GOTTMANN JEAN (1915-1994)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 10 octobre 1915 à Kharkov (Ukraine), alors en Russie, le géographe Jean Gottmann est venu dès 1921 à Paris où il a effectué l'ensemble de ses études. Il fut lauréat du concours général des lycées et collèges de France – mention géographie – en 1931. Dès l'obtention de son diplôme d'études supérieures en Sorbonne, il y fut assistant de recherche en géographie humaine auprès d'Albert Demangeon (1936-1940). En tant que juif français, il tenta alors d'échapper à l'occupant nazi en gagnant les États-Unis. L'aide du professeur Henri Baulig, spécialiste de l'Amérique du Nord, replié à Clermont-Ferrand, lui permit d'obtenir du gouvernement de Vichy – peut-être du maréchal Pétain lui-même comme il tendait à le croire –l'autorisation exceptionnelle de quitter le territoire via l'Espagne.

La recommandation obtenue de la part de Henri Baulig conduisit le brillant chercheur à Princeton où il devint membre et Rockefeller Fellow à l'Institut de recherches avancées le plus célèbre d'Amérique ; il y côtoya souvent au petit déjeuner Albert Einstein et Robert Oppenheimer. Il devait y enseigner jusqu'en 1965, alternant cette présence avec ses activités parisiennes et autres, comme membre du cabinet du ministre de l'Économie nationale dès 1945, directeur des études et recherches au secrétariat de l'ONU à New York en 1946-1947, responsable de plusieurs missions de l'ONU en Amérique du Sud et à la Conférence hydrographique internationale de Monaco (1947). Professeur à l'Institut d'études politiques de Paris (1948-1955), directeur de recherche au Twentieth Century Fund (New York) pour l'étude de Megalopolis, directeur d'études à l'École pratique des hautes études de Paris (1961-1983), il fut nommé professeur à l'université d'Oxford en 1968. Il a présidé la Commission sur la planification régionale de l'Union géographique internationale, le Comité sur l'urbanisation de la France du Centre d'études prospectives à Paris, le Comité de recherches sur la géographie politique de l'Association internationale de science politique... Membre de la British Academy depuis 1977 et de nombreuses autres assemblées scientifiques, il obtint notamment en 1964 la Charles P. Daly Medal de l'American Geographical Society et, en 1986, la grande médaille d'argent de la Société de géographie française.

Jean Gottmann a été défini par l'American Geographical Society, à très juste titre, comme un géographe, un spécialiste de morphologie urbaine et un philosophe social. Deux ouvrages qui ont fait autorité témoignent de sa profonde connaissance des deux continents qu'il n'a cessé d'arpenter : L'Amérique, édité chez Hachette de 1949 à 1960, et A Geography of Europe, paru chez Holt à New York en 1950, réédité jusqu'en 1969. S'il a aussi analysé avec finesse la géographie politique en se penchant tout particulièrement depuis 1988 sur la France, l'Italie, les États-Unis et la Grande-Bretagne, il fut surtout l'auteur connu dans le monde entier de Megalopolis, The Urbanized Northeastern Seabord of the United States, ouvrage paru en 1961 à New York, au Twentieth Century Fund, résultat d'une vingtaine d'années de recherche et de réflexion, prolongé en 1987 par Megalopolis Revisited : 25 Years Later, édité par College Park (Maryland). Véritable observation de la mutation de la ville, la démarche de l'auteur conduit à une compréhension des mécanismes et des phénomènes qui façonnent la cité nouvelle, préfiguration du xxie siècle, de ses hautes technologies et des imposants pouvoirs de commandement impartis aux métropoles de l'avenir. Décédé le 28 février 1994 à Oxford, Jean Gottmann a scruté le futur géographique presque jusqu'à la fin de sa propre trajectoire.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

Classification

Autres références

«  GOTTMANN JEAN (1915-1994)  » est également traité dans :

MÉGALOPOLIS

  • Écrit par 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 2 043 mots
  •  • 2 médias

S’étirant sur 800 kilomètres le long de la côte nord-est des États-Unis, la mégalopolis est un ensemble de villes d’envergure internationale qui, par leur proximité géographique, tendent à ne former qu’une seule unité urbaine . Surnommée « BosWash », raccourci de ses deux extrémités géographiques, nord (Boston) et sud (Washington), ou encore « Bosnywash » lorsqu’on y inclut New York qui en constit […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gabriel WACKERMANN, « GOTTMANN JEAN - (1915-1994) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-gottmann/