MOSCOU (JEUX OLYMPIQUES DE) [1980]Contexte, organisation, bilan

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le 23 octobre 1974, le C.I.O., réuni pour sa soixante-quinzième session à Vienne, accorde l'organisation des XIXes jeux Olympiques d'été à Moscou : chose inhabituelle, le détail du vote est tenu secret, mais il semble que Moscou ait obtenu quarante-neuf voix, Los Angeles douze. Pour la première fois, les Jeux se déroulent donc dans un pays communiste. Un choix logique : il semblait difficile que les Jeux aient lieu deux fois consécutivement sur le continent nord-américain ; le savoir-faire organisationnel de Moscou n'est plus à démontrer ; la capitale soviétique possède de multiples équipements sportifs (près de soixante-dix stades, plus de vingt piscines et deux cent trente gymnases) ; l'U.R.S.S. est clairement devenue, en 1972 à Munich, la première puissance olympique en termes de résultats sportifs.

Rapidement, Moscou est livrée aux bulldozers et aux pelleteuses : une centaine de chantiers démarrent. Les dômes du Kremlin sont redorés, églises et monuments sont restaurés, deux mille rues sont réparées, toutes les chaussées ou presque sont refaites, onze gares sont remises à neuf. Dans le sud-ouest de Moscou, un gigantesque village olympique (trente-six grands immeubles, 107 hectares) parsemé d'espaces verts voit le jour.

Les enceintes sportives bénéficient de toutes les attentions. Le stade Lénine, construit en 1956 pour les Spartakiades, est rénové : quelque cent trois mille personnes peuvent assister aux cérémonies d'ouverture et de clôture, aux compétitions d'athlétisme, à la finale du tournoi de football et à certaines épreuves d'équitation. Le palais des sports, édifié pour le même événement, est lui aussi refait à neuf : treize mille spectateurs peuvent admirer les gymnastes et soutenir les judokas. Le stade olympique indoor (seize mille places) est le théâtre des matchs de basket-ball et des combats de boxe. La piscine olympique, ultramoderne et originale (les tribunes peuvent se replier et former une couverture métallique), compte treize mille places. Les installations sportives [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « MOSCOU (JEUX OLYMPIQUES DE) [1980] - Contexte, organisation, bilan », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/moscou-jeux-olympiques-de-1980/