LÉGUMINEUSES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Acacia (avec des nids de tisserins)

Acacia (avec des nids de tisserins)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Fève (fruits)

Fève (fruits)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Lotoïdées : caractères botaniques

Lotoïdées : caractères botaniques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Césalpinioïdée : fleur du flamboyant

Césalpinioïdée : fleur du flamboyant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Division systématique

La famille des Légumineuses comprend trois grandes sous-familles : les Césalpinioïdées, les Mimosoïdées et les Lotoïdées (celles-ci souvent appelées, à tort, Papilionacées : les différences entre les Lotoïdées, d'une part, les Césalpinioïdées et les Mimosoïdées, d'autre part, se situent dans le cadre commun défini plus haut et ne motivent pas la distinction de rang familial).

Césalpinioïdées

Représentées par quelque 140 genres rassemblant environ 2 500 espèces et répandues dans toutes les régions tropicales (très peu sont adaptées aux pays à hiver froid), les Césalpinioïdées sont des arbres, des lianes ligneuses (certains arbres ou lianes de première grandeur des forêts denses tropicales), des arbustes, exceptionnellement des herbes vivaces à couche subligneuse. Le plan floral, remarquablement constant, est caractérisé par la disposition des pétales dans le bouton (préfloraison) : le pétale supérieur (dorsal) est recouvert sur ses deux bords par les pétales latéraux, eux-mêmes recouverts par les pétales antérieurs (imbrication ascendante, contraire de celle des tuiles d'un toit) ; les étamines sont au nombre de dix. Mais ce plan floral est, suivant les genres, sujet à de nombreuses variations (fleurs hermaphrodites ou unisexuées ; réceptacle plus ou moins différencié ; corolle présentant tous les degrés de zygomorphie ; avortements de pétales ou d'étamines ; gousse typique ou atypique). Les racines sont faiblement nodulées. Ces expressions très diverses, encore hésitantes, d'un plan floral caractéristique, l'absence de formes herbacées à cycle court, le faible développement des nodosités racinaires, la rareté des Césalpinioïdées hors des tropiques, donnent à penser que cette sous-famille constitue le groupe des Légumineuses le plus ancien et le moins spécialisé.

Césalpinioïdée : fleur du flamboyant

Césalpinioïdée : fleur du flamboyant

Dessin

Césalpinioïdée : fleur du flamboyant ; l'imbrication ascendante des pétales apparaît nettement sur le bouton floral. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

De nombreuses Césalpinioïdées, remarquables par l'éclat de leurs fleurs, sont cultivées pour l'ornement des jardins ou des avenues dans les pays tropicaux ; la plus répandue est le flamboyant (Delonix regia), arbre endémique de Madagascar, qui se couv [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  LÉGUMINEUSES  » est également traité dans :

AGRICOLE RÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Abel POITRINEAU, 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 10 248 mots

Dans le chapitre « Cultures révolutionnaires »  : […] La « trouée » va être faite par quelques plantes « révolutionnaires », au premier rang desquelles il faut placer la pomme de terre. Originaire du Nouveau Monde, elle passe en Italie et en Espagne à la fin du xvi e  siècle, s'introduit en Angleterre, puis gagne l'Irlande. Dès le milieu du xvii e   […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-agricole/#i_11136

ALIMENTATION (Aliments) - Classification et typologie

  • Écrit par 
  • Ambroise MARTIN
  •  • 4 565 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Céréales et féculents »  : […] Cette catégorie regroupe des produits végétaux de nature très différente : céréales (blé, riz, maïs), tubercules (pommes de terre...), graines de légumineuses (lentilles, pois...). Quantitativement, elle constitue une des bases majeures de l'alimentation humaine depuis la période néolithique et l'invention de l'agriculture. La caractéristique nutritionnelle commune à tous ces aliments est la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-aliments-classification-et-typologie/#i_11136

COMMUNICATION CELLULAIRE

  • Écrit par 
  • Yves COMBARNOUS
  •  • 6 579 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Mutualisations entre êtres unicellulaires et multicellulaires »  : […] Des ensembles de micro-organismes étroitement associés à des hôtes animaux ou végétaux constituent des microbiotes. Ils bénéficient ainsi d’un milieu favorable et fournissent en échange à leur hôte de nombreux avantages. À l’heure de la génétique moléculaire à haut débit, on appelle microbiome l’ensemble des gènes du microbiote quelle que soit la diversité des organismes qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-cellulaire/#i_11136

