ODONATES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'adaptation à la vie aquatique chez les larves (naïades)

On les trouve dans toutes les eaux douces, stagnantes ou rapides.

Deux grands types correspondent aux deux sous-ordres des Odonates. Les naïades des Zygoptères (Calopteryx) sont minces et souples ; elles nagent grâce aux mouvements de leur abdomen. Celles des Anisoptères (Aeschna, Libellula) sont plus épaisses que les précédentes, leur corps est plus ou moins aplati ; elles se tiennent sur le fond dont elles adoptent la couleur et sont même parfois fouisseuses (Libellula, Orthetrum) ; elles se déplacent par réaction en expulsant l'eau de leur rectum.

La respiration des naïades se fait grâce à des trachéobranchies de forme et de disposition variables. Les naïades de Zygoptères possèdent à l'extrémité de leur abdomen trois lames foliacées qui jouent le rôle de trachéobranchies. Celles des Anisoptères, au contraire, sont dépourvues de trachéobranchies externes mais leur rectum, séparé de l'intestin moyen par un sphincter, est plissé et porte des lamelles branchiales au niveau desquelles se terminent les ramifications des trachées. Grâce à la musculature abdominale, l'eau est introduite dans l'ampoule rectale, puis rejetée. Mais l'opposition entre le système respiratoire des deux sous-ordres d'Odonates n'est pas aussi tranchée qu'on l'avait cru, car les Zygoptères possèdent aussi des branchies rectales limitées à trois bourrelets situés à la partie postérieure du rectum ; ces lamelles sont cependant fonctionnelles et semblent même jouer dans la respiration un rôle aussi important que les trois grandes branchies externes dont l'ablation n'entraîne jamais la mort de la naïade.

Les populations d'Odonates sont utilisés comme indicateurs biologiques de la qualité des milieux humides. Leur présence est un signe de bonne santé de l'écosystème ; la disparition de certaines espèces est indicative de l'appauvrissement de certains biotopes, voire de leur disparition.


Médias de l’article

Calopteryx (tête et thorax)

Calopteryx (tête et thorax)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Calopteryx (larve)

Calopteryx (larve)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Reproduction des Odonates

Reproduction des Odonates
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ODONATES  » est également traité dans :

ÉPHÉMÉROPTÈRES

  • Écrit par 
  • Catherine BLAIS, 
  • Robert GAUMONT, 
  • Martine MAÏBECHE
  •  • 1 110 mots
  •  • 1 média

Parmi les insectes ailés (ptérygotes), les éphéméroptères ( Ephemeroptera ), appelés communément éphémères ou « mouches de mai », ont une origine très ancienne puisqu'ils seraient apparus dès le Carbonifère, c'est-à-dire il y a quelque 380 à 280 millions d'années. Ils forment un ordre homogène très largement réparti à la surface du globe et comportant environ 3 000 espèces dont 70 sont connues e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ephemeropteres/#i_7458

Voir aussi

Pour citer l’article

Robert GAUMONT, « ODONATES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/odonates/