NAURU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique de Nauru (NR)
Chef de l'État et du gouvernementLionel Aingimea (depuis le 27 août 2019)
Capitale 1
Note : Il n'y a pas de capitale officielle ; les bureaux du gouvernement se trouvent dans le district de Yaren, qui est considéré comme la capitale de facto.
Langue officielleaucune 2
Note : Le nauruan est la langue nationale, l'anglais est la langue de l'administration et des affaires
Unité monétairedollar australien (AUD)
Population13 600 (estim. 2021)
Superficie (km2)21,1

Nauru est un petit pays de l'océan Pacifique, situé au sud-est de la Micronésie et constitué d'une seule île corallienne au relief élevé. L'île se trouve à environ 4 000 kilomètres au nord-est de Sydney (Australie) et compte 9 400 habitants (2013), avec une superficie totale d'environ 21 kilomètres carrés pour une circonférence de 19 kilomètres. La capitale est le centre administratif de Yaren. La richesse du pays a longtemps reposé sur des gisements de phosphate, en cours d'épuisement. Cette situation entraîne la faillite de l’État et une forte instabilité politique depuis les années 1990.

Nauru : carte physique

Carte : Nauru : carte physique

Carte physique de Nauru. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Nauru : drapeau

Dessin : Nauru : drapeau

Nauru (1968). Drapeau extrêmement original, où le bleu marine représente l'océan Pacifique et la mince bande jaune l'équateur : ne marque-t-il pas la position géographique de ce minuscule État insulaire, juste en dessous de la ligne de l'équateur (0°32' S) et un peu à l'ouest (166°55'... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Géographie et économie

Le relief d'une grande partie de Nauru s'élève de façon abrupte, si bien que l'île ne possède ni port naturel ni point d'ancrage protégé. Une étroite plaine fertile encercle l'île et la lagune Buada, située à l'intérieur de l'île. Plus avant dans les terres, un plateau corallien s'élève à 30 mètres d'altitude et culmine à 64 mètres. Il est essentiellement composé de phosphate naturel, provenant de guano accumulé. Ce gisement minéral couvre 70 p. 100 de l'île, et son extraction a laissé un affleurement calcaire irrégulier et parsemé de pics, qui rend le paysage inhospitalier.

Île de Nauru

Photographie : Île de Nauru

L'intérieur de l'île de Nauru est un plateau corallien composé de phosphate naturel, au sol inhospitalier. Seules les côtes sont habitées. 

Crédits : AFP/ Getty

Afficher

Le climat de Nauru, tropical, est tempéré par les vents océaniques ; la température en journée atteint 28 0C. Les précipitations annuelles (2 060 mm en moyenne) sont extrêmement variables, et des périodes de sécheresse prolongées surviennent parfois. Le seul moyen de trouver de l'eau sur l'île est de la recueillir par des dispositifs installés sur les toits des habitations, et l'eau est importée en tant que lest sur les navires qui viennent charger du phosphate. Les sols sont en général pauvres et très poreux, et l'irrégularité des précipitations limite les cultures à la plaine côtière et sur le bord de la lagune. Les cultures de subsistance (cocotiers, pandanus, bananes, ananas, légumes) sont insuffisantes pour nourrir la population. De nombreux oiseaux migrateurs font escale à Nauru. Il n'y avait aucun mammifère avant l'introduction de rats, de souris, de chats, de chiens et de cochons.

Le peuplement est dispersé. Les habitants sont éparpillés le long du littoral, et dans un petit village, Buada, près de la lagune.

Environ 60 p. 100 des habitants sont des Nauruans. Le reste de la population, étrangère, est constituée d'Européens qui travaillent dans l'administration ou dans la Nauru Phosphate Corporation, et de quelques commerçants chinois. Le nauruan est la langue nationale. Aucune grammaire écrite complète de la langue n'a été compilée, et sa parenté avec les autres langues micronésiennes est mal établie. L'anglais est très répandu.

Des missionnaires arrivèrent à Nauru à la fin du xixe siècle, bien longtemps après avoir visité de nombreuses autres îles du Pacifique. Aujourd'hui, l'Église protestante du pays (Nauru Congregational Church) revendique parmi ses fidèles environ 60 p. 100 des habitants, les autres étant catholiques.

En raison de son passé colonial, Nauru appartient au système monétaire australien, et la devise australienne a cours légal dans le pays.

La qualité du phosphate de Nauru est la meilleure au monde. Le minerai, principale ressource et unique produit d'exportation, a dominé totalement l'économie durant le xxe siècle. Cette industrie et l'administration fournissaient à elles seules presque tous les emplois salariés de l'île. L'agriculture – sauf sur la plaine littorale et sur les rives de la lagune –, la pêche, l'industrie et le tourisme ont un faible rôle économique.

Le phosphate est exploité à Nauru depuis 1907. Pendant une grande partie du xxe siècle, le gisement a appartenu à une société britannique qui l'exploitait. Après l'indépendance, le gouvernement de Nauru en a repris le contrôle en 1970 et, dans les années 1980, Nauru fut un des pays les plus riches du monde en termes de P.I.B. par habitant.

