Écrivains autrichiens


ABRAHAM A SANCTA CLARA JOHANN ULRICH MEGERLE dit (1644-1709)

  • Écrit par 
  • Hélène FEYDY
  •  • 646 mots

Prédicateur populaire de l'Autriche baroque, Abraham a Sancta Clara fut aussi un grand moraliste. Apprécié pour son éloquence et sa verve caustique, il est resté célèbre pour ses effets de style.Son vrai nom est Johann Ulrich Megerle. Né en 1644 à Kreeheinstetten dans le pays de Bade, il mourut à Vienne en 1709. D'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abraham-a-sancta-clara/#i_0

AICHINGER ILSE (1921-2016)

  • Écrit par 
  • M. NUGUE
  •  • 619 mots

Née à Vienne le 1er novembre 1921, épouse de Günter Eich (1907-1972), écrivain et un des fondateurs du Groupe 47, Ilse Aichinger terminait sa scolarité au moment de l'Anschluss. Établie en République fédérale d’Allemagne avant de retourner en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ilse-aichinger/#i_0

ALTENBERG RICHARD ENGLÄNDER dit PETER (1859-1919)

  • Écrit par 
  • Miguel COUFFON
  •  • 724 mots

Le poète Peter Altenberg est né à Vienne (Autriche), dans une famille de commerçants aisés. Après avoir reçu un enseignement secondaire prodigué par son précepteur, Altenberg poursuit des études de droit et de médecine qu'il abandonne rapidement pour mener une vie de bohème. Il fréquente alors les cafés de Vienne, tels que le Griensteidl et le café Central, où il devient une figure mythique. Il a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/altenberg-richard-englander-dit-peter/#i_0

BAHR HERMANN (1863-1934)

  • Écrit par 
  • Dieter HORNIG
  •  • 562 mots

Pendant plus de trente ans, Hermann Bahr occupa une position dominante sur la scène culturelle autrichienne. Issu de la bourgeoisie libérale de province, il fut d'abord un étudiant turbulent, expulsé de l'université pour ses activités politiques extrémistes. En effet, il passa en quelques années du marxisme au pangermanisme antisémite et au socialisme naissant. Un voyage à Paris, la découverte de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-bahr/#i_0

BAUERNFELD EDUARD VON (1802-1890)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 151 mots

Viennois, fils naturel d'un médecin et d'une aristocrate, Bauernfeld n'a cessé de s'attaquer aux préjugés sociaux et à l'oppression intellectuelle. Ami de Grün, de Lenau, de Grillparzer, il s'est attaqué à la censure et au système de Metternich (« Et lorsque les pensées ne seront plus soumises à la douane, alors seulement nous parlerons... ») et il a pris une part active à la politique de son temp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eduard-von-bauernfeld/#i_0

BEER-HOFMANN RICHARD (1866-1945)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 475 mots

Né à Vienne, fils d'avocat, Richard Beer-Hofmann fait des études de droit sans pourtant ressentir pour elles une attirance particulière. En 1938, il quittera l'Autriche parce que juif et mourra à New York, en exil. Son œuvre, si elle est peu abondante, n'a pourtant pas vieilli.En 1893, un recueil de nouvelles, L'Enfant (Da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-beer-hofmann/#i_0

BERNHARD THOMAS (1931-1989)

  • Écrit par 
  • Claude PORCELL
  •  • 1 891 mots
  •  • 2 médias

Autrichien unique en son genre, Thomas Bernhard se rattache pourtant à toute une grande tradition par laquelle ce pays a profondément marqué les lettres allemandes et la culture européenne en général, de Musil à Wittgenstein et de Karl Kraus à Schönberg : perversion de la « nature » et « nature » de l'artifice, cruauté feutrée et violente des rapports entre les êtres, destruction méthodique alliée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-bernhard/#i_0

BROCH HERMANN (1886-1951)

