ODONATES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Reproduction et développement

Chez Calopteryx splendens, le mâle a une couleur bleu métallique, tandis que la femelle est verte ; le dimorphisme sexuel existe d'ailleurs chez les agrions en général.

L'accouplement est d'un type particulier correspondant à une fécondation indirecte. Il se fait en deux temps car la présence de pièces copulatrices accessoires sous la face ventrale du deuxième segment abdominal des mâles nécessite le dépôt préalable par le mâle d'un spermatophore sur son propre corps. Pour cela, le mâle replie son abdomen sur lui-même et applique son orifice génital, situé sur le neuvième segment, contre la cavité copulatrice placée sur le deuxième segment. Cette opération peut se faire avant que le mâle ait saisi une femelle (Anax, par exemple), mais, dans la majorité des cas, elle ne se produit que lorsque le mâle tient déjà une femelle par le cou entre ses appendices caudaux (fig. 3).

Reproduction des Odonates

Dessin : Reproduction des Odonates

Dessin

Reproduction des Odonates. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La seconde partie, invariable et constante, correspond à la copulation proprement dite. Chez les agrions, elle ne survient que longtemps après la réunion des conjoints « en tandem ». Les couples volent dans cette position pendant plusieurs heures, jusqu'à ce que la femelle soit arrivée à l'état d'excitation qui lui fait recourber son abdomen pour aller recueillir les spermatozoïdes emmagasinés dans les pièces accessoires du mâle.

La ponte des libellules, à laquelle le mâle participe parfois, suit plus ou moins rapidement l'accouplement. Elle a toujours lieu dans l'eau ou à proximité. Certaines espèces déposent leurs œufs directement sur l'eau ; les agrions pondent dans les plantes aquatiques. Les femelles, souvent accompagnées de leurs mâles, vont déposer leurs œufs dans les tiges immergées.

Les adultes peuvent ainsi rester dans l'eau pendant une demi-heure en entraînant avec eux une grosse bulle d'air qui leur permet de respirer.

La durée du développement embryonnaire est très variable selon les espèces. Certains œufs ont un développement direct et rapide, d'autres, au contraire, lent avec diapause. Le développement larvaire se fait [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Calopteryx (tête et thorax)

Calopteryx (tête et thorax)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Calopteryx (larve)

Calopteryx (larve)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Reproduction des Odonates

Reproduction des Odonates
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  ODONATES  » est également traité dans :

ÉPHÉMÉROPTÈRES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • Robert GAUMONT, 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 1 110 mots
  •  • 1 média

Parmi les insectes ailés (ptérygotes), les éphéméroptères ( Ephemeroptera ), appelés communément éphémères ou « mouches de mai », ont une origine très ancienne puisqu'ils seraient apparus dès le Carbonifère, c'est-à-dire il y a quelque 380 à 280 millions d'années. Ils forment un ordre homogène très largement réparti à la surface du globe et comportant environ 3 000 espèces dont 70 sont connues e […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Robert GAUMONT, « ODONATES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/odonates/