GENÊT À BALAIS

  • Écrit par 
  • Pierre LIEUTAGHI
  •  • 646 mots

Genêt de grande taille, le genêt à balais ( Cytisus scoparius Link ou Sarothamnus scoparius Wimmer ; légumineuses), que la classification botanique actuelle associe aux cytises, doit figurer parmi les remèdes diurétiques de base de la pharmacopée indigène. Inconnu des Anciens (il ne croît pas en Grèce et manque dans la plus grande partie de la région m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genet-a-balais/#i_11136

GOMMES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 509 mots

Produits de sécrétion d'origine végétale qui se forment à la suite d'une blessure ou d'une altération physiologique de certains végétaux. Le processus de formation des gommes, qui fait intervenir une dégradation ou une lyse de la membrane pecto-cellulosique des cellules, est différent de celui des mucilages. La constitution chimique de ces gommes est cependant voisine, et on ne les rencontre que d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gommes-vegetales/#i_11136

LECTINES

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 2 166 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Distribution et localisation »  : […] Les lectines se rencontrent communément dans les graines surtout de Légumineuses où elles peuvent représenter une part importante de leurs protéines (par exemple 30 p. 100 des protéines totales chez Canavalia ensiformis ), ce qui fait penser qu'elles peuvent avoir un rôle de réserve. Elles se forment au cours de la maturation de la graine (vingt-sept jours après l'anthèse ch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lectines/#i_11136

MOUSSON

  • Écrit par 
  • René CHABOUD, 
  • Francis ZIMMERMANN
  •  • 6 608 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Ligne de partage des maladies »  : […] Les figures que nous commenterons pour conclure relèvent a priori d'autres disciplines que l'anthropologie. Les premières sont empruntées à des ouvrages d'écologie des forêts, la troisième à un livre de médecine tropicale. La démarche anthropologique consiste précisément à rapprocher et à comparer toutes ces figures. De plus, en ne découvrant ces données « scientifiques » qu'au terme d'un long dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mousson/#i_11136

NUTRITION

  • Écrit par 
  • René HELLER, 
  • Raymond JACQUOT, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 13 665 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'azote »  : […] L'azote présente pour une plante, comme pour tout organisme, une importance primordiale (cf. azote ). C'est l'un des principaux constituants des protéines, qui caractérisent la matière vivante. La carence en azote, ou « faim d'azote », se traduit par une chlorose (feuillage vert jaunâtre), avec apparition de taches colorées produites par des pigments anthocyaniques ; le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nutrition/#i_11136

NUTRITION AZOTÉE DES VÉGÉTAUX

  • Écrit par 
  • Claude LANCE
  •  • 255 mots

En recherchant si les plantes pouvaient absorber l'azote de l'air, Jean-Baptiste Boussingault (1802-1887), le « père de l'agronomie », posait la dernière question concernant l'alimentation exclusivement minérale des végétaux supérieurs. Les caractéristiques de la photosynthèse (alimentation en carbone, oxygène et hydrogène) avaient déjà été établies. La nécessité d'éléments minéraux, absorbés dire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nutrition-azotee-des-vegetaux/#i_11136

PLASMIDES

  • Écrit par 
  • Annie BUU HOÏ, 
  • Michel GUÉRINEAU
  •  • 6 596 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Fixation de l'azote atmosphérique »  : […] L' azote est, après l'eau, le facteur limitant principal de la production agricole qui, elle-même, conditionne la survie et le développement de l'espèce humaine. La seule réserve d'azote disponible dans le monde est l'azote atmosphérique. Estimée à 4 × 10 15  tonnes, cette réserve est pratiquement infinie, et la majeure partie de l'azote combiné, minéral ou organique de n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plasmides/#i_11136

PROTÉINES

  • Écrit par 
  • Yves BRIAND, 
  • Philippe BRION, 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Claude MEUNIER, 
  • Pierre VIGNAIS
  •  • 20 683 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les protéines végétales »  : […] Les végétaux, assimilant azote et carbone, devraient potentiellement être des fournisseurs de premier choix en protéines pour l'homme. Mais il n'en est rien : faible titre en protéines (les végétaux sont riches en molécules indigestes pour l'homme : cellulose, hémicellulose, pectines, lignines) ; carence en certains acides aminés ; présence de facteurs antinutritionnels (hémagglutinines, phénols, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proteines/#i_11136