  • Écrit par 
  • André SOUYRIS
  •  • 2 049 mots

Cet écrivain difficile, dont l'audience n'a cessé de s'élargir, est l'un des plus grands romanciers de langue allemande qu'ait connus le xxe siècle. Il avait quarante ans passés quand il a quitté le monde des affaires pour aborder la carrière littéraire. Mais, depuis longtemps déjà, il était mêlé à la vie culturelle viennoise, et produisait des essais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-broch/#i_0

CANETTI ELIAS (1905-1994)

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 2 430 mots
  •  • 1 média

Issu d'une culture multinationale, multiethnique et polyglotte, Elias Canetti, que l'on rattache parfois à la littérature autrichienne, est un écrivain qui incarne l'universel européen. Au parcours tourmenté d'une vie marquée par les blessures de l'histoire du xxe siècle correspond une œuvre considérable, en apparence éclatée et disparate, mais en réa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elias-canetti/#i_0

DODERER HEIMITO VON (1896-1966)

  • Écrit par 
  • Dieter HORNIG
  •  • 613 mots

Dernier grand romancier — et sans doute le plus « viennois » — de la prestigieuse lignée des Musil, Broch, Roth et Canetti, Heimito von Doderer est issu de la bourgeoisie viennoise. Il fréquente la jeunesse dorée de l'entre-deux-guerres et adhère brièvement à l'idéologie nazie dont il se détourne avant l'Anschluss. Toute son œuvre témoignera d'une fuite obstinée hors de toute idéologie et vers un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heimito-von-doderer/#i_0

EBNER-ESCHENBACH MARIE VON (1830-1916)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 180 mots

Romancière autrichienne, d'origine aristocratique, Marie von Ebner-Eschenbach passe sa jeunesse en Moravie, dans le domaine de ses parents, puis à Vienne où elle s'installe définitivement, en 1863, après son mariage avec un officier. Elle s'intéresse aux problèmes sociaux et à leur répercussion sur la psychologie des êtres, en particulier des gens du peuple. Elle jette un regard critique sur les i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-von-ebner-eschenbach/#i_0

FRIED ERICH (1921-1988)

  • Écrit par 
  • Gérald STIEG
  •  • 809 mots

Né à Vienne de parents juifs, Erich Fried a dû quitter l'Autriche après l'Anschluss en 1938. Établi en Angleterre, d'abord comme travailleur occasionnel, puis comme collaborateur de la B.B.C., il devient un remarquable traducteur de Dylan Thomas, de T. S. Eliot et surtout de Shakespeare. Au centre de sa propre œuvre, il y aura, du début (avec les recueils d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-fried/#i_0

GRILLPARZER FRANZ (1791-1872)

  • Écrit par 
  • Michel-François DEMET
  •  • 1 813 mots

Les deux faces antithétiques de la personnalité de tendance schizoïdique – introversion marquée, mais aussi recherche d'appartenance à une communauté – dictèrent à Franz Grillparzer, considéré aujourd'hui comme le plus grand dramaturge autrichien, une œuvre diverse où s'opposent, apparemment, des «  drames à l'antique » (problèmes du bonheur personnel) et des « drames historiques » (problèmes du r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-grillparzer/#i_0

GRÜN ANTON ALEXANDER comte d'AUERSPERG dit ANASTASIUS (1806-1897)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 329 mots

Sous le pseudonyme d'Anastasius Grün se cache Anton Alexander, comte d'Auersperg, un noble de haute lignée autrichienne. Il fréquente la cour et, avant 1848, rencontre un Metternich parfaitement au courant des activités bourgeoises, révolutionnaires et littéraires de « monsieur Anastasius Grün ». En 1848, on le retrouve au Parlement de Francfort. En 1868, membre du Conseil impérial, il refuse d'en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grun-anton-alexander-comte-d-auersperg-dit-anastasius/#i_0

HANDEL-MAZZETTI ENRICA VON (1871-1955)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 827 mots

