LUMINESCENCE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chimiluminescence, bioluminescence

Ce n’est plus l’absorption de la lumière mais une réaction chimique qui produit les molécules excitées, se désexcitant ensuite en émettant de la lumière. On parle de bioluminescence quand la réaction chimique a lieu chez un être vivant. La luciole n’est ni fluorescente ni phosphorescente, mais bioluminescente.

Un des exemples les plus quotidiens de chimiluminescence est la flamme bleue du gaz de ville : la combustion du gaz produit des espèces excitées (radicaux) qui se désexcitent en émettant une lumière bleue (la couleur n’est pas liée à la température).

Une autre réaction chimiluminescente s’observe avec le luminol. Cette molécule réagit avec l’eau oxygénée pour donner un composé qui émet de la lumière bleue. La réaction est catalysée par le fer. La police scientifique l’utilise pour révéler les traces de sang en pulvérisant une solution de luminol et d’eau oxygénée : le fer de l’hémoglobine augmente l’efficacité de la réaction, et la présence de sang est révélée par la lumière bleue. Les bâtons lumineux que l’on casse ou les colliers des fêtes en plein air reposent sur le même principe, mais la substance n’est pas du luminol.

Dans le monde vivant, les réactions chimiques de luminescence sont beaucoup plus subtiles. En simplifiant : elles font appel à une substance, qualifiée de luciférine, qui, une fois oxydée, émettra de la lumière (il en existe différentes variétés produisant différentes couleurs), et le catalyseur qui permet la réaction est une enzyme, qualifiée de luciférase. L’énergie nécessaire est apportée la plupart du temps par l’ATP, le « carburant » des cellules. Il existe plus de 700 espèces bioluminescentes, depuis les bactéries jusqu’aux lucioles en passant par les organismes marins (phyto et zooplanctons, méduses, poissons hébergeant des bactéries bioluminescentes). Les rôles biologiques de la luminescence sont la communication (notamment liée à la reproduction), l’attraction des proies et certains mécanismes de défense (faire peur aux prédateurs, les leurrer, se camoufler [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

Bioluminescence

Bioluminescence
Crédits : Visual China Group via Getty Images

photographie

Diagramme d’énergie d’un atome représentant les niveaux électroniques.

Diagramme d’énergie d’un atome représentant les niveaux électroniques.
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Schéma de bandes d’un cristal

Schéma de bandes d’un cristal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Spectre d’absorption et d’émission de fluorescence en fonction de la longueur d’onde

Spectre d’absorption et d’émission de fluorescence en fonction de la longueur d’onde
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 6 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  LUMINESCENCE  » est également traité dans :

ÉCLAIRAGE DOMESTIQUE

  • Écrit par 
  • Georges ZISSIS
  •  • 8 119 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les deux procédés de production de lumière artificielle  »  : […] L’homme a toujours voulu continuer à vivre normalement après la tombée de la nuit. Astreint aux rythmes et aux aléas des sources naturelles de rayonnement, il s’est très vite efforcé de les compléter par des sources artificielles. Ainsi, pendant des millénaires, l’homme a dû se contenter de l’utilisation du feu (la maîtrise de cet élément remontant de façon certaine vers – 450 000 ans) pour éclair […] Lire la suite

LANTHANE ET LANTHANIDES

  • Écrit par 
  • Concepcion CASCALES, 
  • Patrick MAESTRO, 
  • Pierre-Charles PORCHER, 
  • Regino SAEZ PUCHE
  •  • 11 267 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les luminophores »  : […] Les matériaux luminescents (luminophores) sont des solides inorganiques ou organiques, isolants, quelquefois semiconducteurs, contenant un dopage en terre rare et/ou en élément de transition. Les ions dopants restituent l'énergie d'activation (U.V., rayons X) sous forme de lumière visible, à longueur d'onde souvent précise. Les voies suivies par l'énergie avant d'être restituée sont quelquefois co […] Lire la suite

LUMIÈRE

  • Écrit par 
  • Séverine MARTRENCHARD-BARRA
  •  • 6 171 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La luminescence »  : […] On parle de luminescence (ou lumière « froide ») lorsque la lumière émise est caractéristique de la nature de l'atome ou de la molécule qui l'émet et non plus de sa seule température (ce peut-être le cas dans les gaz, dans des solides bien ordonnés, pour des molécules diluées dans un liquide...). Suivant la manière dont l'excitation atomique ou moléculaire a été initialement produite, on distingu […] Lire la suite

PHOTOGENÈSE, biologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marie BASSOT
  •  • 6 865 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Mécanismes biochimiques de la photogenèse »  : […] À la fin du xix e  siècle, le physiologiste lyonnais Raphaël Dubois reçoit de la Jamaïque quelques pyrophores. Il prélève des organes lumineux, les broie dans un mortier avec un peu d'eau froide. À condition de ne pas être privé d'oxygène, le broyat émet une vive lueur qui persiste plusieurs minutes, puis décline. L'expérience est recommencée, mais en effectuant le broyat dans de l'eau chaude : la […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Séverine MARTRENCHARD-BARRA, « LUMINESCENCE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/luminescence/