Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ARMSTRONG LOUIS

Bibliographie

L. Armstrong, Swing that Music, Longmans-Green, Londres, 1936 ; Satchmo. My Life in New Orleans, Prentice-Hall, New York, 1954 (Ma Vie à La Nouvelle-Orléans, trad. F. Thibaut, éd. Coda, Checy, 2006))

M. Boujut, Pour Louis Armstrong, Filipacchi, Paris, 1976 ; Armstrong, Préf. W. Marsalis, Plume, Paris, 2000

T. D. Brothers, Louis Armstrong’s New Orleans, W. W. Norton, New York, 2006

J. L. Collier, Louis Armstrong, an American Genius, Oxford Univ. Press, New York, 1983 (Louis Armstrong, trad. J.-L. Houdebine, Denoël, Paris, 1986)

J. Eaton, Trumpeter's Tale, Morrow, New York, 1956

G. Giddins, Satchmo, Toby Byron/Multiprises, New York, 1988 (Satchmo, trad. A.-P. Guilhon et I. Barbé, Denoël, 1991)

R. Goffin, Louis Armstrong, le roi du jazz, Seghers, Paris, 1947

A. Hodeir, Hommes et problèmes du jazz, Flammarion, coll. Le Portulan, Paris, 1954, nouv. éd., Parenthèses, coll. Epistrophy, Roquevaire, 1981

J. G. Jepsen, A Discography of Louis Armstrong, Karl Emil Knudsen, Copenhague, 1972

M. Jones & J. Chilton, Salute to Satchmo, I.P.C. Specialist & Professional Press, Londres, 1970 ; The Louis Armstrong Story, Studio Vista, Londres, 1971

J.-M. Leduc& C. Mulard, Armstrong, coll. Microcosme. Solfèges, Seuil, Paris, 1994

A. McCarthy, Louis Armstrong, Cassell, Londres, 1960

M. Meckna, Satchmo : The Louis Armstrong Encyclopedia, Greenwood Press, Westport (Connecticut), 2004

R. Meryman, Louis Armstrong, a Self-Portrait, Eakins Press, New York, 1971

R. O'Brien, Armstrong, Sans Souci, Zurich, 1960

H. Panassié, Louis Armstrong, éd. du Belvédère, Paris, 1947, rééd. Nouvelles Éditions latines, Paris, 1969

K. Richards, Louis Armstrong, People of Destiny, Children's Press, Chicago, 1961

J. Slawe, Louis Armstrong, éd. Papillon, Bâle, 1953

E. Southern, Source Readings in Black American Music, Norton, New York, 1971 (Histoire de la musique noire américaine, Buchet-Chastel, Paris, 1976, nouv. éd., ibid., 1992)

H. J. Winkler, Louis Armstrong, Pegasus, Wetzlar, 1962. Recueil de partitions : Louis Armstrong, 2 vol., E.M.I., Londres, 1980.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Billie Holiday et Louis Armstrong

Billie Holiday et Louis Armstrong

Louis Armstrong

Louis Armstrong

Autres références

  • WEST END BLUES (L. Armstrong)

    • Écrit par Pierre BRETON
    • 247 mots

    Louis Armstrong naît avec le jazz, qui s'invente dans les rues de sa ville natale, La Nouvelle-Orléans. Premier véritable soliste de son histoire, il montre dès ses débuts un exceptionnel génie pour l'improvisation. La noblesse d'un phrasé impérial, l'éclat et la chaleur de la sonorité de sa...

  • Dippermouth Blues, OLIVER ("King")

    • Écrit par Eugène LLEDO
    • 782 mots

    Comme beaucoup d'autres musiciens, Joe «King» Oliver (1884 ou 1885-1938) quitte en 1919 sa ville natale, La Nouvelle-Orléans, berceau du jazz, à la suite de la fermeture des établissements de Storyville, le quartier des bars et des boîtes de nuit. C'est à Chicago que les membres...

  • DIXIELAND

    • Écrit par Universalis
    • 1 077 mots

    Style de jazz traditionnel, à la croisée des influences des fanfares et du blues, souvent attribué aux pionniers de La Nouvelle-Orléans, le dixieland est parfois distingué du style New Orleans proprement dit pour ne faire alors référence qu'aux styles affinés durant les années 1920 par les musiciens...

  • HINES EARL (1905-1983)

    • Écrit par Pierre BRETON
    • 948 mots
    • 1 média

    On l'appelait « Fatha », de l'anglais father (père), tant son influence a été considérable sur tout ce qui compte en matière de pianojazz. Et pourtant les grands quotidiens n'ont pas soufflé mot de sa disparition. Earl Kenneth Hines naît le 28 décembre 1905 à Duquesne (Pensylvanie)...

  • JOHNSON BUNK (1889-1949)

    • Écrit par Universalis
    • 418 mots

    Le trompettiste, cornettiste et chef d'orchestre américain Bunk Johnson, un des premiers musiciens de jazz, est aussi un des acteurs du retour du jazz traditionnel sur le devant de la scène dans les années 1940.

    Willie Gary Johnson prétendait être né en 1879, avoir joué avec le légendaire ...

  • Afficher les 8 références

Voir aussi