À lire la vaste production romanesque de l'Autrichienne Enrica von Handel-Mazzetti, une comparaison musicale s'impose : le thème varié. Ce qu'elle écrit repose en effet sur un principe quasi exclusif : l'antagonisme entre catholicisme et protestantisme. Dans ses romans, l'auteur ne cesse de le représenter et de l'expliquer. Dans sa vie, toutefois, comme femme et comme écrivain, Enrica von Handel-M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enrica-von-handel-mazzetti/#i_0

HANDKE PETER (1942- )

  • Écrit par 
  • Julien HERVIER
  •  • 2 497 mots

Poète, essayiste, romancier, auteur de théâtre, cinéaste, Peter Handke est l'une des personnalités les plus marquantes de la littérature autrichienne contemporaine. Admirateur précoce de Beckett et du Nouveau Roman, il apparaît d'abord comme un homme d'avant-garde chez qui l'austérité, l'hermétisme et le goût de la provocation – il a été très marqué par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-handke/#i_0

HOFMANNSTHAL HUGO VON (1874-1929)

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 2 845 mots
  •  • 2 médias

Hugo von Hofmannsthal avait le sentiment très fort d'être l'héritier d'une tradition viennoise, et donc européenne, puisque la capitale des Habsbourg avait été le point de rencontre entre les cultures allemande, espagnole, italienne et restait une capitale de la culture centre-européenne. La première partie de son existence et son œuvre consista en un effort de synthèse, de renouvellement et de dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hugo-von-hofmannsthal/#i_0

HORVÁTH ÖDÖN VON (1901-1938)

  • Écrit par 
  • Renée SAUREL
  •  • 2 574 mots

Né dans une famille noble et catholique, mais aux idées libérales, Ödön von Horváth avait du sang hongrois, croate, tchèque, allemand. Comment s'étonner qu'il ne se soit réclamé d'aucune patrie ? Sa nationalité était linguistique : l'allemand, sa langue maternelle. Cœur généreux, esprit lucide, parfois jusqu'au cynisme, il a été l'observateur consterné de la mont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odon-von-horvath/#i_0

JELINEK ELFRIEDE (1946- )

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 1 646 mots

Prix Nobel de littérature en 2004, romancière, essayiste, auteur de nombreuses pièces de théâtre, de pièces radiophoniques et d'un scénario de film (Malina, adaptation du roman d'Ingeborg Bachmann pour Werner Schroeter), traductrice et intellectuelle engagée, Elfriede Jelinek est sans doute l'écrivain le plus dérangeant et le pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elfriede-jelinek/#i_0

KOFLER WERNER (1947-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 285 mots

Écrivain autrichien. Né en 1947 à Villach en Carinthie, une région proche de la Slovénie et de l'Italie qu'il évoque dans Herbst, Freiheit. Ein Nachtstück (1994, trad. franç. Automne, liberté. Un nocturne, 2008), Werner Kofler appartient à cette lignée d'écrivains qui, à l'instar de Thomas Bernhard, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/werner-kofler/#i_0

KRAUS KARL (1874-1936)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 390 mots

Poète et critique, Karl Kraus est né à Jicin (Bohême). Il surtout connu pour son style satirique étincelant. Sa langue fourmille en inventions remarquables où la culture et le sens du raccourci se conjuguent à l'envi. Son influence à Vienne — à travers ses articles, mais aussi ses lectures publiques — fut grande et, très vite, dépassa les frontières de l'Autrich […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-kraus/#i_0

KUBIN ALFRED (1877-1959)

  • Écrit par 
  • Gérard LEGRAND
  •  • 262 mots

Il a été la preuve vivante de l'impossibilité de réduire l'expressionnisme à un courant pictural. Après une tentative de suicide sur la tombe de sa mère, Alfred Kubin s'engage dans l'armée austro-hongroise. Une nouvelle crise d'aliénation le frappe lors des obsèques de son général, substitut évident de son père. C'est donc un homme absolument et terr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-kubin/#i_0

LA VOIX DE L'ÂME ET LES CHEMINS DE L'ESPRIT (J. Bouveresse) et MUSIL PHILOSOPHE (J.-P. Cometti)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 990 mots