À la fin du xxe siècle, cependant, les gisements de phosphate s’épuisent, et l’État subit une forte baisse de revenus, ce qui le conduit à la quasi-faillite dans les premières années du xxie  siècle. Nauru doit alors trouver d’autres sources de revenus. Le pays décide d’accueillir temporairement des demandeurs d'asile en Australie, durant le traitement de leurs dossiers. En échange, le gouvernement australien verse des millions de dollars d'aide à Nauru.

Pratiquement toutes les denrées, l'eau et les produits manufacturés sont importés. L’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Royaume-Uni fournissent plus des trois quarts des importations de Nauru. À l'exception de ceux qui sont perçus sur l'alcool et le tabac, il n'y a pas de droits de douane à l'importation, ni d'impôt sur le revenu.

L'île ne possédant ni quai, ni port naturel, les passagers et les marchandises sont acheminés par barge vers les navires de haute mer. La plupart des déplacements régionaux et internationaux se font par avion.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Médias de l’article

Nauru : carte physique

Nauru : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Nauru : drapeau

Nauru : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Île de Nauru

Île de Nauru
Crédits : AFP/ Getty

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : directeur du Centre pour les études sur les îles pacifiques de l'université d'Hawaii à Manoa, Honolulu

Classification

Autres références

«  NAURU  » est également traité dans :

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Vanessa CASTEJON, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  •  • 27 374 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Renaissance aborigène et migrations internationales  »  : […] Les Australiens considèrent qu'ils vivent dans un « pays chanceux » ( Lucky Country , selon l'expression australienne consacrée), à la fois protégé par son éloignement et miraculeusement doté en ressources, où il fait bon vivre pour ceux qui ont une âme de pionnier. Mais à côté de ce mythe, l'Australie se voulait blanche et de préférence britannique. Originellement terre de bagne, pays d'éleveurs […] Lire la suite

OCÉANIE - Géographie humaine

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 8 727 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  La faiblesse des mines et de l'industrie »  : […] Il n'y a que relativement peu de ressources minières en Océanie insulaire, exception faite de la Papouasie - Nouvelle-Guinée et de la Nouvelle-Calédonie. Il faut mettre à part le cas du petit atoll soulevé de Nauru (21 km 2 ) avec son très riche gisement de phosphates qui lui permit de devenir, dès 1968, le plus petit État indépendant du monde. Entre 1968 et 2001, 43 millions de tonnes de phospha […] Lire la suite

OCÉANIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 7 524 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  De la Seconde Guerre mondiale à nos jours : l'émergence des États insulaires »  : […] La partie européenne de la guerre n'a certes pas été sans conséquences importantes pour les îles du Pacifique, avec l'envoi massif de troupes et de matériel depuis les colonies et dominions britanniques, avec le ralliement des territoires français à la France libre et la création d'un deuxième bataillon du Pacifique (après celui de 1916), qui s'illustra notamment à Bir Hakeim et en Italie. Mais, […] Lire la suite

YAREN

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 202 mots
  •  • 1 média

Le district de Yaren, dans la partie sud-ouest de la minuscule île de Nauru (21 km 2 ), est la petite capitale de facto du plus petit État insulaire de la planète. Yaren est traversé de part en part par la grande piste de l'aéroport, et abrite de nombreux édifices gouvernementaux, le Parlement (théâtre de joutes politiques intenses), le siège de la police, l'école secondaire, etc. Certains bâtimen […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

24-27 août 2019 Nauru. Élections législatives.

Le 24, lors des élections législatives, le président de la République Baron Waqa perd son siège de député, ce qui lui interdit de briguer un troisième mandat. Son gouvernement était accusé de nombreuses atteintes à la démocratie. Il n’y a pas de partis politiques dans le pays. Dix des dix-neuf sièges sont occupés par des députés nouvellement élus. […] Lire la suite

9-13 juillet 2016 Nauru. Élections législatives.

Le 9 se déroulent les élections pour le renouvellement des dix-neuf représentants au Parlement. Tous les élus sont indépendants. Le 13, le Parlement reconduit Baron Waqa au poste de président. […] Lire la suite

8-11 juin 2013 Nauru. Élection de Baron Waqa à la présidence

Le 8, les élections législatives mettent fin à la crise politique survenue en février du fait du départ de plusieurs membres du gouvernement du président Sprent Dabwido. Le 11, les dix-neuf députés, sans appartenance partisane, élisent Baron Waqa à la présidence de la République.  […] Lire la suite

27 août - 1er septembre 2001 Australie. Polémique autour du refus d'accueillir un cargo de réfugiés

Le 1er septembre, le Premier ministre, John Howard, dont plusieurs instances internationales ont critiqué l'intransigeance, annonce que les réfugiés seront accueillis par la Nouvelle-Zélande et par Nauru, après avoir obtenu l'accord de ces pays.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Robert C. KISTE, « NAURU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/nauru/