MATIÈRE/ESPRIT (notions de base)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Matière et énergie

Mais le paysage s’est profondément modifié à la fin du xixe siècle, avec la progressive disparition du mot « matière » du langage de la physique. L’opposition entre un esprit complexe et une matière simple a volé en éclats. On peut suivre Gaston Bachelard (1884-1962) quand il remarque, dans Le Matérialisme rationnel (1953), que « les problèmes envisagés par les sciences de la matière se multiplient actuellement et se diversifient avec une telle rapidité que le matérialisme scientifique [...] est en passe de devenir la philosophie la plus complexe et la plus variable qui soit ». En pénétrant au cœur de la matière, nos physiciens ont insensiblement détruit la notion même de « matière ».

N’est-ce pas parce que le mécanisme classique avait privé la matière de tout dynamisme, principalement en raison du principe d’inertie posé par Galilée et repris par tous ses successeurs, que les philosophes n’avaient eu d’autre choix que de supposer une instance spirituelle extérieure à la matière et de lui attribuer la responsabilité du mouvement ? Jusqu’à la fin du xixe siècle, matière et mouvement (ou si l’on préfère « énergie ») étaient des concepts distincts. Tout change à partir du moment où les scientifiques incorporent le mouvement à l’essence de la matière. De la relativité d’Einstein, établissant l’équivalence de la matière et de l’énergie (E = MC2), aux physiciens quantiques considérant que la réalité est faite d’« ondes de probabilité » qui ne deviennent corpuscules que lorsqu’elles sont interceptées par un appareil de mesure ou par l’organe récepteur d’un observateur vivant, la notion de « matière » a perdu toute consistance.

En s’intéressant de plus près à la nature de la matière, en allant examiner ce que cachent les atomes au plus profond d’eux-mêmes, en pénétrant dans leur cœur ou « noyau » et en étudiant les particules qui le constituent, les physiciens quantiques se sont rendu compte que rien n’est défini tant que nous n’observons pas ce qui pourrait être. Dès lo [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

  • : professeur agrégé de l'Université, docteur d'État ès lettres, professeur de khâgne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe GRANAROLO, « MATIÈRE/ESPRIT (notions de base) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-esprit-notions-de-base/