Peut-être ne faut-il pas dissimuler davantage son désarroi : si L'Homme sans qualités est toujours cité comme l'un des sommets de la littérature du xxe siècle, on peut se demander qui lit encore Musil en France, qui entretient un authentique commerce avec l'œuvre. Raison de plus pour souligner l'importance de de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-voix-de-l-ame-et-les-chemins-de-l-esprit-et-musil-philosophe/#i_0

LENAU NIKOLAUS (1802-1850)

  • Écrit par 
  • Pierre GRAPPIN
  •  • 819 mots

Les compositions épiques et dramatiques de Nikolaus Lenau, poète autrichien de l'époque postromantique, sont marquées par une inguérissable nostalgie de la liberté. Ses pièces lyriques, ouvertes aux appels de la nature et du vagabondage, ont souvent inspiré les musiciens, à commencer par Franz Liszt, avec lequel il avait des affinités certaines, et jusqu'à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolaus-lenau/#i_0

MUSIL ROBERT (1880-1942)

  • Écrit par 
  • Philippe JACCOTTET
  •  • 2 741 mots
  •  • 1 média

Les circonstances historiques ont fait que l'œuvre de l'écrivain autrichien Musil, notamment L'Homme sans qualités, l'immense roman inachevé, inachevable, qui en constitue l'essentiel, est restée presque inconnue, presque sans influence du vivant de l'auteur. Ce n'est qu'à partir des années 1950 que ce roman, réédité dans sa langue originale, traduit peu à peu dans les principa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-musil/#i_0

NESTROY JOHANN NEPOMUK (1801-1862)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 499 mots

Surnommé l'« Aristophane viennois », maître de la parodie et du théâtre populaire, Johann Nestroy a rendu l'accès de son théâtre difficile par l'utilisation fréquente du dialecte. Ses tendances plébéiennes, son réalisme critique l'ont longtemps fait écarter de la littérature officielle. Il s'attaque aux parvenus et aux aristocrates dégénérés. Héritier génial du théâtre populaire viennois, il est a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-nepomuk-nestroy/#i_0

PERUTZ LEO (1884-1957)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 663 mots

Il existe, inhérente à l'atmosphère de Prague, une inspiration fantastique qu'ont magistralement illustrée la lucidité prophétique de Kafka et l'ésotérisme de Meyrinck. L'œuvre de Leo Perutz appartient à la même lignée. En dépit d'une écriture plus conventionnelle, le choix des thèmes excelle à traduire cette indifférenciation entre le réel et l'imaginai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leo-perutz/#i_0

RAIMUND FERDINAND (1780-1836)

  • Écrit par 
  • Marie-Claude DESHAYES
  •  • 294 mots

De son vrai nom Raimann, Ferdinand Raimund écrit avant tout des pièces de théâtre populaires. Mais il est aussi un acteur très apprécié du public viennois. Dramaturge et directeur de théâtre, il renoue avec les traditions du théâtre populaire et lui gagne ses lettres de noblesse en dépassant la farce. Ses pièces sont à la fois réalistes et féeriques, romantiqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-raimund/#i_0

RANSMAYR CHRISTOPH (1954- )

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 963 mots

Personnalité atypique dans le paysage littéraire autrichien, Christoph Ransmayr, né en 1954 à Wels, près de Linz, est l'écrivain de l'extrême par excellence. Avec une grande cohérence thématique et stylistique, il ne cesse de décrire et d'interroger des situations qui mettent en péril tant l'être humain que la vie, la planète, l'univers. Déclins, effondrements, disparitions, pertes et ruines sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/christoph-ransmayr/#i_0

RILKE RAINER MARIA (1875-1926)

  • Écrit par 
  • Claude DAVID
  •  • 3 482 mots
  •  • 1 média

La fortune de Rilke a traversé des phases diverses. Il fut de son vivant adulé à l'égal d'un saint, ou, à tout le moins, salué comme l'annonciateur d'une nouvelle « religiosité ». Puis vint la phase d'ombre ; on se prit de méfiance pour ce poète, sinon de cour, du moins de château ; on se détourna de ces effusions sentimentales. Pendant ce temps cependant, son œuvre se décantait ; des pans entiers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rainer-maria-rilke/#i_0

