EBOLA (VACCIN CONTRE LE VIRUS)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La fièvre Ebola est une fièvre hémorragique qui touche l’homme et les grands singes. Elle est provoquée par un virus à ARN qui appartient à une famille de filovirus dite Ebola, d’après le nom du premier virus découvert (EBOV pour Ebolavirus – anciennement appelé virus Zaïre). On connaît actuellement cinq groupes de virus qui lui sont apparentés et qui partagent environ 60 % de leur génome, mais diffèrent significativement pour le reste d’un type à un autre. Ces différences expliquent la variabilité de leur pouvoir pathogène, allant d’une quasi-innocuité pour l’homme dans le cas du virus dit Reston à une mortalité proche de 80 % pour le virus EBOV (responsable de l’épidémie de 2013-2015). Jusqu’en 2013, les poussées épidémiques de ces fièvres avaient été essentiellement localisées et rapidement circonscrites, ne provoquant qu’un petit nombre de décès dans les populations concernées. De ce fait, la production de médicaments ou de vaccins contre les virus de type Ebola ne constituait pas une priorité pour la recherche pharmaceutique.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

2-25 septembre 2014 Afrique de l'Ouest. Mobilisation internationale contre le virus Ebola

virus Ebola. L'O.N.G., très présente sur le terrain, critique le retard de la prise en compte de ce fléau par l’O.M.S. et l'insuffisance de son action contre une épidémie qui a débuté en mars et a déjà fait près de deux mille morts en Guinée, au Liberia, au Nigeria et en Sierra Leone. Le 5, l'Union européenne annonce le déblocage d'une aide de 140 […] Lire la suite

8-28 août 2014 Afrique de l'Ouest. Aggravation de l'épidémie de fièvre Ebola

virus sont signalées en République démocratique du Congo. Le 12, l'O.M.S. autorise le recours à des vaccins et traitements expérimentaux contre le virus Ebola, non encore évalués sur l'homme. Le 28, tandis que les ministres de la Santé de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest, réunis à Accra (Ghana), peinent à adopter des mesures […] Lire la suite

2-3 juillet 2014 Afrique de l'Ouest. Épidémie de fièvre Ebola

Ebola. Depuis mars, celle-ci a déjà contaminé sept cent cinquante personnes, dont quatre cent quarante-cinq sont décédées, en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone. Il n'existe ni vaccin ni traitement contre ce virus très contagieux. L'épidémie, la plus forte enregistrée depuis la découverte du virus en 1976, continue de progresser: on compte près  […] Lire la suite

12 mai 1995 Zaïre. Rapport de l'Organisation mondiale de la santé sur le virus Ebola

virus Ebola dans l'épidémie de fièvre hémorragique qui frappe depuis le début d'avril la ville de Kikwit, à l'est de Kinshasa. Le virus avait été identifié en 1976 à l'occasion d'une première épidémie dans la région de la rivière Ebola, dans le nord du pays, qui avait alors fait environ quatre cents victimes. L'épidémie, qui s'éteint dans le courant […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « EBOLA (VACCIN CONTRE LE VIRUS) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ebola-vaccin-contre-le-virus/