KILIDJ-ARSLAN II (mort en 1192)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils du sultan Mas'oud (1116-1155) qui a été, après Kilidj-Arslan Ier, le constructeur du sultanat seldjoukide, Kilidj-Arslan II doit faire face, dès le début de son règne (1155), aux émirs turcs danichmendides, à l'empereur byzantin Manuel Ier Comnène, au souverain arménien Thoros et à son propre frère Chahinchah. Vaincu par l'empereur Manuel Ier, il doit reconnaître la suzeraineté de celui-ci en 1162. Mais à l'est, il s'attaque aux territoires de l'émir danichmendide Dhou'l-Noun, dont il s'empare en grande partie ; toutefois, l'émir reçoit le concours de Nour ed-din, atabek de Mossoul et de Damas, qui stoppe l'avance de Kilidj-Arslan II en 1173. La mort de Nour ed-din libère le Seldjoukide de toute contrainte et il enlève alors ce qui reste de l'émirat danichmendide, réalisant ainsi l'unité de l'Anatolie centrale musulmane, malgré une tentative d'opposition des Byzantins qui sont écrasés à Myriokephalon en 1176 : la reconquête byzantine en Anatolie est à son tour définitivement arrêtée.

La dernière partie du règne de Kilidj-Arslan II est marquée par la répartition entre ses onze fils des territoires du sultanat dont il conserve néanmoins la souveraineté, et par l'attaque de la ville de Konya en 1190 par une armée de croisés. Ses fils tentent d'acquérir chacun une indépendance de fait et combattent les uns contre les autres : ces luttes s'amplifient après la mort de Kilidj-Arslan II en 1192. Ce sultan turc-seldjoukide qui a régné sur le sultanat d'Asie Mineure (ou de Roum) apparaît comme l'unificateur de l'Anatolie turque et le véritable artisan de l'essor de la puissance seldjoukide dans ce pays.

—  Robert MANTRAN

Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Provence-Aix-Marseille-I

Classification


Autres références

«  KILIDJ-ARSLAN II (mort en 1192)  » est également traité dans :

DANICHMENDIDES

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 656 mots

Tribu turcomane, les Danichmendides ont établi leur autorité sur l'Asie Mineure centre-orientale durant un siècle, de 1080 à 1180 environ. Leur fondateur et éponyme, l'émir Malik Danichmend, apparaît en Cappadoce vers 1080-1085 ; il a été mêlé aux événements dus au passage de la Première Croisade en Asie Mineure, mais dans l'ensemble sa biographie est mal connue ; elle a été l'objet de récits et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danichmendides/#i_80390

MYRIOKEPHALON BATAILLE DE (17 sept. 1176)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 320 mots

Victoire des Turcs Seldjoukides de Kilidj-Arslan II sur l'armée byzantine de Manuel I er Comnène dans un défilé situé aux environs de la forteresse de Myriokephalon, en Phrygie (au sud-est de l'actuelle Ankara, en Turquie). L'empereur Manuel Comnène avait décidé de restaurer son pouvoir sur les territoires d'Anatolie perdus par Byzance depuis la bataille de Mantzikert (10 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-myriokephalon/#i_80390

Pour citer l’article

Robert MANTRAN, « KILIDJ-ARSLAN II (mort en 1192) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kilidj-arslan-ii/