PHELPS MICHAEL (1985- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Jeux de Pékin : l’exploit, la star

Et vient l'exploit pékinois. Tout commence le 10 août : Phelps remporte aisément le 400 mètres 4 nages (4 min 3,83 s, record du monde). La tâche semble plus ardue le lendemain, à l'occasion du relais 4 fois 100 mètres ; Phelps lance parfaitement la course en battant son record personnel (47,51 s) ; mais, quand le dernier relayeur américain, Jason Lezak, s'élance, il compte une demi-seconde de retard sur le Français Alain Bernard, recordman du monde du 100 mètres ; à l'arrivée, Lezak souffle la médaille d'or aux Français (3 min 8,24 s, record du monde), pour 0,08 s ; le nageur de Baltimore jubile et son pari semble bien engagé, puisque cette victoire semblait la plus incertaine. Le 12 août, il gagne avec une grande facilité le 200 mètres (1 min 42,96 s, record du monde). Nouveaux records du monde le lendemain : 1 min 52,03 s sur 200 mètres papillon, 6 min 58,56 s lors du relais 4 fois 200 mètres, soit deux médailles d'or. Le 15 août, Phelps s'adjuge avec une aisance déconcertante le 200 mètres 4 nages (1 min 54,23 s, record du monde). En outre, un brin de réussite vient pimenter l'exploit : le 16 août, à 2 mètres de l'arrivée du 100 mètres papillon, il est encore devancé par le Serbe Milorad Cavic et semble battu ; l'Américain enclenche un ultime mouvement de bras et fracasse ses mains sur la plaque chronométrique (50,58 s contre 50,59 s au Serbe). Mark Spitz est déjà égalé. Le 17 août, Michael Phelps termine son récital. Lors du relais 4 fois 100 mètres 4 nages, il effectue le parcours en papillon, remonte deux concurrents et lance Jason Lezak en première position ; celui-ci résiste au retour de l'Australien Eamon Sullivan et les États-Unis remportent la médaille d'or (3 min 29,34 s, record du monde).

Avant son improbable exploit de Pékin, Phelps – chose rare pour un champion de natation – bénéficiait déjà du statut de star du sport américain. Pourtant, cette notoriété ne lui avait pas tourné la tête. Peter Carlisle, directeur d'Octagon, s'en félicitait. Pour lui, Michael Phelps est « un athlète extraordinaire dans l'eau et quelqu'un de très ordinaire en dehors ». Phelps sait rester modeste, comme en témoignent ses déclarations avant les Jeux d'Athènes. Alors que sponsors – Speedo lui avait promis 1 million de dollars s'il égalait Spitz – et médias – Phelps faisait déjà la une de Times – réclamaient les huit médailles d'or, Phelps annonçait viser... une médaille d'or.

Mais, à mesure que ses exploits se succédaient et que l'échéance de Pékin approchait, Phelps devait assumer son statut. Il n'hésitait plus à indiquer qu'il allait tenter de battre le record de Spitz. Malgré sa modestie, il se vit même quasi contraint de l'affirmer. En effet, la chaîne de télévision N.B.C. avait investi des sommes considérables pour retransmettre les Jeux de Pékin et poussé les organisateurs à bouleverser le programme : les finales de natation se dérouleront pour la première fois le matin, afin que, en raison du décalage horaire, les Américains puissent les suivre en prime time. La chaîne ne sera pas déçue, puisque les compétitions de natation réuniront en moyenne 31 millions de téléspectateurs américains chaque jour et que Michael Phelps crèvera l'écran à chacune de ses apparitions, captivant un soir jusqu'à 80 millions de téléspectateurs aux États-Unis, soit 34 p. 100 de parts d'audience : N.B.C. a enregistré ce soir-là sa meilleure audience, tous programmes confondus, depuis dix-huit ans.

Un tel talent attire bien sûr les dollars et les sponsors. À Pékin, avec les seules primes officielles attribuées aux médaillés par le Comité olympique américain et la Fédération américaine de natation, Phelps a engrangé 680 000 dollars, auxquels il faut bien sûr ajouter le million de dollars promis par Speedo s'il égalait le record de Spitz. Outre Speedo, Phelps a signé des contrats de sponsoring avec Omega, Visa, A.T.&T., E.S.P.N., notamment. Son effigie apparaît par la suite aux États-Unis sur les boîtes de céréales Kellogg's – cette marque avait effectué le même investissement avec deux sportifs seulement avant Phelps : Muhammad Ali et Michael Jordan. La « Phelpsmania » envahit alors l'Amérique. Le nageur se produit dans une série télévisée populaire, jouant son propre rôle, présente un soir l'émission culte « Saturday Nigth Live ». Mais tout cela ne désarçonne pas ce jeune homme modeste, qui déclarait, au lendemain de s [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  PHELPS MICHAEL (1985- )  » est également traité dans :

