MARCHE POUR LES DROITS CIVIQUES (28 août 1963)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

vidéo : Marche pour les droits civiques, 1963

Marche pour les droits civiques, 1963

Le 28 août 1963, plus de 200 000 personnes, Blancs et Noirs mêlés, affluent vers Washington pour une marche pacifique en faveur de l'égalité des droits. Près d'un siècle après l'abolition de l'esclavage, la discrimination et la ségrégation raciales sont toujours bien vivantes dans les... 

Afficher

Réunissant plus de 200 000 personnes, la « marche sur Washington pour l'emploi et la liberté » du 28 août 1963, appelée en France « marche pour les droits civiques », marque l'apogée du mouvement non violent pour les droits civiques des Noirs, cent ans après leur émancipation par Abraham Lincoln. L'idée d'une manifestation dans la capitale fédérale venait du grand syndicaliste noir Asa Philip Randolph (1889-1979), qui avait déjà arraché au président Roosevelt, en 1941, par la seule menace d'une manifestation, la fin de l'exclusion des Noirs de l'industrie militaire. La manifestation fut décidée le 2 juillet à Washington par les principaux leaders du mouvement : Randolph (A.F.L.-C.I.O.), Roy Wilkins (N.A.A.C.P.), James Farmer (C.O.R.E.), John Lewis (S.N.C.C.), Whitney Young (Urban League), et Martin Luther King (S.C.L.C.). Ils choisissent pour coordinateur Bayard Rustin (1910-1987), pacifiste, ancien communiste et homosexuel. Les revendications économiques sont abandonnées, pour privilégier le soutien au Civil Rights Bill présenté le 19 juin au Congrès par John Fitzgerald Kennedy. De nombreux artistes appuient l'initiative, tels Marlon Brando, Paul Newman, Josephine Baker, Joan Baez, Bob Dylan, Marian Anderson. J. Edgar Hoover et le F.B.I. firent tout pour saboter le projet. Les médias et le président lui-même craignaient une émeute. Après un concert donné le matin devant le monument de George Washington, la foule gagna sans incident le mémorial de Lincoln pour entendre le discours de chaque leader, King intervenant en dernier avec son célèbre « I have a dream ».

—  Christian HERMANSEN

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

Classification

Autres références

«  MARCHE POUR LES DROITS CIVIQUES (28 août 1963)  » est également traité dans :

KING MARTIN LUTHER (1929-1968)

  • Écrit par 
  • David L. LEWIS
  •  • 3 338 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'année 1963 »  : […] À Birmingham (Alabama), au printemps de 1963, la campagne de King visant à abolir la ségrégation dans les cafétérias et à l'embauche attire l'attention de tout le pays lorsque la police lâche les chiens et utilise les lances à incendie contre les manifestants. King est emprisonné avec nombre de ses sympathisants, dont des centaines d'enfants. Il n'avait cependant pas le soutien de l'ensemble du c […] Lire la suite

NOIRS AMÉRICAINS

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Daniel SABBAGH
  •  • 5 265 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La lutte pour la déségrégation »  : […] Ces données nouvelles ont cependant peu modifié les données du « problème noir » jusqu'au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Sans doute peut-on noter quelques progrès dans leur situation juridique, en liaison avec une attitude moins passive de la Cour suprême, mais il faut se garder d'exagérer les progrès, car ils demeurent très minces, dans le Sud, qui continue à refuser d'accorder les droi […] Lire la suite

ODETTA (1930-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 446 mots

La chanteuse folk américaine Odetta, avant tout connue pour ses interprétations de negro spirituals, devint pour un grand nombre, aux États-Unis, la voix du mouvement pour les droits civiques, au début des années 1960. Née le 31 décembre 1930 à Birmingham, en Alabama, Odetta Holmes part vivre à Los Angeles avec sa mère après la mort de son père, en 1937. Elle prend des cours de chant dès l'âge de […] Lire la suite

QUESTION NOIRE AUX ÉTATS-UNIS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 500 mots

1861 La sécession de onze États esclavagistes du Sud des États-Unis provoque une guerre civile qui va durer quatre ans. 18 décembre 1865 Approbation officielle du 13 e  amendement à la Constitution, qui abolit l'esclavage aux États-Unis. À cette date, 95 p. 100 des Noirs américains sont analphabètes. 1866 Fondation, dans le Tennessee, du Ku Klux Klan, société secrète rassemblant des partisans de l […] Lire la suite

Les derniers événements

28 mai 2021 France. Condamnation des frères Jean-Noël et Alexandre Guérini.

Le tribunal correctionnel de Marseille condamne l’ancien président socialiste du conseil général des Bouches-du-Rhône Jean-Noël Guérini, pour prise illégale d’intérêts, à trois ans de prison, dont dix-huit mois avec sursis, ainsi qu’à la privation de ses droits civils et civiques pendant cinq ans, avec exécution provisoire. Celui-ci est autorisé à purger sa peine à domicile sous bracelet électronique, mais doit abandonner ses mandats de sénateur et de conseiller départemental. […] Lire la suite

28 août 1983 États-Unis. Manifestation à Washington à la mémoire de Martin Luther King

Plus de trois cent mille personnes participent à Washington à une manifestation à la mémoire de Martin Luther King, vingt ans après la marche pour les droits civiques. C'est un succès pour les organisations noires qui avaient appelé à ce rassemblement. Les intervenants se montrent particulièrement critiques envers l'administration Reagan. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Christian HERMANSEN, « MARCHE POUR LES DROITS CIVIQUES (28 août 1963) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/marche-pour-les-droits-civiques/