MONILOPHYTES ou POLYPODIOPHYTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Utilisations des Monilophytes

Généralement impropres à la consommation, parfois toxiques ou aux propriétés mal connues, les Monilophytes sont relativement peu utilisées par l’homme. Elles sont toutefois très appréciées pour leur aspect esthétique, notamment en horticulture.

Consommation

La consommation de Monilophytes par les hommes reste anecdotique. Les jeunes pousses de certaines espèces peuvent être consommées, comme celles de la fougère aigle ou de la fougère plume d’autruche (Matteuccia struthiopteris). La vigilance s’impose cependant car les frondes de la fougère aigle accumulent des substances toxiques en vieillissant. Parmi les substances mises en évidence, on trouve l’aquilide A (molécule cancérigène), des dérivés de cyanure ainsi qu’une enzyme (la thiaminase) qui détruit la vitamine B1 présente dans l'organisme. Ces substances rendent alors cette fougère toxique pour les hommes et les animaux. La consommation de frondes, même jeunes, est donc controversée : au Japon, on trouverait des cas de cancers de l’estomac liés à l’ingestion de cette fougère. Sous les tropiques, le rhizome de certaines autres espèces de fougères (par exemple Diplazium esculentum), riche en amidon, peut être consommé.

Étant riche en silice, la tige des prêles était ponctuellement utilisée pour ses propriétés abrasives afin de récurer les casseroles ou polir les métaux.

Usages médicinaux

Plusieurs espèces de Monilophytes sont représentées dans la pharmacopée traditionnelle européenne et nord-américaine mais, pour beaucoup d’entre elles, leurs usages n’ont pas été validés par des essais cliniques et sont souvent tombés dans l’oubli. On peut citer : la fougère mâle (Dryopteris filix-mas), servant de vermifuge ; la capillaire (Adiantum capillus-veneris), utilisée en sirop (« sirop de capillaire ») contre la toux ; l’osmonde royale (Osmunda regalis), qui aurait des propriétés diurétique, astringente et cicatrisante, et dont les frondes servent à confectionner des coussins et matelas à action antirhumatismal [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages



Médias de l’article

Morphologie et cycle de vie d’une fougère

Morphologie et cycle de vie d’une fougère
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Sporanges  (coupes longitudinales)

Sporanges  (coupes longitudinales)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Diplazium proliferum, fougère tropicale

Diplazium proliferum, fougère tropicale
Crédits : L. Echternacht

photographie

Phylogénie des Monilophytes

Phylogénie des Monilophytes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MONILOPHYTES ou POLYPODIOPHYTES  » est également traité dans :

BOTANIQUE

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 5 627 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Botanique et systématique »  : […] La systématique est une discipline vaste qui a pour objet d'inventorier, de nommer, de classer et, dans sa signification actuelle, de reconstruire l'histoire évolutive des organismes vivants et disparus. Contrairement à une idée largement répandue, la botanique ne se limite pas à la systématique des plantes et la systématique des plantes (ou botanique systématique) n'est pas une discipline du pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/botanique/#i_57462

EMBRYOPHYTES ou CORMOPHYTES ou ARCHÉGONIATES

  • Écrit par 
  • Jean-Yves DUBUISSON, 
  • Sabine HENNEQUIN
  •  • 3 239 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Évolution et classification des Embryophytes »  : […] Les analyses phylogénétiques suggèrent fortement l’enracinement des Embryophytes dans les algues vertes avec lesquelles elles forment le clade – groupe monophylétique – des Chlorobiontes (« végétaux verts »). Les Chlorobiontes sont caractérisés par la présence d’amidon (produit par la photosynthèse) stocké dans les chloroplastes – chez les algues rouges, les sucres sont stockés dans le cytoplasme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cormophytes-embryophytes-archegoniates/#i_57462

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Yves DUBUISSON, Sabine HENNEQUIN, « MONILOPHYTES ou POLYPODIOPHYTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/monilophytes-polypodiophytes/