LES TRENTE GLORIEUSES, Jean FourastiéFiche de lecture

Cet ouvrage de Jean Fourastié (1907-1990), professeur au Conservatoire national des arts et métiers, membre de l'Institut, démographe, est resté célèbre pour avoir mis en évidence une expansion continue exceptionnelle des pays industrialisés après la Seconde Guerre mondiale. Cette expansion s'est caractérisée par des taux d'accroissement de 4 à 5 p. 100 pour la France sur presque une trentaine d'années. La chronologie de l'ouvrage, qui privilégie la continuité du changement, associe deux périodes politiques généralement dissociées – la IVe et la Ve République – et laisse de côté la crise et la période postérieure à 1975. Seule la France est analysée, mais le phénomène des Trente Glorieuses n'est pas propre à la France. On trouve le même profil de croissance dans la plupart des pays européens qui, dès le début des années 1950, connaissent une expansion plus forte que les États-Unis, mais inférieure à celle du Japon, ce dernier pays connaissant alors un phénomène de rattrapage économique qui ne concerne pas l'Europe.

La mutation structurelle de l'économie française

Le livre analyse la mutation française, essentiellement par une description de l'évolution du niveau de vie et du genre de vie des Français. Il rappelle des transformations techniques majeures, sans porter ce progrès au crédit ou au débit de tel ou tel gouvernement. En deçà des cadres politiques, il existe des facteurs institutionnels de progrès dont Jean Fourastié souligne l'importance. Il faut citer, en tout premier lieu, le Commissariat du plan fondé par Jean Monnet et dirigé après lui par Étienne Hirsch puis par Pierre Massé. Cette planification souple apparaît à Jean Fourastié comme un facteur de régulation essentiel, qui a pu pendant la période « corriger les erreurs et les lacunes du marché » dominé par l'horizon de l'immédiat. L'ouvrage se présente comme un livre d'histoire [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LES TRENTE GLORIEUSES, Jean Fourastié  » est également traité dans :

CRISES ÉCONOMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Charles ASSELAIN, 
  • Anne DEMARTINI, 
  • Pascal GAUCHON, 
  • Patrick VERLEY
  •  • 21 778 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre «  Le retour des crises ou les « vingt médiocres » »  : […] Je ne crois pas que les récessions soient inévitables » (Lyndon B. Johnson). Avec un orgueilleux optimisme, la génération des Trente Glorieuses pense vivre une ère nouvelle de l'histoire économique, celle d'une croissance indéfinie, libérée de la tyrannie des cycles et de la fatalité des crises. Le retournement de tendance qui intervient en 1973 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-economiques/#i_29699

MACROÉCONOMIE - Croissance économique

  • Écrit par 
  • Jean-Olivier HAIRAULT
  •  • 9 668 mots
  •  • 1 média

à celui de leurs ascendants. Cette croissance recouvre aussi des disparités temporelles. Ainsi, la croissance de l'après-Seconde Guerre mondiale, la période dite des Trente Glorieuses, fait figure d'exception : elle a été marquée, en France par exemple, par des taux de croissance anormalement élevés, de l'ordre de 4 p. 100 par an, alors que d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-croissance-economique/#i_29699

Voir aussi

Pour citer l’article

Francis DEMIER, « LES TRENTE GLORIEUSES, Jean Fourastié - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-trente-glorieuses/