KÜHNAU JOHANN (1660-1722)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compositeur allemand né à Geising (Erzgebirge), Kuhnau étudie à la Kreuzschule de Dresde et occupe un poste à Zittau avant d'aller étudier le droit à Leipzig. Organiste à Saint-Thomas tout en exerçant la charge d'avocat (1684), il succède en 1701 à Schelle comme cantor et comme directeur de la musique à l'université : son successeur sera Jean-Sébastien Bach. D'une grande culture, Kühnau traduisit en allemand des textes hébreux, latins, grecs, italiens et français, et écrivit même Le Charlatan musical (Der musicalische Quacksalber, 1700), roman assez plaisant, satire de l'italianisme en musique. Il nous reste de lui de la musique vocale religieuse (motets latins et une vingtaine de cantates), et surtout des pièces pour clavier dont certaines portent, pour la première fois dans l'histoire de la musique, le nom de « sonate ». Parmi celles-ci, les Histoires bibliques (Musicalische Vorstellung einiger biblischer Historien, 1700) ont beaucoup fait pour sa célébrité : il s'agit de six sonates à programme sur des sujets tirés de l'Écriture sainte (par exemple le combat entre David et Goliath).

—  Marc VIGNAL

Écrit par :

Classification


Autres références

«  KÜHNAU JOHANN (1660-1722)  » est également traité dans :

CLAVECIN

  • Écrit par 
  • Josiane BRAN-RICCI, 
  • Robert VEYRON-LACROIX
  •  • 4 760 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « En Allemagne : Bach »  : […] Le premier compositeur allemand qui ait écrit des œuvres significatives pour le clavecin est Samuel Scheidt (1587-1654), élève de Sweelinck. Un nom beaucoup plus important apparaît dans la génération suivante : Johan Jacob Froberger (1616-1667). Il fit des séjours dans toutes les capitales du clavecin ; à Rome, il travailla avec Frescobaldi, il connut à Paris Couperin et Chambonnières, alla à Vie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clavecin/#i_9713

SONATE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 3 548 mots

Dans le chapitre « Les origines »  : […] C'est au début du xvii e  siècle, alors que commence à se développer une musique purement instrumentale, que l'on voit apparaître la dénomination de canzon da sonare ou canzon sonata pour des pièces destinées à être exécutées par des instruments sans le recours à la voix humaine. Salomone Rossi et Giova […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonate/#i_9713

SONATE POUR PIANO EN SI MINEUR (F. Liszt)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 282 mots

Née à la fin du xvii e  siècle sous la plume de Johann Kuhnau – dont les six célèbres « sonates à programme » des Histoires bibliques sont éditées en 1700 –, la sonate pour clavier prend d'abord la forme de courts et brillants exercices : les Essercizi per gravicembalo (clavecin) de Domenico Scarlatti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sonate-pour-piano-en-si-mineur/#i_9713

Pour citer l’article

Marc VIGNAL, « KÜHNAU JOHANN - (1660-1722) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-kuhnau/