ROSEGGER PETER (1843-1918)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 621 mots

Un de ces rares écrivains régionaux dont l'œuvre a trouvé audience par-delà les confins de leur terroir natal, Peter Rosegger doit, pour l'essentiel, sa notoriété à ses souvenirs d'enfance. Il n'est guère de recueil allemand consacré à Noël qui ne reproduise son récit Lorsque j'allais chercher les joies de la Nativité (Wie ic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-rosegger/#i_0

ROTH JOSEPH (1894-1939)

  • Écrit par 
  • Michel-François DEMET
  •  • 1 295 mots
  •  • 1 média

Même s'il est marginal à tous égards, ou peut-être à cause de cela même, Joseph Roth (né à Brody, mort à Paris) est certainement l'un des plus grands prosateurs autrichiens de la première moitié du xxe siècle. Marginal, il le fut par rapport à la question du langage qui marque tous les écrivains autrichiens depuis 1900 jusqu'à aujourd'hui (ainsi Thoma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-roth/#i_0

SAAR FERDINAND VON (1833-1906)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 701 mots

Son père étant mort peu après sa naissance, Ferdinand von Saar grandit à Vienne chez son grand-père, choyé par une mère à l'égard de laquelle il entretiendra, sa vie durant, des sentiments de culpabilité (elle souffrit plus que lui de ses premiers échecs). En 1849, il entre comme aspirant dans l'armée et la quitte sous-lieutenant, en 1860, pour embrasser le métier d'écrivain. Saar envoie au Burgth […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-von-saar/#i_0

SACHER-MASOCH LEOPOLD VON (1836-1895)

  • Écrit par 
  • Claude RABANT
  •  • 2 330 mots

Une seule figure, sous des formes variées, occupe l'œuvre de Sacher-Masoch : la femme aux fourrures et au fouet, qui fait de l'homme son esclave. À cette figure est liée une jouissance qu'il nomme « suprasensuelle » : « Je trouve, écrit-il dans La Vénus à la fourrure, un attrait étrange à la douleur, et rien ne peut plus attiser ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leopold-von-sacher-masoch/#i_0

SCHNITZLER ARTHUR (1862-1931)

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 2 058 mots
  •  • 1 média

L'œuvre considérable du romancier et dramaturge viennois Arthur Schnitzler, moraliste lucide qui fut aussi l'auteur d'un des journaux personnels les plus importants du xxe siècle, analyse non sans pessimisme la dégradation des valeurs individuelles et culturelles. La crise du sujet qu'il représente dans ses fictions et dans ses drames rencontre en bie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arthur-schnitzler/#i_0

SPERBER MANÈS (1905-1984)

  • Écrit par 
  • René WINTZEN
  •  • 1 115 mots

Manès Sperber est né en 1905 à Lablotow (Galicie). Lorsque la guerre éclate, sa famille se réfugie à Vienne. Là, il va découvrir la psychanalyse auprès d'Alfred Adler et l'engagement communiste. À partir de 1927, il vit à Berlin, tandis que se précise la menace nazie. Arrêté lorsque Hitler prend le pouvoir, il se réfugie en Yougoslavie, puis à Paris en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manes-sperber/#i_0

STIFTER ADALBERT (1805-1868)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BANDET
  •  • 1 243 mots

Adalbery Stifter est l'un des plus grands prosateurs autrichiens du xixe siècle. Par ses nouvelles et ses romans, il a connu de son vivant une immense célébrité. Après sa mort, Nietzsche, Thomas Mann et Hofmannsthal, entre autres, ont salué en lui un maître de la prose allemande. Mais son œuvre reste énigmat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adalbert-stifter/#i_0

SUTTNER BERTHE VON (1843-1914)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 368 mots

