NOUVELLE-GALLES DU SUD

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Australie : carte administrative

Australie : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Nowra

Nowra
Crédits : John Ibbotson/ Getty Images

photographie


Le plus peuplé des États de l'Australie, la Nouvelle-Galles du Sud comptait 6,75 millions d'habitants en 2005 pour une superficie de 801 600 kilomètres carrés.

Australie : carte administrative

Australie : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Australie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Nowra

Nowra

Photographie

Vue des paysages verdoyants autour de Nowra, en Nouvelle-Galles-du-Sud, Australie. 

Crédits : John Ibbotson/ Getty Images

Afficher

La population est très inégalement répartie : l'agglomération de Sydney groupe à elle seule 60 p. 100 des habitants. La zone littorale concentre, en effet, la majeure partie de la population de l'État. En plus des deux grandes villes de Sydney (4 millions d'hab.)et de Newcastle (466 000 hab., l'étroite plaine côtière d'Illawarra joue un rôle important grâce à ses mines de charbon et aux industries lourdes de Port Kembla qui en dérivent : usine sidérurgique utilisant le fer importé d'Australie-Occidentale ou d'Australie-Méridionale, raffinerie de cuivre, usine de superphosphates, etc. Les industries de transformation (textiles) sont plutôt concentrées dans l'agglomération voisine de Wollongong (254 000 hab. en 2005). Cependant, l'importance de ces pôles d'attraction urbains et industriels ne signifie pas que toute la côte soit peuplée : des plateaux gréseux stériles séparent souvent les petites plaines alluviales et sont restés couverts de forêts d'eucalyptus, en particulier dans le Sud. Les plaines cultivées se tournent de plus en plus vers l'élevage laitier pour satisfaire la consommation des centres urbains ; à l'extrémité nord de l'État, le climat devient subtropical et la culture de la canne à sucre apparaît.

La cordillère Australienne atteint en Nouvelle-Galles sa plus grande largeur et ses altitudes les plus élevées (mont Kosciusko, 2 240 m). Trois secteurs peuvent être distingués. Au nord, la Nouvelle-Angleterre est un haut plateau granitique, presque entièrement défriché pour un élevage d'ovins et de bovins dans des exploitations d'un millier d'hectares en moyenne ; le principal centre est Armidale. Au centre (arrière-pays de Sydney), les Blue Mountains forment une muraille boisée difficile à franchir ; grâce à leur [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  NOUVELLE-GALLES DU SUD  » est également traité dans :

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  • , Universalis
  •  • 26 539 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « La première colonisation »  : […] Les hommes de la Renaissance imaginent qu'une Terra australis incognita équilibre les masses continentales du Vieux Monde. Cependant, malgré quelques voyages d'approche au xvii e siècle (Tasman, 1642 ; Dampier, 1688), il faut attendre les expéditions de Cook pour que commence l'exploration. En 1770, il prend possession, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/australie/#i_31315

KAMILAROI ou GAMILARAAY

  • Écrit par 
  • François ZACOT
  •  • 460 mots

Le terme kamilaroi ou gamilaraay (qui vient de kami , ou gamil , non et araay , ayant), désignerait le langage utilisé par les tribus du nord-est de la Nouvelle-Galles du Sud en Australie dont les Kamilaroi font partie. Partageant le même mode de vie que la plupart des aborigènes australiens (nomadisme, cueillette et chasse), leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kamilaroi-gamilaraay/#i_31315

NEWCASTLE, Australie

  • Écrit par 
  • Alain HUETZ DE LEMPS
  •  • 276 mots
  •  • 1 média

Deuxième ville, après Sydney, de la Nouvelle-Galles-du-Sud (466 000 hab. en 2005) et deuxième port australien, Newcastle joue, dès la fin du xviii e  siècle, le rôle de centre de services pour le nord de la Nouvelle-Galles, en particulier pour la vallée de la Hunter, région agricole bien mise en valeur (élevage). Mais elle doit surtout son essor à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/newcastle-australie/#i_31315

OCÉANIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 7 524 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aventuriers et trafiquants »  : […] Immédiatement après les découvreurs, qui en général ne firent que passer dans les îles, apparurent des aventuriers et des trafiquants au premier rang desquels figuraient les matelots désertant des navires de passage : ils furent souvent bien accueillis par les indigènes dans la mesure où ils apportaient la connaissance des techniques, notamment militaires et navales, qui faisaient la suprématie d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-histoire/#i_31315

SYDNEY

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • John Douglas PRINGLE
  • , Universalis
  •  • 1 287 mots
  •  • 6 médias

Sydney est la capitale de l'État de la Nouvelle-Galles du Sud – le plus peuplé d'Australie (6,8 millions d'habitants en 2006) – et la principale métropole australienne. Son aire métropolitaine compte plus de 4 millions d'habitants en 2006 (2,45 millions en 1967 et 1,1 million en 1927). C'est à l'embouchure du fleuve Paramatta (sur la côte sud-est), et précisément à Port Jackson, que débarquèrent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sydney/#i_31315

Pour citer l’article

Alain HUETZ DE LEMPS, « NOUVELLE-GALLES DU SUD », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-galles-du-sud/