WILDER THORNTON (1897-1975)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Madison (Wisconsin), Thornton Wilder a poursuivi avec constance sa triple activité d'enseignant, de romancier et de dramaturge, jouissant d'une notoriété de bon aloi, depuis le grand succès de son deuxième roman, en 1927, jusqu'à la publication, près d'un demi-siècle plus tard, de Theophilus North, autobiographie romancée écrite durant sa soixante-quinzième année. L'histoire de sa vie se confond avec celle de sa formation et de son œuvre. Enfant, il fait deux séjours en Chine, où son père, journaliste de talent, est envoyé comme consul général. Puis il est étudiant à Oberlin et Yale, enfin à Princeton, qui lui décerne sa maîtrise en 1926.

Il révèle son talent d'écrivain avec trois romans successifs : The Cabala, 1926 (La Cabale), The Bridge of San Luis Rey, 1927 (Le Pont du roi Saint Louis), qui le rend célèbre, et The Woman of Andros, 1930 (La Femme d'Andros), ainsi qu'avec une série de treize pièces courtes destinées à la lecture. En 1930, il est appelé au département de littérature comparée de l'université de Chicago, où il enseignera jusqu'en 1936. Il traduit Ibsen, Obey, Sartre, fait quelques séjours à Hollywood comme scénariste et participe même comme acteur au succès de ses propres pièces. Après un quatrième roman, Heaven's My Destination, 1935 (En voiture pour le ciel), il se consacre pour un temps au théâtre, où il triomphe avec Our Town, 1938 (Notre Ville) et The Skin of Our Teeth, 1942 (La Peau des dents), qui sont, depuis lors, devenus des classiques. Il cesse toute activité officielle à l'âge de soixante-cinq ans, mais produit encore deux romans, dont l'ambitieux The Eighth Day, 1967 (Le Huitième Jour), qui replonge le lecteur dans la réalité américaine du début du siècle.

L'activité créatrice de Wilder se partage donc entre le théâtre et le roman. Sa fiction se présente comme le lieu de l'écart et de la fragmentation : il y prend ses distances, au point de convergence et de réfraction de la littérature occidentale. Ses trois premières œuvres s'écartent délibérément du contexte américain, dépaysent le lecteur, qu'elles transportent dans la Rome cos [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

  • : professeur honoraire à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Pour citer l’article

André LE VOT, « WILDER THORNTON - (1897-1975) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thornton-wilder/