RÉSERVES PHYSIOLOGIQUES - Réserves végétales

  • Écrit par 
  • Jacques MIÈGE
  •  • 8 610 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Réserves glucidiques »  : […] Les hydrates de carbone ou glucides représentent de 50 à 80 p. 100 du poids sec des caryopses de Graminées, où ils sont confinés dans la partie centrale de l'albumen, et de celles de plusieurs Légumineuses, où ils sont déposés dans les cotylédons et parfois aussi dans l'axe embryonnaire. Les tubercules en contiennent des quantités notables. Quelques espèces, comme le ricin, n'en fabriquent pas . L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reserves-physiologiques-reserves-vegetales/#i_11136

SOJA

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 1 912 mots
  •  • 7 médias

Le soja [ Glycine max (L.) Merr.] est la plante oléagineuse (riche en lipides) de très loin la plus cultivée au monde. Cette légumineuse, qui appartient à la famille des Fabacées (Papilionacées), présente une morphologie proche de celle du haricot . Il ne faut pas le confondre avec le haricot mungo ( Vigna radiata ), encore appelé « soja vert », qui est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soja/#i_11136

SOLS - Microbiologie

  • Écrit par 
  • Yvon DOMMERGUES
  •  • 7 159 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Recherche de nouveaux systèmes symbiotiques fixateurs d'azote »  : […] Longtemps, les possibilités offertes par les symbioses entre les plantes et les micro-organismes symbiotiques ont été encore peu exploitées. C'est ainsi que sur les dix-huit mille espèces de légumineuses existant sur Terre, une centaine seulement sont utilisées. Progressivement, on développe la culture de nouvelles espèces, telles que le pois ailé ( Psophocarpus tetragonolobus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sols-microbiologie/#i_11136

SYMBIOSE

  • Écrit par 
  • Pierre CACHAN, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 5 203 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les nodosités des Légumineuses »  : […] J.-B. Boussingault a démontré, en 1838, que les Lotoïdées (trèfle, pois, etc.) peuvent se développer normalement sur des sols sans nitrates parce qu'elles utilisent comme aliment azoté l' azote libre de l'air. On a découvert plus tard (H. Helbriegel et H. Wilfarth, 1886-1889) que cet extraordinaire pouvoir, dont disposent non seulement les Lotoïdées (Papilionacées) mais toutes les Légumineuses, es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbiose/#i_11136

TUMEURS ET GALLES VÉGÉTALES

  • Écrit par 
  • Jean ROUSSAUX
  •  • 6 453 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Bactériocécidies »  : […] Les galles bactériennes sont moins abondantes que celles provoquées par les champignons ou les insectes. Elles atteignent le plus souvent des dicotylédones. Les bactériocécidies les plus connues sont les nodules des Légumineuses (Fabacées) dus à des bactéries Gram négatives du sol ( Rhizobium , Bradyrhizobium et Azorhizobium). Ces galles, localisées sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tumeurs-et-galles-vegetales/#i_11136

UTILISATION BIOLOGIQUE DE L'AZOTE DE L'AIR - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Claude LANCE
  •  • 603 mots

1563 B. Palissy propose que les sels (éléments minéraux) présents dans les plantes proviennent du sol ou des engrais qu'on y apporte afin d'éviter l'épuisement du sol. l804 N. T. de Saussure établit la nécessité d'une alimentation minérale pour la croissance des végétaux. 1838 J. B. Boussingault publie le résultat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/utilisation-biologique-de-l-azote-de-l-air-reperes-chronologiques/#i_11136

Voir aussi

ACACIA    AJONC    CAROUBIER    CÉSALPINIOÏDÉES    CYTISE    FÈVE    FLAMBOYANT botanique    GLYCOCOLLE ou GLYCINE    HARICOT    ARBRE DE JUDÉE    LENTILLE botanique    LOTOÏDÉES    LUZERNE    MÉLILOT    MIMOSA    MIMOSOÏDÉES    POIS    SAINFOIN    TAMARINIER    TRÈFLE

Pour citer l’article

Georges MANGENOT, « LÉGUMINEUSES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/legumineuses/