LOEB RABBI, dit LE MAHARAL DE PRAGUE (1512-1609)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La légende et le mythe de Rabbi Loeb

Cette audience absolument exceptionnelle accordée par un empereur à un rabbin, en un siècle où l'intolérance à l'égard des juifs restait de rigueur et n'avait guère évolué depuis son stade médiéval, la date aussi de l'entrevue (1592 : un siècle exactement après l'expulsion des juifs d'Espagne, en 1492), son caractère insolite et secret suscitèrent autour de Rabbi Loeb un foisonnement de légendes et firent de lui, déjà de son vivant mais plus encore après sa mort, un personnage véritablement mythique. On se perdait en conjectures sur l'objet « secret » de l'entretien au Hradschin (politique, kabbalistique ou messianique ?) ; on prêtait à Rabbi Loeb des vertus de thaumaturge, de prophète et, surtout, de défenseur de son peuple. Le petit ghetto de Prague devint comme un royaume dont Rabbi Loeb était le souverain et qui représentait, en proportion microcosmique, le macrocosme des espérances messianiques juives.

C'est dans cette atmosphère que, parmi les nombreuses légendes dont Rabbi Loeb était le héros, celle du Golem prit une place centrale. Le Golem, ce robot dont il était, disait-on, l'inventeur, passait pour être le fidèle serviteur de son maître, qu'il ne quittait pas. Sur son front, les trois lettres hébraïques du mot EMeT (« vérité ») condensaient en elles l'énergie qui faisait de cet automate un être aux réactions humaines. Il suffisait au maître d'arracher la première lettre pour réduire le serviteur en poussière, puisque les deux lettres restantes (MeT) signifient, en hébreu, « mort ».

Quoique les recherches scientifiques menées au xxe siècle par le grand spécialiste de la mystique juive G. Scholem aient permis d'établir que rien n'était fondé historiquement dans cette légende, que le personnage robot n'avait été construit qu'au début du xviiie siècle par un autre rabbin, rien n'a pu séparer la figure du Golem de celle du Haut Rabbi Loeb de Prague. Ce mythe tenace, qui se diffuse depuis plusieurs siècles, a donné naissance à toute une littérature, inspirant poètes, romanciers, histor [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages





Écrit par :

  • : professeur honoraire de l'université de Strasbourg

Classification


Autres références

«  LOEB RABBI, dit LE MAHARAL DE PRAGUE (1512-1609)  » est également traité dans :

GANS DAVID (1541-1613)

  • Écrit par 
  • André NEHER
  •  • 857 mots

Historien, cosmographe et astronome juif de l'époque de la Renaissance, David Gans fut le premier auteur hébraïque à mentionner Copernic, d'une manière très élogieuse d'ailleurs, le premier aussi à donner une description correcte des continents à la suite de la découverte de l'Amérique. Né à Lippstadt, en Westphalie, David Gans entreprend des études rabbiniques qui le mènent d'abord dans les école […] Lire la suite

GOLEM

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 633 mots

Être, le plus souvent de forme humaine, le golem est créé par un acte de magie grâce à la connaissance des dénominations sacrées. Dans le judaïsme, l'apparition du terme golem remonte au Livre des Psaumes et à l'interprétation qu'en donne le Talmud ; il s'agit, dans ce contexte, tantôt d'un être inachevé ou dépourvu de forme définie, tantôt de l'état de la matière brute. Ainsi le Talmud appelle-t […] Lire la suite

HÉBRAÏQUES LANGUE & LITTÉRATURE

  • Écrit par 
  • Valentin NIKIPROWETZKY, 
  • René Samuel SIRAT
  •  • 8 503 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La transition »  : […] Le xvi e  siècle fut un siècle de transition. L'expulsion des juifs d'Espagne fit éclater cette communauté vers les pays musulmans d'une part, le Maghreb et la Turquie, d'autre part vers l'Italie, les Balkans, et vers l'Europe centrale et orientale. L'invention de l'imprimerie permit au peuple du Livre d'étendre la diffusion des textes de base. Les grandes figures de ce xvi e  siècle furent ‘Azari […] Lire la suite

Pour citer l’article

André NEHER, « LOEB RABBI, dit LE MAHARAL DE PRAGUE (1512-1609) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/loeb-le-maharal-de-prague/