Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MYCOBACTÉRIES

Bibliographie

M. Bendinelli & H. Friedman, Mycobacterium Tuberculosis : Interactions with the Immune System, Plenum, 1988

C. H. Binford, W. M. Meyers & G. P. Walsh, « Leprosy. State of the art », in Journ. Am. Med. Assoc., vol. 247, 1982

B. R. Bloom & V. Mehra, « Immunological Unresponsiveness in leprosy », in Rev. Immunol., vol. 80, 1984

S. G. Bradley, « Relationships among mycobacteria and nocardiae based upon deoxyribonucleic acid reassociation », in Journ. Bacteriol., vol. 113, 1973

S. D. Chaparas, « Immunology of mycobacteria », in Crit. Rev. Microbiol., vol. 9, 1982

J. S. Chapman, The Atypical Mycobacteria and Human Mycobacteriosis, Plenum Press, New York, 1977

C. Cocito et al., « Microbiologie de la lèpre », in Médecine/Science, vol. 3, 1987

C. Cocito & J. Delville, « Biological, chemical, immunological and staining properties of bacteria isolated from tissues of leprosy patients », in Eur. Journ. Epidemiol., vol. 1, 1985 ; « Properties of microorganisms from human leprosy lesions », in Rev. Inf. Dis., vol. 5, 1983

Colloque international sur les mycobactéries atypiques, université Claude-Bernard, Lyon, 1980

A. J. Crowle & M. May, « Preliminary Demonstration of human tuberculoimmunity in vitro », in Infect. Immun., vol. 31, 1981

C. J. Cummins, « Chemical Composition and antigenic structure of cell walls of Corynebacterium, Mycobacterium, Nocardia, Actinomyces and Arthrobacter », in Journ. Gen. Microbiol., vol. 28, 1982

T. M. Daniel & B. W. Janicki, « Mycobacterial Antigens : a review of their isolation, chemistry, and immunological properties », in Microbiol. Rev., vol. 42, 1978

P. Draper, « The Bacteriology of Mycobacterium leprae », in Tubercle, vol. 64, 1983

M. B. Goren, « Immunoreactive Substances of mycobacteria », in Am. Rev. Resp. Dis., vol. 125, 1982

J. Grange, Mycobacteria and Human Disease, Williams & Wilkins, Baltimore (Md.), 1988

W. Kubica, The Mycobacteria : a Sourcebook, M. Dekker, New York, 1984

H. A. Lechevalier, « The Actinomycetes », in A. I. Laskin et H. A. Lechevalier dir., Handbook of Microbiology, C.R.C. Press, Cleveland, 1974

E. Lederer, A. Adam, A. Ciorbaru, J. F. Petit & J. Wietzerbin, « Cell walls of mycobacteria and related organisms : chemistry and immunostimulant properties », in Mol. Cell. Biochem., vol. 7, 1975

J. McFadden, Molecular Biology of the Mycobacteria, Academic Press, San Diego (Calif.), 1990

C. Ratledge & J. Stanford dir., The Biology of Mycobacteria, ibid., 3 vol., Londres, 1982-1983-1989

M. E. Thorel, H. David & V. Lévy-Frebault, Méthodes de laboratoire pour mycobactériologie clinique, Institut Pasteur, Paris, 1989

R. J. Wallace et al., « Spectrum of disease due to rapidly growing mycobacteria », in Rev. Inf. Dis., vol. 5, 1983

E. Wolinsky, « Non-tuberculous Mycobacteria and associated diseases », in Am. Rev. Respir. Dis., vol. 119, 1969

G. P. Youmans, Tuberculosis, Saunders Co., Philadelphie, 1979.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur de microbiologie et de génétique moléculaire à la faculté de médecine, université de Louvain
  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur
  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Espèces majeures - crédits : Encyclopædia Universalis France

Espèces majeures

Polymères pariétaux - crédits : Encyclopædia Universalis France

Polymères pariétaux

Groupes de Runyon - crédits : Encyclopædia Universalis France

Groupes de Runyon

Autres références

  • ACTINOMYCÈTES

    • Écrit par Hubert A. LECHEVALIER
    • 3 450 mots
    • 4 médias
    Les deux maladies humaines les plus sérieuses causées par des Actinomycétales sontla tuberculose (Mycobacterium tuberculosis et autres mycobactéries) et la lèpre (Mycobacterium leprae). Secondes en importance sont les actinomycoses humaines et animales causées par plusieurs espèces d'...
  • BACTÉRIES

    • Écrit par Jean-Michel ALONSO, Jacques BEJOT, Patrick FORTERRE
    • 11 052 mots
    • 3 médias
    ...les conditions de leur écosystème naturel. Cependant, certaines espèces bactériennes ne sont pas cultivables sur milieux artificiels ; c'est le cas de Mycobacterium leprae, agent de la lèpre, ou de Treponema pallidum, agent de la syphilis non cultivable in vitro. D'autres bactéries authentiques, autrefois...
  • BACTÉRIOLOGIE

    • Écrit par Jean-Michel ALONSO, Jacques BEJOT, Michel DESMAZEAUD, Didier LAVERGNE, Daniel MAZIGH
    • 18 329 mots
    • 11 médias
    ...Rickettsies) sont isolées par ensemencement sur cultures de cellules eucaryotes, mais d'autres telles que Treponema pallidum (agent de la syphilis) ou Mycobacterium leprae (agent de la lèpre) et sans doute d'autres agents encore insoupçonnés ne bénéficient, à ce jour, pas encore de milieux définis permettant...
  • DÉFICIENCE IMMUNITAIRE AUTO-IMMUNE

    • Écrit par Chantal GUÉNIOT
    • 627 mots

    L' immunodéficience est caractérisée par un affaiblissement des défenses immunitaires, qui peut être primitif, présent dès la naissance, comme dans le cas des immunodéficiences d'origine génétique, ou acquis, quand il se déclare à la suite d'un événement pathogène. Ces immunodéficiences acquises peuvent...

  • Afficher les 9 références

Voir aussi