Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LENAU NIKOLAUS (1802-1850)

Les compositions épiques et dramatiques de Nikolaus Lenau, poète autrichien de l'époque postromantique, sont marquées par une inguérissable nostalgie de la liberté. Ses pièces lyriques, ouvertes aux appels de la nature et du vagabondage, ont souvent inspiré les musiciens, à commencer par Franz Liszt, avec lequel il avait des affinités certaines, et jusqu'à Richard Strauss qui a trouvé chez lui l'argument de son poème symphonique sur Don Juan.

Prolégomènes romantiques

Nikolaus Lenau est un poète de langue allemande, né en Hongrie, élevé à Vienne et qui tenta de s'établir aux États-Unis d'Amérique avant de revenir en Souabe, puis en Autriche.

Csatád, le village hongrois où il vit le jour et reçut les noms de Nikolaus Franz Niembsch von Strehlenau – qu'il abrégea plus tard en Nikolaus Lenau –, était proche de Temesvár ; il formait un îlot allemand dans une région où se rencontraient Magyars, Roumains et Slaves. La mère du poète, veuve de bonne heure et ruinée, emmena son fils à Pest, puis à Vienne pour y faire son éducation de gentilhomme. Il y vécut dans l'amour de la musique et des longues randonnées solitaires, étudia la philosophie, le droit et la médecine. Après une jeunesse pauvre et mouvementée, il connut, à partir de 1830 et grâce à un héritage, une relative aisance.

Le déchirement, l'inaccessible repos du cœur et des sens, la recherche d'une liberté totale et décevante, l'attrait fatal qu'exercent sur une âme insatisfaite les horizons toujours fuyants ont inspiré à Lenau des vers qui furent vite remarqués dans le cercle des poètes souabes, où il avait trouvé refuge après la mort de sa mère en 1829.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ALLEMANDES (LANGUE ET LITTÉRATURES) - Littératures

    • Écrit par Nicole BARY, Claude DAVID, Claude LECOUTEUX, Étienne MAZINGUE, Claude PORCELL
    • 22 422 mots
    • 20 médias
    ...être un des poètes les plus délicats et les plus subtils de l'Allemagne : le modeste pasteur de village de Cleversulzbach, Eduard Mörike (1804-1875). Le Hongrois Lenau (1802-1850) était parti, semblait-il, d'un bord tout opposé : il était, dans les lettres allemandes, le romantique au sens européen de...
  • BIEDERMEIER, littérature

    • Écrit par Véronique KLAUBER
    • 526 mots

    Époque, mode de vie, mais aussi style littéraire et artistique, le Biedermeier coïncide avec la période de 1815-1848, celle du Vormärz et de la Restauration, celle de Junge Deutschland et de la Sainte-Alliance, celle de la paix après les guerres sanglantes et celle du régime répressif de Metternich...

  • DON JUAN

    • Écrit par Michel BERVEILLER
    • 5 639 mots
    Nikolaus Lenau, lui, a présenté séparément son Faust (1836) et, plus tard, en 1844, son poème dialogué sur Don Juan. Pour le poète autrichien, don Juan, par la sensibilité qu'il témoigne à la beauté des choses comme à ses douces proies féminines, est mieux qu'un virtuose de l'amour léger, c'est...
  • FÉNELON PHILIPPE (1952- )

    • Écrit par Juliette GARRIGUES
    • 2 178 mots
    • 1 média
    ...le livret de cet opéra en deux actes et sept tableaux en s'inspirant d'une version du mythe de Faust moins connue et plus sombre que celle de Goethe : celle du poème dramatique Faust, ein Gedicht, de Nikolaus Lenau, paru en 1835 et complété en 1840. Cette version beaucoup plus dramatique a été choisie...

Voir aussi