TALLINN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Tallinn, longtemps appelée Reval par les Allemands, est la capitale de l'Estonie. Dès 1154, le géographe arabe Al-Idrīsī note l'existence, sur les bords du futur golfe de Finlande, d'un lieu habité appelé Kolovan. Tallinn doit son nom aux premiers envahisseurs danois qui, en 1219, débarquent sur la côte baltique et fondent à l'emplacement de la forteresse estonienne de Lindanise une cité qu'ils nomment Taani linn (ville des Danois). Plus tard, les chevaliers Porte-Glaive germaniques venus du sud s'installent en masse dans cette nouvelle cité qu'ils achètent aux Danois, la baptisent Reval et en prennent la direction effective. Ils avaient compris l'intérêt du site, avec une colline toute proche d'une anse où un port pouvait aisément être aménagé. Ils développent la cité, qui s'affilie en 1248 au réseau commercial de la Hanse, dont elle reçoit la charte de Lübeck. Ils fortifient d'abord la ville haute (Toompea), puis font venir des artisans, des marchands et leurs familles, qui s'installent au pied de cette colline dans la ville basse (Vanalinn). Tandis que, dans ces quartiers, les artisans et les marchands groupés en confréries font construire les églises de Saint-Niguliste et de Saint-Oleviste, la colline de Toompea devient le siège du pouvoir féodal et la résidence de la noblesse germanique.

Estonie : carte administrative

Estonie : carte administrative

Carte

Carte administrative de l'Estonie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Tallinn, capitale de l'Estonie

Tallinn, capitale de l'Estonie

Photographie

Vue de la vieille ville de Tallinn avec, au fond, la cathédrale Alexandre-Nevski. 

Crédits : G. Hellier/ Getty

Afficher

Au xve siècle, les activités du port deviennent importantes. De l'ouest arrivent du sel, des armes, des vins et des harengs qui se vendent jusqu'à Novgorod en Russie ; de l'est viennent les fourrures, le miel, le lin, le chanvre. Par ses échanges, le port est alors l'un des premiers en Europe. Mais, à partir du xvie siècle, Reval, qui comptait entre 7 000 et 8 000 habitants, souffre des guerres, des épidémies, des famines et des incendies, malheurs provoqués par les rivalités des puissances voisines, notamment la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Médias de l’article

Estonie : carte administrative

Estonie : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tallinn, capitale de l'Estonie

Tallinn, capitale de l'Estonie
Crédits : G. Hellier/ Getty

photographie





Écrit par :

  • : docteur de l'Université, ancien maître de conférences à l'Institut national des langues et civilisations orientales (histoire des pays Baltes)

Classification


Autres références

«  TALLINN  » est également traité dans :

ESTONIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • Jean-Luc MOREAU
  •  • 9 142 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « De la Hanse... à l'Union européenne »  : […] Depuis leur rattachement à la Hanse au xiii e  siècle, deux villes ont connu une expansion notable, Tallinn/Reval grâce à ses activités portuaires et Tartu/Dorpat où fut fondée par les Suédois au xvii e  siècle la première université luthérienne de la région baltique ; les campagnes, elles, étaient soumises au régime du servage maintenu du xiii e au xix e  siècle par les Germaniques et les Sué […] Lire la suite

Les derniers événements

3-13 septembre 2017 • Union européenne - Allemagne - Turquie • Appel d’Angela Merkel à cesser les négociations d’adhésion de la Turquie à l’Union.

, la plupart des ministres des Affaires étrangères des Vingt-Sept réunis à Tallinn se montrent réservés face à la perspective de rupture des négociations avec la Turquie. Le 13, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, dans son discours sur l’état de l’Union devant le Parlement de Strasbourg [...] Lire la suite

3-21 septembre 2014 • Ukraine • Cessez-le-feu dans le Donbass.

Tallinn (Estonie), dénonce vivement l'« agression » de la Russie contre l'Ukraine et l'annexion de la Crimée par Moscou, et garantit aux pays Baltes que les forces de l'O.T.A.N. protégeront leur indépendance. Les 4 et 5, le sommet de l'O.T.A.N. qui se tient à Newport, au pays de Galles, promet un soutien [...] Lire la suite

27 avril 2007 • Estonie • Polémique au sujet du déplacement d'une statue soviétique.

À Tallinn, de violents affrontements, les plus graves depuis l'accession du pays à l'indépendance en août 1991, opposent la police à des membres de la communauté russophone, à la suite du déplacement vers la périphérie de la capitale du Soldat de bronze, un monument à la gloire de l'Armée rouge [...] Lire la suite

4 mars 2007 • Estonie • Victoire du Premier ministre aux élections législatives.

n'ont pas bouleversé la situation politique, signe que le pays aurait achevé sa transition démocratique. Lors de la campagne électorale, Andrus Ansip, qui envisage de gouverner avec l'I.R.L., a promis de déplacer la statue du soldat soviétique située dans le centre de Tallinn; ce monument [...] Lire la suite

26-28 juillet 2001 • France - pays Baltes • Visite du président Jacques Chirac dans les pays Baltes.

Du 26 au 28, Jacques Chirac se rend en visite, successivement, à Vilnius, en Lituanie, à Riga, en Lettonie, et à Tallinn, en Estonie. Il apporte aux dirigeants baltes le soutien de la France au sujet de leurs projets d'adhésion à l'Union européenne et à l'O.T.A.N. Ce dernier point est vivement [...] Lire la suite

26-30 juillet 1994 • Russie - Estonie • Accord sur le retrait des soldats russes.

à des garanties concernant les droits des militaires russes retraités. Le 30, les deux pays signent un accord sur le démantèlement, d'ici à septembre 1995, de l'ancienne base navale nucléaire soviétique de Paldiski, près de Tallinn.  [...] Lire la suite

16-17 juillet 1993 • Estonie • Référendums « illégaux » sur l'autonomie de deux villes russophones.

Les 16 et 17, les autorités ex-communistes de Narva et de Sillamae, villes à majorité russophone du nord-est du pays, organisent des référendums portant sur l'« autonomie nationale territoriale dans le cadre de la République estonienne », que Tallinn déclare illégaux. Elles entendent ainsi [...] Lire la suite

4-24 mai 1990 • U.R.S.S. • Moscou face à l'indépendantisme balte.

du chef de l'État soviétique déclarent illégales les proclamations d'indépendance de l'Estonie et de la Lettonie. Le lendemain, des manifestants anti-indépendantistes tentent d'occuper les parlements de Riga et de Tallinn, faisant ainsi croître la tension dans les deux républiques. Le 23 [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Suzanne CHAMPONNOIS, « TALLINN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tallinn/