Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SAXL FRITZ (1890-1948)

Vienne, ville natale de Fritz Saxl qui y entreprit ses études, vit se développer ce qu'on a appelé l'école de Vienne de l'histoire de l'art. Un de ses plus remarquables représentants, Max Dvořák, fut le premier maître de Saxl. En réalité, il ne s'agit pas à proprement parler d'une école, l'expression désigne en fait un certain nombre de savants qui formulent des exigences nouvelles pour étudier l'art, comme Riegl ou Wickhoff qui s'intéressent à des domaines artistiques considérés jusque-là comme secondaires, ou comme Von Schlosser prônant une étude rigoureuse des sources. À Berlin, Saxl est initié à l'« histoire de la vision » par l'enseignement de H. Wölfflin. Un de ses premiers articles, publié à l'âge de dix-huit ans, retient davantage la leçon de Wölfflin que celle de Dvořák : il est consacré à la datation des dessins de Rembrandt, travail qui anticipe sur son doctorat (resté inédit) intitulé Études sur Rembrandt (Rembrandt-Studien, 1912).

À cette époque, Saxl est déjà entré en contact avec Aby Warburg qui a accumulé dans sa maison de Hambourg une extraordinaire bibliothèque et une documentation incomparable. Devenu bientôt son assistant, Saxl assure la direction de cette bibliothèque après la mort de son fondateur, en 1929. L'institut émigre à Londres en 1933, et, en 1944, Saxl est nommé titulaire de la chaire d'histoire de la tradition classique auprès de l'université.

Si Saxl est d'abord le vigilant continuateur de l'esprit de Warburg, il a laissé aussi une œuvre d'éditeur et un certain nombre d'études caractérisées par une large érudition, réunies en deux volumes sous le titre de Cours (Lectures, 1957). Quant à ses livres, leurs titres donnent la mesure de l'étendue de ses recherches : Dieux antiques durant la Renaissance tardive (Antike Götter in der Spätrenaissance, 1927), Mithras. Recherches sur l'histoire typologique (Mithras. Typengeschichtliche Untersuchungen, 1931), L'Antiquité classique dans la peinture de la Renaissance (Classical Antiquity in Renaissance Painting, 1938), Le Sacrifice de Manoah par Rembrandt (Rembrandt's Sacrifice of Manoah, 1939). Il a publié d'autre part, en collaboration avec Panofsky, un livre sur La Mélancolie de Dürer (Melencolia I. Eine Quellen- und Typengeschichtliche Untersuchung, 1923), un autre sur La Mythologie classique dans l'art médiéval (Classical Mythology in Mediaeval Art, 1933) et enfin avec R. Klibansky et Panofsky une étude posthume sur Saturne (Saturn and Melancholy, 1964 ; trad. franç. Saturne et la mélancolie, Gallimard, 1989).

Au contact de Warburg, il s'intéresse aux études scientifiques, parascientifiques et religieuses sous leur double aspect symbolique et artistique. La préoccupation fondamentale qui apparaît à la lecture de son œuvre est l'étude de la genèse, de la continuité et de la variation des images littéraires. Une telle étude ne peut être entreprise que si l'image est envisagée dans sa fonction par rapport à la formation des mythes, comme l'a fait E. Cassirer. Comme ce dernier, Saxl insiste sur la concordance nécessaire entre l'histoire de l'art, l'histoire des religions et des mythes, l'histoire du langage et de la culture.

La publication de La Catégorie dans la pensée mythique (Die Begriffsform im mythischen Denken, 1922) a lieu à Hambourg et inaugure la série des études de la bibliothèque Warburg, éditées par Saxl. Un travail ultérieur de Cassirer, le volume II de La Philosophie des formes symboliques, doit une grande part de sa documentation à Saxl lui-même.

En s'intéressant à l'astrologie — Saxl entreprend l'édition d'un catalogue des manuscrits enluminés consacrés à l'astrologie et à la mythologie dont trois volumes sont parus — et aux domaines pseudoscientifiques en général, il met[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : membre de l'Institut, professeur au Collège de France

Classification

Pour citer cet article

Roland RECHT. SAXL FRITZ (1890-1948) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • HERCULE À LA CROISÉE DES CHEMINS (E. Panofsky)

    • Écrit par
    • 1 025 mots

    Lorsqu'il publie en 1930 Hercule à la croisée des chemins (traduit de l'allemand par D. Cohn, Flammarion, Paris, 1999), Erwin Panofsky (1892-1968) enseigne l'histoire de l'art à l'université de Hambourg depuis neuf ans. Par bien des aspects, l'œuvre porte fortement l'empreinte de cet environnement...

  • LES INFLUENCES ANTIQUES DANS L'ART DU MOYEN ÂGE FRANÇAIS, Jean Adhémar - Fiche de lecture

    • Écrit par
    • 1 010 mots
    ...intellectuelles de son travail sont plutôt à situer hors de la France de son temps, en Angleterre, et plus particulièrement à Londres dans le tout jeune Institut Warburg où il fut accueilli dès 1933 par son directeur Fritz Saxl (1890-1948). Celui-ci venait de publier, en collaboration avec Erwin Panofsky...
  • KLIBANSKY RAYMOND (1905-2005)

    • Écrit par
    • 903 mots

    Né en France le 15 octobre 1905, le philosophe Raymond Klibansky est issu d'une famille de commerçants originaire de Francfort. La Première Guerre mondiale contraint la famille à rentrer en Allemagne. Après un court séjour à Hambourg et à Kiel, où il a eu le privilège d'être l'assistant de Ferdinand...

  • WARBURG ABY (1866-1929)

    • Écrit par
    • 2 395 mots
    ...travail, Warburg était constamment en mouvement, manipulant des livres, comparant des photographies, écrivant et classant des notices. Selon son assistant Fritz Saxl, « on le voyait souvent fatigué et inquiet, penché sur ses fichiers, une liasse de fiches dans la main, s'efforçant pour chacune de trouver...