MONILOPHYTES ou POLYPODIOPHYTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Morphologie et cycle de vie d’une fougère

Morphologie et cycle de vie d’une fougère
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Sporanges  (coupes longitudinales)

Sporanges  (coupes longitudinales)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Diplazium proliferum, fougère tropicale

Diplazium proliferum, fougère tropicale
Crédits : L. Echternacht

photographie

Phylogénie des Monilophytes

Phylogénie des Monilophytes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Évolution et diversité passée

Les Monilophytes sont des plantes vasculaires, tout comme les Lycophytes et les Spermatophytes. Elles se rapprochent des Lycophytes par un stade « spores libres », à la différence des Spermatophytes qui sont des plantes à graines. Elles se distinguent cependant des Lycophytes par la présence d’une vraie feuille et par plusieurs caractères anatomiques qu’elles partagent avec les Spermatophytes. D’après les dernières phylogénies, les Monilophytes seraient le groupe frère des Spermatophytes, formant avec ces dernières le clade des Euphyllophytes.

Les Monilophytes trouvent leur origine au Dévonien moyen, vers 390 Ma. Elles étaient alors représentées par des formes plus ou moins arborescentes classées dans le groupe éteint des cladoxylopsides. À ce titre, les Monilophytes représentent les plus vieilles plantes arborescentes possédant un tronc avec du bois (ce tissu n’existant plus chez les fougères actuelles). Les cladoxylopsides ne présentaient pas de vraies feuilles mais des axes latéraux sans limbe et à anatomie de tige. La vraie feuille ou mégaphylle (fronde des fougères) se définit par la présence d’un limbe et d’une forte distinction anatomique entre la feuille et la tige qui la porte. Les Monilophytes à vraies feuilles se différencient au Dévonien supérieur (vers 360 Ma), en même temps que les premières plantes à graines (Spermatophytes), et leurs premiers représentants sont traditionnellement classés dans le groupe informel fossile des zygopterides qui vont particulièrement se diversifier au Carbonifère (de 360 à 298 Ma). Parmi celles-ci, les Zygopteridales ressemblaient morphologiquement à des fougères modernes, avec de vraies feuilles, mais étaient pourvues d’un organe particulier, le phyllophore, qui venait s’intercaler entre la tige et le pétiole. Ce phyllophore possédait une anatomie très singulière (un double axe de symétrie bilatérale) que l’on n’observe dans aucun autre groupe de plantes vasculaires (ce terme de phyllophore est aussi utilisé pour désigner l’extrémité supérieure du s [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages


Écrit par :

  • : professeur des Universités à l'université Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie
  • : maître de conférences à l'université Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie

Classification


Autres références

«  MONILOPHYTES ou POLYPODIOPHYTES  » est également traité dans :

BOTANIQUE

  • Écrit par 
  • Sophie NADOT, 
  • Hervé SAUQUET
  •  • 5 627 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Botanique et systématique »  : […] La systématique est une discipline vaste qui a pour objet d'inventorier, de nommer, de classer et, dans sa signification actuelle, de reconstruire l'histoire évolutive des organismes vivants et disparus. Contrairement à une idée largement répandue, la botanique ne se limite pas à la systématique des plantes et la systématique des plantes (ou botanique systématique) n'est pas une discipline du pas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/botanique/#i_57462

EMBRYOPHYTES ou CORMOPHYTES ou ARCHÉGONIATES

  • Écrit par 
  • Jean-Yves DUBUISSON, 
  • Sabine HENNEQUIN
  •  • 3 239 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Évolution et classification des Embryophytes »  : […] Les analyses phylogénétiques suggèrent fortement l’enracinement des Embryophytes dans les algues vertes avec lesquelles elles forment le clade – groupe monophylétique – des Chlorobiontes (« végétaux verts »). Les Chlorobiontes sont caractérisés par la présence d’amidon (produit par la photosynthèse) stocké dans les chloroplastes – chez les algues rouges, les sucres sont stockés dans le cytoplasme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cormophytes-embryophytes-archegoniates/#i_57462

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Yves DUBUISSON, Sabine HENNEQUIN, « MONILOPHYTES ou POLYPODIOPHYTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/monilophytes-polypodiophytes/