Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MÉTAUX RARES

Les crises : des facteurs aux impacts

Origines des crises

Les crises de prix, qui jalonnent de manière récurrente l'histoire des métaux rares, peuvent être de nature différente, étant liées soit à l'offre soit à la demande.

Métaux rares : la crise du palladium

Métaux rares : la crise du palladium

Les crises liées à l'offre (au niveau du concentré pour la mine, du métal pour la raffinerie, du semi-produit pour le transformateur, du marché physique pour les négociants ou les spéculateurs) correspondent à des interruptions temporaires et conjoncturelles de la production. Celles-ci peuvent être accidentelles ou intentionnelles. Dans le premier cas, elles sont liées à des difficultés techniques, des problèmes sociaux ou au climat. Dans le second cas, elles sont la conséquence d'une réduction délibérée de l'offre, soit par des restrictions à l'exportation (mise en place de quotas), soit par un stockage spéculatif (fig. 3).

Caractéristiques du marché des métaux rares

Caractéristiques du marché des métaux rares

Les crises liées à la demande sont les plus critiques. Elles sont de nature structurelle, provoquées par la commercialisation massive d'un produit innovant issu de technologies de rupture (fig. 4). Majoritairement fondées sur de nouveaux matériaux faisant appel à des métaux rares, ces crises sont plus violentes quand il s'agit de sous-produits, en raison de l'inélasticité de la production de ces métaux. L'offre ne peut alors s'adapter à une forte croissance de la demande qui peut atteindre et même dépasser 20 p. 100 par an.

Les crises des métaux rares sont plus aiguës que celles des grands métaux classiques cotés au L.M.E. Elles sont très violentes lorsqu'elles touchent des métaux indispensables à des technologies de rupture et que leur production est contrôlée par des pays en situation de position dominante à monopolistique (fig. 2). Au premier rang se trouve la Chine, qui assure non seulement 97 p. 100 de la production de terres rares mais aussi 91 p. 100 de celle d'antimoine (Sb), 78 p. 100 de celle de tungstène... Le Brésil contrôle 92 p. 100 de la production mondiale de niobium (Nb), l'Afrique du Sud fournit 79 p. 100 du platine et la Russie 65 p. 100 du palladium (Pd).

En 2004, la Chine a introduit les premiers quotas d'exportation, qu'elle réduit depuis lors chaque année un peu plus, induisant des contraintes d'approvisionnement croissantes pour les pays qui utilisent ces métaux et qui sont parfois totalement dépendants de ces productions importées. Les raisons invoquées par la Chine sont multiples : limiter les pollutions générées par leur exploitation, préserver ses ressources domestiques limitées, obtenir davantage de valeur ajoutée en contraignant les industriels étrangers à se délocaliser en Chine pour y avoir accès. Certains y voient un abus de position dominante apparenté à un « nationalisme des ressources minérales » qui traduit la nouvelle dimension géopolitique (et donc diplomatique) des métaux rares.

Des crises à la pénurie

À ces facteurs de crises s'ajoutent des mécanismes amplificateurs dont :

– Le comportement des responsables des achats. Il repose sur une logique moutonnière. Lorsque les prix sont orientés à la hausse, ces responsables sont tentés de passer des ordres d'achats par crainte de la poursuite de la hausse des prix. De plus, chacun d'eux se détermine non pas en fonction de ce qu'il pense de l'orientation du marché, mais en fonction de ce que les autres acheteurs sont susceptibles de faire, c'est-à-dire acheter à un prix encore plus élevé. Il en résulte des interactions mimétiques fondées sur une logique imitative. C'est ainsi que des décisions individuellement rationnelles conduisent, par consensus, à des dynamiques collectives irrationnelles. On entre là dans l'économie comportementale, voire la neuro-économie. L'émotion dicte des réactions excessives et les marchés passent de l'avidité à la peur... jusqu'à constituer une bulle spéculative[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : ingénieur géologue, économiste matières premières au Bureau de recherches géologiques et minières

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Liste des métaux rares

Liste des métaux rares

Métaux et minéraux rares qualifiés de critiques par l'Union européenne

Métaux et minéraux rares qualifiés de critiques par l'Union européenne

Métaux rares : la crise du palladium

Métaux rares : la crise du palladium

Voir aussi