DEUTÉRONOME LIVRE DU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cinquième et dernier livre du Pentateuque. La Bible juive l'appelle, de ses premiers mots, Elleh haddebarim (« Voici les paroles ») ou simplement Debarim (« Paroles »). La Bible grecque, et à sa suite la Vulgate, l'intitulent « Deutéronome » (deuteros nomos, « seconde loi ») — selon l'interprétation donnée à xvii, 18 — , parce que, venant après les autres livres législatifs (Exode, Lévitique et Nombres) et contenant aussi un code de lois, ce livre apparaissait comme une réédition du code mosaïque.

On tend aujourd'hui à rattacher le Deutéronome aux milieux israélites du Nord. Il marque, en effet, une continuité réelle avec la tâche de l'élohiste (l'Horeb supplante le Sinaï dans les deux cas et le même Décalogue s'y trouve à peu près reproduit ; le Dieu du Deutéronome est toujours Élohim ; etc.). Cependant, grandes sont les différences entre les deux traditions. Dans le Deutéronome, les récits ne prédominent plus et laissent la place aux discours (i-xi et xxvii-xxx), dans lesquels s'insèrent à présent les lois (xii-xxvi), elles-mêmes présentées dans un style oratoire ; l'histoire, qui n'est pas pour autant absente, ne commence qu'à l'Horeb, et Moïse est la figure vedette dominant toute la destinée du Peuple élu. L'unité du culte y est affirmée pour toutes les tribus (xii, 5 : « Vous ne viendrez trouver Yahweh votre Dieu qu'au lieu choisi par Lui, entre toutes vos tribus, pour y placer Son Nom et L'y faire habiter »). Cette insistance sur la centralisation cultuelle répercute la situation religieuse des réfugiés du Nord, qui placent leur fidélité au culte yahviste dans la seule autorité du sanctuaire de David.

Le Deutéronome est une compilation, exécutée dans une optique théologique, de textes antérieurs venus probablement des sanctuaires du Nord, tandis que les tribus septentrionales étaient sous le joug assyrien. « C'est parce qu'il ne convenait pas entièrement à la situ [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  DEUTÉRONOME LIVRE DU  » est également traité dans :

BIBLE - Ancien et Nouveau Testament

  • Écrit par 
  • Paul BEAUCHAMP, 
  • Xavier LÉON-DUFOUR, 
  • André PAUL
  •  • 10 302 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Convergences »  : […] Ces grands axes soutiennent l'économie d'ensemble des écrits bibliques. Il serait étonnant que les thèmes de l'origine, ceux du moment et ceux de la permanence fussent demeurés côte à côte dans un tout inarticulé. Il serait proprement absurde d'ignorer les faits d'interaction entre la Loi, les Prophètes et les Sages, qui à l'intérieur d'un ensemble clos ne peuvent se produire ailleurs que dans cha […] Lire la suite

BIBLE - Les livres de la Bible

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SANDOZ
  •  • 7 682 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le prophétisme »  : […] Un esprit similaire anime la prédication des deux premiers « prophètes écrivains ». Si celle d'Amos, le Judéen (750 av. J.-C.), n'a pas de lien direct avec le Nord, où cependant il exerça sa prédication rude et populaire, au point que son influence se retrouvera seulement quelques décennies plus tard en Juda chez Isaïe et Michée ; celle d' Osée, en revanche, est profondément enracinée dans les tra […] Lire la suite

CODIFICATION

  • Écrit par 
  • Guy BRAIBANT
  •  • 6 892 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les origines de la codification »  : […] La codification est une vieille ambition de l'humanité. Les plus anciens codes aujourd'hui connus apparaissent en Mésopotamie deux mille ans avant notre ère. Après le Code d'Our-Nammou, rédigé en réalité, semble-t-il, par son fils Shoulgi (2094-2047 av. J.-C.), et le Code d'Eschouna (vers 1800 av. J.-C.), du nom d'une ville, le plus complet et le plus intéressant est le célèbre Code d'Hammourabi […] Lire la suite

DEUTÉRONOMIQUE RÉFORME

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 332 mots

Le deuxième livre des Rois, aux chapitres xxii et xxiii , a conservé le récit d'une découverte étonnante faite au Temple de Jérusalem, sous le règne de Josias, en ~ 622-~ 621. Le roi Josias avait été mis sur le trône de Juda à l'âge de huit ans. Son règne, qui coïncida avec la ruine de l'Empire assyrien, devait être entièrement marqué par une réforme religieuse continue et par la réorganisation c […] Lire la suite

MYTHE - L'interprétation philosophique

  • Écrit par 
  • Paul RICŒUR
  •  • 12 830 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mythe et histoire du salut »  : […] L'histoire du salut, typique de la littérature hébraïque, principalement dans l'Hexateuque, repose sur une organisation narrative parente du mythe, mais de structure et d'intention différentes. Alors que le mythe rapporte le temps historique à un temps fondamental, l'histoire du salut relie la confession de foi à la narration d'actes de délivrance. Le récit du Deutéronome ( xxvi , 5-9) est à cet […] Lire la suite

SHEMA

  • Écrit par 
  • Ernest GUGENHEIM
  •  • 203 mots

Mot hébreu signifiant « écoute », par lequel commence le verset 4 du chapitre  vi du Deutéronome : « Écoute, Israël, le Seigneur est notre Dieu, le Seigneur est Un. » Ce verset lui-même est le premier d'un des textes les plus importants du rituel de prières juif qui porte le nom de Shema , conformément à l'usage hébraïque de désigner un livre ou un passage par le mot qui le commence. Le Shema est […] Lire la suite

Pour citer l’article

André PAUL, « DEUTÉRONOME LIVRE DU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-du-deuteronome/