SCHUMACHER KURT (1895-1952)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique allemand, né le 13 octobre 1895 à Kulm (Westphalie), mort le 20 août 1952 à Bonn (République fédérale d'Allemagne).

Fils d'un commerçant, Kurt Schumacher fait ses études aux universités de Halle, Berlin et Münster. Engagé volontaire durant la Première Guerre mondiale, il est grièvement blessé au cours des combats et perd son bras droit. En 1920, il devient rédacteur du journal social-démocrate Schwäbische Tagwacht (« réveil souabe »). Député social-démocrate au Parlement de Wurtemberg de 1924 à 1931, il est également membre du Reichstag de 1930 à 1933. Après l'arrivée au pouvoir des nazis en 1933, Schumacher est arrêté et passe dix ans dans divers camps de concentration. Libéré entre mars et août 1943, puis en février 1944, il est arrêté une nouvelle fois après l'attentat perpétré contre Hitler le 20 juillet 1944.

Schumacher commence à réorganiser le Parti social-démocrate (Sozialdemokratische Partei Deutschlands, S.P.D.) après la défaite allemande et, en octobre 1945, préside à Hanovre sa première assemblée publique depuis douze ans. En mai 1946, il devient président du S.P.D. pour les trois zones occidentales de l'Allemagne occupée par les Alliés. Il cherche à élargir la base de son parti en attirant les classes moyennes et les différentes communautés religieuses. Lors des élections à Berlin en 1947, le S.P.D. obtient ainsi plus de voix qu'il n'en avait jamais eues. Son refus de transiger avec les communistes débouche cependant sur des attaques incessantes depuis la zone soviétique. De santé fragile, affaibli par une longue maladie (il est amputé de la jambe gauche en 1948), Schumacher se montre de plus en plus amer envers ses opposants politiques. Devenu chef de l'opposition au Bundestag en 1949, il rejette systématiquement le plan Schuman, refuse l'union douanière entre la France et la Sarre et s'oppose au réarmement de l'Allemagne. Jusqu'à sa mort en 1952, Schumacher demeurera profondément attaché à la réunification allemande.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  SCHUMACHER KURT (1895-1952)  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

  • Écrit par 
  • Alfred GROSSER, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 16 224 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La politique extérieure »  : […] Déjà pour les États stabilisés, l'interaction entre politique intérieure et diplomatie est considérable. Pour la République fédérale, il est à peine possible de les séparer l'une de l'autre. Le premier but de la politique étrangère du chancelier Adenauer était précisément d'obtenir pour le nouvel État le droit d'avoir une politique étrangère. Ce but, on l'a vu plus haut, a été atteint progressivem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-republique-federale-d-allemagne-jusqu-a-la-reunification/#i_6506

Pour citer l’article

« SCHUMACHER KURT - (1895-1952) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-schumacher/