MÉTROLOGIE HISTORIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Livre de 16 onces

Livre de 16 onces
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Gallon anglais

Gallon anglais
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Boisseau de Paris

Boisseau de Paris
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Minot et muid

Minot et muid
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


Les mesures de longueur et de surface

Pied, pouce, etc., les plus anciennes mesures furent anthropométriques, l'homme s'érigeant en mesure de toutes choses. Il était commode de confronter la longueur de tout bien au pouce, à l'empan, à la coudée, au pied, au pas ou à la brasse, et il était déjà scientifique d'introduire entre ces mesures empruntées au corps humain tout un système simple de rapports arithmétiques, multiples ou sous-multiples, entiers, ne reposant pas sur des fractions. Ainsi l'empan a quatre valeurs, selon qu'il mesure l'écart entre le pouce et l'un ou l'autre des quatre doigts. Mais sa mesure est toujours égale à 1/8 de la brasse, qui mesure l'écartement des bras jusqu'aux poignets, ou aux mains fermées, ou à l'extrémité du médius, ou enfin du médius tendu, bras levé, au sol. À ces quatre mesures de la brasse, et de l'empan, correspondaient aussi quatre mesures de la coudée, car ces trois mesures de longueur entraient dans un système fondé sur les nombres 1, 4 et 8, où chaque brasse correspondait à 4 coudées et 8 empans. Ces systèmes de compte prévalaient bien avant le Moyen Âge, la perfection et l'équilibre des monuments que nous ont laissés les anciennes civilisations, depuis les pyramides ou le Parthénon jusqu'aux cathédrales gothiques ou aux églises baroques, reflètent aussi cette harmonie des nombres. Les systèmes métriques prédécimaux ont magnifiquement servi le travail de l'homme. Ils se caractérisaient, se distinguaient mieux par leurs rapports de groupement et de division que par les grandeurs absolues des mesures qui les constituaient. On fut bien en peine en effet de dégager des étalons (standards) pour ces mesures du corps humain : l'esprit chrétien aurait aimé choisir les mensurations du Christ ; de façon plus réaliste, on s'en tint à celles du roi, à défaut de toujours bien connaître les caractéristiques physiques du plus illustre des souverains médiévaux, l'empereur Charlemagne, mais longtemps on utilisa le pied de Charlemagne à côté du pied du roi, comme mesures royales de longueur.

On préférait cependant souvent évaluer la superfici [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 17 pages



Écrit par :

  • : professeur émérite des universités de Venise et Lille, directeur de recherche émérite (C.N.R.S. Paris)

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean Claude HOCQUET, « MÉTROLOGIE HISTORIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/metrologie-historique/