NATIONALISME, musique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le retour aux sujets historiques dans l'opéra

Le xixe siècle est marqué par d'importantes transformations politiques et sociales : accroissement des classes populaires, montée en puissance d'une grande bourgeoisie d'affaires, naissance d'une petite et moyenne bourgeoisie plus rurale, révolutions nationales qui s'appuient sur une redécouverte de la spécificité culturelle. Ces bouleversements ont inspiré des sujets lors de nouvelles créations lyriques. Un des premiers grands opéras historiques fut Guillaume Tell (1829) de Rossini, dans lequel il est question du soulèvement des Suisses contre les Autrichiens au xiiie siècle. En 1842, la création de Nabucco de Verdi à la Scala de Milan déclencha un enthousiasme délirant du public qui fit bisser le chœur Va pensiero, chœur du peuple hébreu aspirant à se libérer de l'emprise des Assyriens, allégorie de la condition des Italiens du Nord dominés par l'empire d'Autriche. Le succès de ce drame lyrique amènera Verdi à composer d'autres opéras patriotiques, parmi lesquels on peut citer Les Lombards à la première croisade (1843), Les Vêpres siciliennes (1855) et Aïda (1871). Ce phénomène se retrouve dans l'opéra allemand, avec le Freischütz de Carl Maria von Weber (1821), Les Maîtres chanteurs de Nuremberg (1868) et L'Anneau du Nibelung de Richard Wagner.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : ancien critique à Sud-Ouest et à Contact Variété, professeur d'improvisation et d'histoire de la musique

Classification


Autres références

«  NATIONALISME, musique  » est également traité dans :

MUSIQUE SOUS L'OCCUPATION

  • Écrit par 
  • Myriam CHIMÈNES
  •  • 3 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Éduquer et divertir »  : […] La guerre a des incidences sur la diffusion et la réception de la musique : le développement du chant choral et la création des Jeunesses musicales de France (J.M.F.) témoignent d’un souci d’éducation et de formation du public ; le succès des concerts symphoniques traditionnels et la création des Concerts de la Pléiade d’une part, mais aussi la vogue du jazz et de la chanson de variétés, hors des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-sous-l-occupation/#i_41465

PALMGREN SELIM (1878-1951)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 232 mots

Le pianiste, chef d'orchestre et compositeur finlandais Selim Palmgren est un des protagonistes de l'émergence du nationalisme dans la musique de son pays. Né le 16 février 1878, à Pori, sur la rive orientale du golfe de Botnie (ville appartenant alors à l'empire russe), Selim Palmgren étudie de 1895 à 1899 à l'Institut de musique d'Helsinki, puis se perfectionne à Berlin de 1899 à 1901, auprès de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/selim-palmgren/#i_41465

WAGNÉRISME

  • Écrit par 
  • Jean PAVANS
  •  • 1 860 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Wagnérisme et antiwagnérisme »  : […] Le cas d'Hector Berlioz mérite une attention particulière, car il s'est trouvé, à son corps défendant, au confluent du wagnérisme et de l'antiwagnérisme européens, et en particulier français. D'une part, les wagnériens voulaient en quelque sorte l'enrôler comme précurseur de la « musique de l'avenir », ce contre quoi tout son être musical se cabrait, en une période où lui-même était tourné vers le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wagnerisme/#i_41465

Pour citer l’article

Antoine GARRIGUES, « NATIONALISME, musique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nationalisme-musique/