KARAMOJONG

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terme de Karamojong désigne à la fois un groupe de populations nilotiques et l'une des ethnies de ce groupe, les Karamojong proprement dits. Apparentées linguistiquement, ces populations sont localisées au nord-ouest du Kenya et dans les régions adjacentes de l'Ouganda ; outre les Karamojong, elles comprennent les Toposa et les Turkana.

Les Karamojong vivent dans une région de plateaux, entourée de montagnes, au nord-est de l'Ouganda, dans les régions proches de l'escarpement qui marque la frontière avec le Kenya. Deux des populations voisines, les Jie et les Dodo, leur sont très étroitement apparentées. Le caractère peu accessible du pays karamojong a longtemps limité les effets de la colonisation.

L'activité principale des Karamojong est l'élevage du bétail. Chaque famille possède un troupeau d'une centaine de têtes : les hommes en assurent la garde et les femmes traient les vaches ; seuls les hommes jeunes accompagnent les troupeaux lors de la transhumance. Les femmes restent dans les hameaux fortifiés, situés à proximité des points d'eau : elles pratiquent une agriculture de jardinage. Le lait et le sang, mélangés, constituent la base de l'alimentation, mais la viande est rarement consommée. On a pu parler, à propos des Karamojong, d'une véritable « civilisation du bétail ». Il apparaît, en effet, que l'importance de celui-ci déborde largement le simple cadre économique. Le bétail est le moteur de la vie sociale ; il est à l'origine d'un riche vocabulaire et il inspire poèmes et chansons.

L'organisation sociale repose sur la filiation paternelle. Le mariage implique une contribution matrimoniale très importante, de l'ordre d'une cinquantaine de têtes de bétail. La résidence est patrilocale. Les clans constituent des unités territoriales, en ce sens que plusieurs familles d'un même clan se regroupent pour former un hame [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : chargé de cours à l'université de Paris-VIII, assistant de recherche à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  KARAMOJONG  » est également traité dans :

TESO

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 561 mots

Population nilotique du groupe central, les Teso appartiennent au même groupe linguistique que les Karamojong. Seconde ethnie de l'Ouganda, ils sont localisés dans l'est du pays et constituent environ 4 p. 100 de la population ougandaise dans les années 2000, soit 1 200 000 environ. Ils sont également présents au Kenya dans la province de Nyanza, où ils sont connus sous le nom de Iteso, ou Itesyo. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teso/#i_32480

TURKANA

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 581 mots

Population nilotique, les Turkana appartiennent au groupe Karamojong dont ils constituent la tribu la plus importante. Ils occupent une vaste région aride de plaines et de plateaux — le Turkana —, située dans le nord-ouest du Kenya, entre le lac Turkana (ancien lac Rodolphe) et l'escarpement qui marque la frontière avec l'Ouganda. Des reliefs vigoureux au sud, une zone désertique au nord donnent a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turkana/#i_32480

Pour citer l’article

Roger MEUNIER, « KARAMOJONG », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/karamojong/