TON DUC THANG (1888-1980)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Président de la république socialiste du Vietnam, pionnier et doyen du mouvement ouvrier vietnamien, Ton Duc Thang est né le 20 août 1888 dans une famille paysanne de la province de Longxuyen, dans ce qui était alors la Cochinchine française. Il fait son apprentissage à l'École pratique industrielle de Saigon dont il est diplômé en 1910. Il devient alors ouvrier dans une usine française de la capitale du Sud. Mais, dès 1912, il organise des grèves tant à l'École industrielle qu'à l'arsenal de Saigon. Inquiété par les autorités, il se réfugie alors en France (1912), où il trouve un emploi à la compagnie des Messageries maritimes.

Mobilisé en 1914, il sert pendant toute la guerre comme mécanicien dans la marine française. En 1919, il est sur un des navires de l'escadre française envoyée en mer Noire pour soutenir les blancs contre les bolcheviks. Au côté d'André Marty, il refuse de se battre contre ces derniers et c'est lui qui hisse le drapeau rouge sur le navire amiral. Chassé alors de la marine, ce « mutin de la mer Noire » revient à Paris, où il travaille pendant un an chez Renault, adhère à la C.G.T. et milite à la fois dans les syndicats français et dans les organisations vietnamiennes de France.

Revenu à Saigon en 1920, il s'emploie à créer des syndicats clandestins à Saigon-Cholon. Pendant la période de domination française, en effet, toute activité syndicale restera interdite au Vietnam jusqu'en 1945. Il s'initie alors au marxisme-léninisme. Il organise et mène parmi les marins et les ouvriers de Cochinchine des grèves, dont la plus importante est celle des ouvriers de l'arsenal de Saigon en août 1925, déclenchée autant pour gêner l'intervention française en Chine que pour des raisons professionnelles.

Ton Duc Thang est alors mécanicien à la centrale électrique de Cho Quan. En 1926, il adhère au Thanh Nien (l'association de la Jeunesse révolutionnaire du Vietnam) que Nguyen Ai Quoc, le futur Hô Chi Minh, vient de fonder à Canton et, en 1927, il est élu au comité exécutif régio [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres (histoire), historien, professeur (relations internationales)

Classification

Pour citer l’article

Philippe DEVILLERS, « TON DUC THANG (1888-1980) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ton-duc-thang/