Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LUMINESCENCE

  • Article mis en ligne le
  • Écrit par

Bibliographie

D. Champiat & J.-P. Larpent, Bio-chimi-luminescence : principes et applications, Masson, Paris, 1993

D. Curie, Luminescence cristalline, Dunod, Paris, 1960

A. Diaspro, Fundamentals of Fluorescence Microscopy : Exploring Life With Light, Partha Pratim Mondal, Springer, 2013

L. J. Kricka, Bioluminescence and chemiluminescence : progress and current application, P.E. Stanley, World Scientific, 2002

P. Le Barny, « L’électroluminescence », in L’Actualité chimique, pp. 102-106, mars 2002

S. Martrenchard-Barra, Lumière-matière, C.N.R.S. éditions, 2005

L. Massol, Les LED pour l'éclairage. Fonctionnement et performances, Dunod, Paris, 2012

B. Valeur, Invitation à la fluorescence moléculaire, DeBoeck, 2004 ; Lumière et luminescence. Ces phénomènes lumineux qui nous entourent, coll. Bibliothèque scientifique, Belin, Paris, 2005 ; La Couleur dans tous ses éclats, ibid., Paris, 2011

A. Zink, « La datation par thermoluminescence », in Pour la science, pp. 106-109, janv. 2004.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Séverine MARTRENCHARD-BARRA. LUMINESCENCE [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le

Médias

Bioluminescence - crédits : Visual China Group/ Getty Images

Bioluminescence

Diagramme d’énergie d’un atome représentant les niveaux électroniques. - crédits : Encyclopædia Universalis France

Diagramme d’énergie d’un atome représentant les niveaux électroniques.

Schéma de bandes d’un cristal - crédits : Encyclopædia Universalis France

Schéma de bandes d’un cristal

Autres références

  • ÉCLAIRAGE DOMESTIQUE

    • Écrit par
    • 8 154 mots
    • 12 médias
    ...artificielle sans augmenter la température de la source. Il a ainsi découvert le second procédé permettant de générer de la lumière artificielle : la luminescence. Comme l’incandescence, la luminescence est la propriété de la matière à émettre de la lumière, mais cette fois sans être obligé de chauffer...
  • LANTHANE ET LANTHANIDES

    • Écrit par , , et
    • 11 268 mots
    • 18 médias
    Les matériaux luminescents (luminophores) sont des solides inorganiques ou organiques, isolants, quelquefois semiconducteurs, contenant un dopage en terre rare et/ou en élément de transition. Les ions dopants restituent l'énergie d'activation (U.V., rayons X) sous forme de lumière visible, à longueur...
  • LUMIÈRE

    • Écrit par
    • 6 168 mots
    • 4 médias
    On parle de luminescence (ou lumière « froide ») lorsque la lumière émise est caractéristique de la nature de l'atome ou de la molécule qui l'émet et non plus de sa seule température (ce peut-être le cas dans les gaz, dans des solides bien ordonnés, pour des molécules diluées dans un liquide...). Suivant...
  • PHOTOGENÈSE, biologie

    • Écrit par
    • 6 867 mots
    • 2 médias
    ...émet une vive lueur qui persiste plusieurs minutes, puis décline. L'expérience est recommencée, mais en effectuant le broyat dans de l'eau chaude : la luminescence est alors totalement inhibée. Cependant, Dubois a l'idée d'ajouter un peu de l'extrait à l'eau chaude à la préparation maintenant sombre qui...