ATHÈNES (JEUX OLYMPIQUES D') [2004] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 5 200 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « 14 août »  : […] Au stand de Markopoulo, la première médaille d'or des Jeux revient à la Chinoise Du Li, gagnante du tir à la carabine à 10 mètres. Début des compétitions de natation, au centre olympique aquatique d'Athènes : l'Américain Michael Phelps remporte le 400 mètres quatre nages (4 min 8,26 s, record du monde) ; comme en 2000, l'Australien Ian Thorpe gagne le 400 mètres (3 min 43,10 s), devançant de peu […] Lire la suite

JEUX OLYMPIQUES

  • Écrit par 
  • Jean DURRY, 
  • Pierre LAGRUE, 
  • Alain LUNZENFICHTER
  • , Universalis
  •  • 15 087 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « 2008. Pékin »  : […] Le 13 juillet 2001, le CIO avait confié, à une large majorité, l'organisation des XXVI es  jeux Olympiques d'été à Pékin. On pouvait certes estimer qu'un pays qui rassemble un quart de la population de la planète était digne d'organiser les Jeux. Mais on aurait aussi pu penser qu'un État qui vivait au rythme de la campagne Yan da (« Frapper fort »), orchestrée par le Parti communiste, avec ses de […] Lire la suite

LONDRES (JEUX OLYMPIQUES DE) [2012] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 7 965 mots

Dans le chapitre « 31 juillet »  : […] Tony Estanguet, déterminé, précis et rapide, maîtrise la rivière tourmentée tracée dans le Lee Valley White Water Centre : il remporte le slalom, en canoë monoplace, devant le jeune Allemand Sideris Tasiadis et son éternel rival, le Slovaque Michal Martikán. Déjà titré en 2000 et en 2004, il devient le premier Français médaillé d'or dans trois éditions différentes des Jeux. Le concours complet équ […] Lire la suite

PÉKIN (JEUX OLYMPIQUES DE) [2008] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 5 923 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « 10 août »  : […] Première médaille pour la France : Virginie Arnold, Sophie Dodemont et Bérengère Schuh obtiennent le bronze dans l'épreuve de tir à l'arc par équipes. La médaille d'or va aux Sud-Coréennes. Au Centre national de natation, surnommé le « cube d'eau », Michael Phelps remporte le 400 mètres quatre nages (4 min 3,84 s, record du monde), alors que le Sud-Coréen Park Tae-hwan gagne le 400 mètres nage li […] Lire la suite

SPORT - L'année 2016

  • Écrit par 
  • Félicien BONCENNE
  •  • 7 837 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Jeux Olympiques d’été : Bolt et Phelps géants des Jeux »  : […] Du 5 au 21 août 2016, les XXVIII es  jeux Olympiques d'été se sont tenus à Rio de Janeiro. C’est la première fois que le continent sud-américain accueillait l’événement majeur du sport mondial. Tous les regards étaient donc de nouveau tournés vers le Brésil, deux ans après la Coupe du monde de football, dont l’organisation fut considérée comme une réussite après avoir suscité de nombreuses crainte […] Lire la suite

SPORT - L'année 2015

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 6 927 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Natation : quelles perspectives olympiques ? »  : […] Dresser un bilan collectif pour un sport individuel paraît incongru, mais l’exercice est incontournable depuis des décennies, notamment à l’occasion de la confrontation olympique. Tentons donc de tirer les enseignements des Championnats du monde de natation, qui se sont tenus à Kazan (Russie) du 2 au 9 août 2015, dans une perspective olympique. Les États-Unis occupent, comme toujours, la première […] Lire la suite

SPORT - L'année 2008

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 998 mots

Dans le chapitre « Jeux Olympiques d'été : le triomphe chinois »  : […] Les Jeux de Pékin ont vu le triomphe de la Chine sur tous les plans – diplomatique, politique, sportif. Alors que, en mars 2008, la répression féroce par les autorités de Pékin des manifestations tibétaines à Lhassa avait engendré une éphémère mobilisation internationale, laissant augurer sinon le boycottage des Jeux, du moins quelques mouvements d'humeur venus des hommes politiques, des organisa […] Lire la suite

SPORT - L'année 2007

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 915 mots

Dans le chapitre « Natation »  : […] Les États-Unis ont écrasé les Championnats du monde, à Melbourne (17 mars-1 er  avril 2007). Ils récoltent en effet la moitié des médailles d'or distribuées (17 sur un total de 34). Il est vrai qu'ils bénéficiaient d'un incroyable moteur : Michael Phelps, qui disputait sept courses et les a toutes remportées, établissant cinq records du monde prestigieux (200 m, 1 min 43,96 s ; 200 m papillon, 1 […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « PHELPS MICHAEL (1985- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-phelps/