MÉTAUX RARES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Liste des métaux rares

Liste des métaux rares
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Métaux et minéraux rares qualifiés de critiques par l'Union européenne

Métaux et minéraux rares qualifiés de critiques par l'Union européenne
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Métaux rares : la crise du palladium

Métaux rares : la crise du palladium
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Caractéristiques du marché des métaux rares

Caractéristiques du marché des métaux rares
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Tous les médias


Les crises : des facteurs aux impacts

Origines des crises

Les crises de prix, qui jalonnent de manière récurrente l'histoire des métaux rares, peuvent être de nature différente, étant liées soit à l'offre soit à la demande.

Les crises liées à l'offre (au niveau du concentré pour la mine, du métal pour la raffinerie, du semi-produit pour le transformateur, du marché physique pour les négociants ou les spéculateurs) correspondent à des interruptions temporaires et conjoncturelles de la production. Celles-ci peuvent être accidentelles ou intentionnelles. Dans le premier cas, elles sont liées à des difficultés techniques, des problèmes sociaux ou au climat. Dans le second cas, elles sont la conséquence d'une réduction délibérée de l'offre, soit par des restrictions à l'exportation (mise en place de quotas), soit par un stockage spéculatif (fig. 3).

Métaux rares : la crise du palladium

Métaux rares : la crise du palladium

Dessin

La crise du palladium a eu lieu à la fin de l'année 2000. Provoquée par la société russe Norilsk Nickel, principale productrice mondiale de ce métal rare – qui a limité l'offre –, cette crise a conduit à une envolée du prix de cette substance, et sa rapide substitution par le... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les crises liées à la demande sont les plus critiques. Elles sont de nature structurelle, provoquées par la commercialisation massive d'un produit innovant issu de technologies de rupture (fig. 4). Majoritairement fondées sur de nouveaux matériaux faisant appel à des métaux rares, ces crises sont plus violentes quand il s'agit de sous-produits, en raison de l'inélasticité de la production de ces métaux. L'offre ne peut alors s'adapter à une forte croissance de la demande qui peut atteindre et même dépasser 20 p. 100 par an.

Caractéristiques du marché des métaux rares

Caractéristiques du marché des métaux rares

Dessin

Les six stades caractérisant le marché des métaux rares associés au développement d'un nouveau produit de haute technologie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les crises des métaux rares sont plus aiguës que celles des grands métaux classiques cotés au L.M.E. Elles sont très violentes lorsqu'elles touchent des métaux indispensables à des technologies de rupture et que leur production est contrôlée par des pays en situation de position dominante à monopolistique (fig. 2). Au premier rang se trouve la Chine, qui assure non seulement 97 p. 100 de la production de terres rares mais aussi 91 p. 100 de celle d'antimoine (Sb), 78 p. 100 de celle de tungstène... Le Brésil contrôle 92 p. 100 de la production mondiale de niobium (Nb), l'Afrique du Sud fournit 79 p. 100 du platine et la Russie [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

  • : ingénieur géologue, économiste matières premières au Bureau de recherches géologiques et minières

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Christian HOCQUARD, « MÉTAUX RARES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/metaux-rares/