LABIÉES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Sauge

Sauge
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Sauge des prés : structure de la fleur

Sauge des prés : structure de la fleur
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Lavandin

Lavandin
Crédits : Michael Busselle/ The Image Bank/ Getty Images

photographie


Les Labiées ou Lamiaceae constituent une vaste famille d'angiospermes dicotylédones à fleurs gamopétales irrégulières, qui groupe surtout des plantes herbacées et sous-arbustives réparties dans le monde entier. Elles sont faciles à reconnaître avec leurs tiges quadrangulaires garnies de feuilles opposées tomenteuses et odorantes insérées sur des nœuds bien marqués. Leurs fleurs possèdent une corolle aux pétales soudées (gamopétalie) mais à deux lèvres bien marquées : la lèvre supérieure arrondie en forme de casque, la lèvre inférieure plane et trilobée. Ce dispositif est lié à l'entomogamie (pollinisation par les insectes). Abondantes dans la région méditerranéenne, de nombreuses espèces appartiennent à « la vie de chaque jour » et sont utilisées en de multiples occasions : le thym, la sarriette, le romarin, l'origan, le serpolet sont des herbes aromatiques ; les crosnes se consomment en légumes ; la menthe, la germandrée sont utilisées dans la parfumerie ; les sauges, les scutellaires, etc., constituent des plantes horticoles. Beaucoup d'espèces sont mellifères.

Type étudié : la sauge

Le genre Salvia est l'un des plus riches en espèces, probablement plus de six cents, dont une douzaine sont spontanées en France ; il en existe un très grand nombre autour de la Méditerranée et en Amérique. Différant un peu du lamier blanc, type structural classiquement étudié, la sauge (Salvia pratensis) est particulièrement intéressante par sa morphologie florale.

Sauge

Sauge

Photographie

Ici Salvia officinalis L., la sauge officinale (famille des Lamiaceae ou Labiatae). C'est une plante de 60 cm originaire d'Europe méditerranéenne et cultivée depuis l'Antiquité, à feuilles entières de 5 à 10 cm. Elle a de nombreux usages médicinaux, mais c'est un hypertenseur et son huile... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

Sauge des prés : structure de la fleur

Sauge des prés : structure de la fleur

Dessin

Structure de la fleur de la sauge des prés, Salvia pratensis : coupe longitudinale et diagramme. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Comme chez presque toutes les Labiées, les tiges ont une section carrée dont les angles épaissis sont formés de cellules collenchymateuses. Les nœuds de la tige, très visibles, portent des feuilles régulièrement opposées et décussées (c'est-à-dire que chaque paire est décentrée à 900 par rapport à celle qui la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Voir aussi

BASILIC    MARJOLAINE    PATCHOULI

Pour citer l’article

Gérard AYMONIN, « LABIÉES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/labiees/