NEWCASTLE, Australie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Deuxième ville, après Sydney, de la Nouvelle-Galles-du-Sud (466 000 hab. en 2005) et deuxième port australien, Newcastle joue, dès la fin du xviiie siècle, le rôle de centre de services pour le nord de la Nouvelle-Galles, en particulier pour la vallée de la Hunter, région agricole bien mise en valeur (élevage). Mais elle doit surtout son essor à la présence d'un important gisement houiller situé à proximité même de la côte. Des veines épaisses à faible profondeur permettent une extraction économique. Le charbon a d'abord été exporté vers Sydney ou vers l'étranger ; depuis le début des années 1980, une part importante est utilisée sur place. En 1915, la Broken Hill Proprietary Company Ltd. a installé son premier haut fourneau et Newcastle est devenu un des principaux centres sidérurgiques de l'Australie. Le minerai de fer vient d'Australie-Méridionale (Whyalla) ou Occidentale (Yampi Sound). Les métaux non ferreux sont traités à Cockle Creek. Les industries de transformation comprennent des chantiers de construction navale, des ateliers de construction de matériel ferroviaire, des usines d'engrais (superphosphates), des fabriques textiles, des complexes agroalimentaires... Grâce aux importations de minerai de fer et de produits pétroliers et aux exportations de charbon et d'acier, le trafic du port de Newcastle est considérable. D'importants travaux ont été effectués dans l'estuaire de la Hunter pour étendre les installations (bassins de Carrington, de Kooragang, de North Harbour et de Port Waratah).

Australie : carte administrative

carte : Australie : carte administrative

carte

Carte administrative de l'Australie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

—  Alain HUETZ DE LEMPS

Écrit par :

Classification

Les derniers événements

Les abus sexuels en question. 18-22 mai 2018

que d’abus de pouvoir et de conscience perpétrés ou couverts par les ministres de l’Église chilienne. Le 22, le tribunal de Newcastle (Australie) déclare l’archevêque d’Adelaïde, Mgr Philip Wilson, coupable d’avoir couvert les abus sexuels d’un prêtre sur des enfants dans les années 1970. Celui-ci est le plus haut responsable de l’Église catholique condamné pour ces faits. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain HUETZ DE LEMPS, « NEWCASTLE, Australie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/newcastle-australie/