MÉTROLOGIE HISTORIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Livre de 16 onces

Livre de 16 onces
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Gallon anglais

Gallon anglais
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Boisseau de Paris

Boisseau de Paris
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Minot et muid

Minot et muid
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau


Des survivances des anciens systèmes

La métrologie forestière reste marquée par la survivance d'anciennes mesures et usages locaux. Les procédés de mesurage changent lentement et il est difficile de substituer l'évaluation au poids à l'ancienne évaluation en volume. D'où viennent les difficultés ? il a pourtant fallu adopter des mesures géométriques entendues par tous les acheteurs du bois, même lointains. Le commerce, dès qu'il sort des limites du cadre local, oblige à adopter ces mesures exprimées dans un langage connu des destinataires. Calculer le volume d'une grume – le tronc abattu – n'est pas trop ardu. On mesure sa rotondité à l'aide d'une ficelle portant des nœuds qui correspondent à des fractions du « pied ». Toute erreur ou fraude rentre au carré dans le calcul du volume. La mesure la plus usitée du bois coupé reste la « corde » dont l'usage fut encore légalisé en 1947. Or il existe six types de corde auxquels le pied fournit les mesures de largeur et de hauteur. Seule la longueur, système métrique oblige, est établie en mètres. Si l'une de ces dimensions varie, par exemple la longueur des bûches (qui donne la largeur de la corde empilée), ou la hauteur, la corde mesurera de 56 pieds cubes à 128 pieds cubes. Le stère fondé sur le mètre et qui sert à la vente est fait de 29 pieds cubes. Il désigne le mètre cube (m3) de bois empilé, vides inclus. Stère et mètre cube ne se recouvrent pas. Un empilement de bois, même si on fait abstraction des fraudes possibles, offre toujours une partie pleine et une partie vide. Pour un stère de bois empilé, la somme du cubage de chaque bûche excède rarement 0,700 m3 et les vides occupent donc 0,300 m3. Le rapport du volume total au volume plein atteint 1/0,7 = 1,43 et il faut empiler 1,43 stère pour obtenir un volume de bois de 1 m3. Ce rapport est variable, il dépend de l'essence, de la grosseur des bûches, de l'importance respective des bois droits ou tors. Or les deux mesures, stère et mètre cube, ont chacune leur importance, leur usage, car avec la première on calcule l'emplacement où sera logé le bois, sur le véhicul [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 17 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite des universités de Venise et Lille, directeur de recherche émérite (C.N.R.S. Paris)

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean Claude HOCQUET, « MÉTROLOGIE HISTORIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/metrologie-historique/