BENOÎT XVI JOSEPH RATZINGER (1927- ) pape (2005-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le cardinal allemand Joseph Alois Ratzinger a été élu pape le 19 avril 2005, pour succéder à Jean-Paul II sous le nom de Benoît XVI, nom qu'il a lui-même choisi, comme le veut la tradition. Son pontificat a été interrompu par l'annonce inattendue, le 11 février 2013, de sa démission motivée par le constat de son incapacité, due à une extrême faiblesse, à poursuivre son ministère. Cette renonciation, prévue par le canon 332 paragraphe 2 du Code de droit canonique, prit effet le 28 février 2013. Le pape s'est alors retiré dans un monastère de la Cité du Vatican.

Né le 16 avril 1927 à Marktl-sur-Inn, en haute Bavière, Joseph Alois Ratzinger grandit au sein d'une famille profondément chrétienne. L'un de ses grands-oncles paternels, Georg Ratzinger (1844-1899), prêtre et théologien, avait été député au Landtag de Bavière, puis au Reichstag. En 1939, Joseph Ratzinger entre au petit séminaire de Traunstein (haute Bavière) où sa famille s'est fixée en 1937 depuis la retraite du père, gendarme. L'année suivante, à l'âge de quatorze ans, il est enrôlé dans les Jeunesses hitlériennes, une obligation imposée par le régime nazi à tous les adolescents, ce qui n'a pas toujours été rappelé lorsque certains médias se sont jetés sur le prétendu « passé nazi » du nouveau pape. En 1943, il est affecté comme auxiliaire dans une unité de D.C.A. protégeant une usine B.M.W. des environs de Munich. À l'automne de 1944, il est enrôlé dans le Service du travail du Reich (Reichsarbeitsdienst, R.A.D.) et envoyé en Autriche. En novembre, il est incorporé dans un régiment d'infanterie. Profitant de la débâcle du printemps de 1945, il retourne à Traunstein. C'est là que la guerre se termine pour lui.

En 1945, il entre au grand séminaire et suit les cours de philosophie à Freising, près de Munich, et ceux de théologie à l'université de la capitale bavaroise. Stimulé par l'esprit d'ouverture qui souffle dans ces institutions, il s'intéresse particulièrement aux co [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : professeur émérite de théologie de l'université de Strasbourg

Classification

Autres références

«  BENOÎT XVI JOSEPH RATZINGER (1927- ) pape (2005-2013)  » est également traité dans :

CATHOLICISME - Le pontificat de Benoît XVI

  • Écrit par 
  • Giancarlo ZIZOLA
  •  • 5 804 mots
  •  • 1 média

Aprèsle long règne de Jean-Paul II, les cardinaux réunis en conclave en 2005 ont sans doute ressenti la nécessité de passer d'une papauté itinérante à une « papauté de trône », plus soucieuse d'intérioriser la foi catholique que de poursuivre une politique spectaculaire d'affirmatio […] Lire la suite

LITURGIE CATHOLIQUE DE L'EUCHARISTIE

  • Écrit par 
  • Jean-Noël BEZANÇON
  •  • 2 120 mots

Dans le chapitre « La réforme conciliaire »  : […] Il faudra attendre le « mouvement liturgique » du xx e  siècle, où les fidèles s'impliquent de plus en plus dans une célébration dont ils ne veulent plus être seulement spectateurs, puis le deuxième concile du Vatican qui en prendra acte, pour que la préoccupation première redevienne « la participation pieuse et active » de tous à la célébration (Constitution sur la liturgie, 4 décembre 1963). C'e […] Lire la suite

Les derniers événements

Vatican. Mort du pape Jean-Paul II et élection de Benoît XVI. 2-24 avril 2005

conclave très bref. Il prend le nom de Benoît XVI. Le 20, lors de sa première homélie, Benoît XVI s'engage à travailler « à la reconstitution de l'unité pleine et visible de tous les chrétiens » ainsi qu'à « dialoguer avec ceux qui suivent d'autres religions ». Réputé conservateur, il veut toutefois […] Lire la suite

Pour citer l’article

Raymond WINLING, « BENOÎT XVI JOSEPH RATZINGER (1927- ) pape (2005-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-benoit-xvi/