MINAMATA MALADIE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Intoxication au mercure observée, dès 1956, dans la ville de Minamata (petit port japonais de la côte ouest de l'île de Kyūshū), d'abord chez les chats, puis chez les pêcheurs et leur famille qui ont consommé du poisson ou des coquillages. Cette intoxication — qui , au début du xxie siècle, selon les statistiques gouvernementales, avait fait 2 265 victimes officielles dont 1 784 étaient mortes — est la conséquence de la pollution de la mer par le méthylmercure déversé de 1932 à 1968 dans la baie de Minamata par les usines chimiques de la société Shin Nippon Chisso, qui fut condamnée, après une longue procédure, à indemniser les plaignants. Les faits, les causes, ainsi que les conséquences humaines, économiques et sociales de cette catastrophe ont été décrits et analysés par Noriaki Tsuchimoto dans le film Minamata, qu'il a réalisé en 1971.

Le méthylmercure, ingéré par les poissons et les coquillages, va se concentrer dans les tissus de ces animaux. C'est l'absorption par l'organisme humain de ce toxique qui provoque, à la longue, des troubles du système nerveux. Le tableau clinique est celui d'une encéphalopathie diffuse avec atteinte du cervelet ; il se compose des symptômes suivants : troubles mentaux, difficultés d'élocution, ataxie, paralysie, convulsions, réduction du champ visuel, difficultés de l'audition et, dans les cas les plus graves, coma convulsif éventuellement suivi de mort. Le traitement est limité. Cette intoxication peut laisser des séquelles nerveuses considérables : séquelles psychomotrices (paralysies multiples) et troubles mentaux.

—  Yugi SATO

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MINAMATA MALADIE DE  » est également traité dans :

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 058 mots
  •  • 47 médias

Dans le chapitre « Le miracle économique »  : […] Le taux de croissance, remarquable, de 11 p. 100 par an en moyenne que le Japon connaît dans les années 1960 et au début des années 1970 permet de doubler le revenu moyen de la population en moins de dix ans. Le Japon est désormais considéré comme un « miracle économique », conjuguant haute productivité et taux d'épargne élevé. La croissance est s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_42888

JAPON (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques ORIGAS, 
  • Cécile SAKAI, 
  • René SIEFFERT
  •  • 20 415 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Temps d'apocalypse »  : […] Le 25 novembre 1970, les quotidiens d'Europe annoncèrent à la une la mort de Mishima Yukio. Des photos montraient, dans les bâtiments des Forces armées au centre de Tōkyō, la mise en scène sanglante qu'il avait conçue, mais ce n'étaient que des images grises où se distinguaient à peine quelques silhouettes. Elles suscitèrent la stupeur, l'inquiétud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-arts-et-culture-la-litterature/#i_42888

MERCURE, élément chimique

  • Écrit par 
  • Guy PÉREZ, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 2 308 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Usages et toxicité »  : […] Le mercure, en raison de ses propriétés physiques remarquables (état liquide, conductibilité électrique élevée, masse volumique élevée, tension de vapeur faible, etc.), a été très largement utilisé dans les baromètres, thermomètres, manomètres, pompes à diffusion de vapeur de mercure pour vides très poussés, jauges de McLeod, commutateurs électriqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercure-element-chimique/#i_42888

MERCURE, toxicologie

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 575 mots

Certaines industries modernes mais aussi des processus biologiques aboutissent à une concentration dangereuse des composés mercuriels dans l'organisme humain. Le mercure est largement utilisé dans l'industrie, les produits chimiques, les peintures, divers objets, des pesticides et des fongicides, etc. Indépendamment du fait que de nombreux biens de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercure-toxicologie/#i_42888

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Circulation des polluants dans les réseaux trophiques »  : […] En réalité, tous les êtres vivants présentent, certes à des degrés divers, cette propriété de pouvoir bioconcentrer dans leur organisme toute substance peu ou pas biodégradable, tant minérale (mercure par exemple) qu'organique. De ce fait, il apparaîtra des phénomènes d'amplification biologique des polluants dans tout écosystème contaminé. En effe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_42888

REACH (Registration, Evaluation and Authorization of Chemicals)

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 8 032 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Catastrophes industrielles »  : […] L 'industrie chimique a un lourd passif de catastrophes dont plusieurs ont marqué les esprits. À Minamata (Japon), une unité de production d'acétaldéhyde (ou éthanal) CH 3 CHO de la société Shin Nippon Chisso utilisait du sulfate de mercure comme catalyseur. Rejeté dans la mer de 1932 à 1968, le mercure, sous la forme de chlorure de méthylmercure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reach/#i_42888

SMITH W. EUGENE (1918-1978)

  • Écrit par 
  • Gabriel BAURET
  •  • 970 mots
  •  • 1 média

Sous la bannière du photo-journalisme, l'Américain W. Eugene Smith a développé une œuvre engagée. Ses photographies dénonçant la guerre du Pacifique, les tragiques conséquences d'une pollution chimique au Japon, ou encore ses essais pour le magazine Life en sont des témoignages. W. Eugene Smith naît en 1918 à Wichita, dans l'État du Kansas. Au cou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/w-eugene-smith/#i_42888

Pour citer l’article

Yugi SATO, « MINAMATA MALADIE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-de-minamata/