MÉGALOPOLIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Montée en puissance du Nord-Est et suburbanisation

L'importance prise par les États-Unis sur la scène internationale à partir de la Première Guerre mondiale et surtout après la Seconde participe largement au développement des villes de la mégalopolis. Non seulement Washington et New York s’affirment comme des centres politiques et financiers de première importance, mais l’ensemble de la région devient un centre industriel majeur, qui assure la transformation des ressources naturelles de l’arrière-pays, notamment le minerai de fer de Pennsylvanie et le charbon des Appalaches, ainsi que l’exportation des produits finis par ses ports. Alors intégrée dans la Manufacturing Belt (« ceinture des usines ») s’étendant jusqu’aux Grands Lacs, la mégalopolis offre un tissu industriel très diversifié, dans lequel toute la gamme des activités traditionnelles est représentée : textile, principalement en Nouvelle-Angleterre mais aussi à Philadelphie ; agroalimentaire, également en Nouvelle-Angleterre et à New York ; industries sidérurgiques, pétrolières et chimiques dans le sud, autour de Baltimore, Philadelphie et dans l’estuaire de la Delaware, ainsi qu’autour de New York ; mécanique, principalement à Boston et Philadelphie.

C’est pourtant la révolution des transports, et notamment des transports individuels avec la démocratisation de la voiture, qui va permettre à Jean Gottmann de voir se dessiner sur la carte des États-Unis la mégalopolis atlantique. Avec la voiture individuelle naît la ville tentaculaire : le rêve américain est désormais à portée de volant, et les populations quittent en masse le centre des agglomérations pour coloniser les territoires encerclant les villes, jusque-là demeurés ruraux. La suburbanisation est d'autant plus marquée ici que la maison individuelle avec jardin fait partie du rêve américain.

Dans les années 1950-1970, le white flight (littéralement l’« envol blanc »), qui concerne principalement les populations blanches les plus solvables, est très soutenu car [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

États-Unis : carte administrative

États-Unis : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Philadelphie, États-Unis

Philadelphie, États-Unis
Crédits : O. Le Queinec/ Shutterstock

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  MÉGALOPOLIS  » est également traité dans :

BOSTON

  • Écrit par 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 1 596 mots
  •  • 3 médias

Capitale de l’État du Massachusetts et principale ville de Nouvelle-Angleterre, Boston, avec ses 673 000 habitants en 2016, est au cœur de la dixième agglomération des États-Unis (4,8 millions d’habitants). Elle est également la deuxième agglomération de la mégalopole BosWash (Boston-Washington), dont elle constitue le maillon septentrional. Sa place dans l’histoire de la nation américaine, son dy […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 19 933 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L'Amérique de la maturité : mégalopole et Nouvelle-Angleterre »  : […] Un premier ensemble régional se distingue autour de la mégalopole atlantique. Véritable cœur des États-Unis, il trouve sa cohérence dans le rôle qu'il a joué dans la formation de la nation et dans son histoire, notamment celle d'une Amérique essentiellement tournée vers l'Europe. Souvent qualifié de puritain en raison de l'austérité religieuse des premiers colons, le Nord-Est est aujourd'hui une d […] Lire la suite

GOTTMANN JEAN (1915-1994)

  • Écrit par 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 673 mots

Né le 10 octobre 1915 à Kharkov (Ukraine), alors en Russie, le géographe Jean Gottmann est venu dès 1921 à Paris où il a effectué l'ensemble de ses études. Il fut lauréat du concours général des lycées et collèges de France – mention géographie – en 1931. Dès l'obtention de son diplôme d'études supérieures en Sorbonne, il y fut assistant de recherche en géographie humaine auprès d'Albert Demangeon […] Lire la suite

NEW YORK

  • Écrit par 
  • Cynthia GHORRA-GOBIN
  •  • 8 353 mots
  •  • 10 médias

Le nom de New York renvoie à deux réalités urbaines : la ville et l'aire métropolitaine, dénommée par le bureau du recensement « Consolidated Metropolitan Statistical Area » (CMSA). Cette catégorie statistique englobe ici une douzaine de métropoles et leurs banlieues respectives, soit vingt-cinq comtés répartis dans trois États, New York, New Jersey et Connecticut. En tant que première ville des […] Lire la suite

NOUVELLE-ANGLETERRE

  • Écrit par 
  • Christian PIHET
  •  • 1 846 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Une des régions les plus innovantes du pays »  : […] La Nouvelle-Angleterre n’est cependant pas le musée de l’Amérique. Dans les années 1970 s’ouvre un cycle fondé sur de nouvelles orientations industrielles dans le domaine de la haute technologie : aérospatiale, nucléaire civil, informatique et biotechnologie représentent désormais la base du système productif. La région est devenue, après la façade pacifique, le pôle principal des industries high- […] Lire la suite

WASHINGTON, ville

  • Écrit par 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 1 658 mots
  •  • 1 média

Capitale fédérale et sixième agglomération des États-Unis , avec 6,2 millions d'habitants en 2018 (702 000 dans la ville même), Washington DC (District of Columbia) est le maillon méridional de la mégalopole BosWash (Boston-Washington), située au nord-est du pays . Édifiée sur la rive gauche du Potomac, à 180 kilomètres de son débouché dans la vaste baie de Chesapeake ouvrant sur l’Atlantique, ell […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Laurent VERMEERSCH, « MÉGALOPOLIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/megalopolis/