La romancière autrichienne Berthe von Suttner fut l'une des premières grandes pacifistes.Elle aurait incité Alfred Nobel à créer le prix Nobel de la paix, qu'elle recevra en 1905. Son principal roman, Die Waffen nieder ! (1889, Bas les armes !), a souvent été comparé, par sa po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berthe-von-suttner/#i_0

TRAKL GEORG (1887-1914)

  • Écrit par 
  • Gérald STIEG
  •  • 853 mots

Né le 3 février 1887 à Salzbourg dans une famille aisée, Georg Trakl mènera une vie qui sera tout le contraire d'une carrière bourgeoise : échec au lycée, drogue, alcool, inceste avec sa sœur Margarete, instabilité professionnelle, peur de la folie, enfin l'horreur de la guerre qui le poussera, après une première tentative, à se suicider à l'hôpital militaire psychiatrique de Cracovie, le 3 novemb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-trakl/#i_0

WERFEL FRANZ (1890-1945)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 903 mots

Dans un de ses poèmes, Franz Werfel explique ce qu'il entend par mot rare et langage concerté. Les mots, dit-il, bloquent l'accès aux choses : « Nous tuons Dieu et nous-mêmes avec des noms, des noms ». Plusieurs expressionnistes — R. J. Sorge entre autres — cherchaient, en effet, un nouveau mode d'expression. Mais, tandis que le discours de ses contemporains est dense au point d'en devenir parfois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-werfel/#i_0

WINKLER JOSEF (1953- )

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 870 mots

Dans le discours prononcé à Darmstadt à l'occasion de la remise du prix Büchner en 2008, Josef Winkler, né en 1953 en Autriche, raconte que sa toute première rencontre avec les livres se produisit lorsqu'il avait une dizaine d'années et qu'elle fit naître en lui un besoin de lecture si impérieux qu'il l'incita à dérober à son père – redoutable et redouté – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-winkler/#i_0

ZWEIG ARNOLD (1887-1968)

  • Écrit par 
  • Lore de CHAMBURE
  •  • 917 mots

Né à Gross-Glogau en Silésie, Arnold Zweig, qui n'est pas parent avec Stefan Zweig, fait, dans différentes universités, des études de philosophie, de philologie contemporaine, d'histoire et d'histoire de l'art. Ensuite, il s'adonne non pas à l'enseignement mais à la littérature. Il prend part à la Première Guerre mondiale comme simple soldat, se bat à Verdun, en Hongrie, en Serbie, travaille comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arnold-zweig/#i_0

ZWEIG STEFAN (1881-1942)

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 1 895 mots
  •  • 1 média

« Il nous est aisé, à nous, les hommes d'aujourd'hui, qui depuis longtemps avons retranché le mot „sécurité“ de notre vocabulaire comme une chimère, de railler le délire optimiste de cette génération aveuglée par l'idéalisme, pour qui le progrès technique devait entraîner une ascension morale tout aussi rapide. Nous qui avons appris dans le siècle nouveau à ne plus nous laisser étonner par aucune […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stefan-zweig/#i_0


Affichage 

Arthur Schnitzler

Arthur Schnitzler

photographie

«La Pénombre des âmes», «Vienne au crépuscule», «La Nouvelle rêvée». Autant de titres qui indiquent assez la tonalité majeure des œuvres de Schnitzler: un état entre veille et sommeil, où tout peut arriver. 

Crédits : Imagno/ Getty

Afficher

Stefan Zweig

Stefan Zweig

photographie

Stefan Zweig à Nice, sur la promenade des Anglais, alors que «le monde d'hier» qu'il a tant aimé entre dans son crépuscule. 

Crédits : AKG

Afficher

Elias Canetti

Elias Canetti

photographie

Elias Canetti (1905-1994) reçoit le prix Nobel de littérature en 1981 pour l'ensemble de son œuvre où il dissèque les mobiles profonds des actions humaines. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Arthur Schnitzler

Arthur Schnitzler
Crédits : Imagno/ Getty

photographie

Stefan Zweig

Stefan Zweig
Crédits : AKG

photographie

Elias Canetti

Elias Canetti
Crédits : Hulton Getty

photographie