JIANGXI [KIANG-SI]

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Province de la Chine orientale, appartenant au bassin du moyen Yangzi, le Jiangxi couvre 164 800 kilomètres carrés et comptait 43,4 millions d'habitants en 2006.

Chine : carte administrative

Chine : carte administrative

carte

Carte administrative de la Chine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Il est constitué d'une vaste plaine qui s'étale autour du lac Poyang ; celui-ci, relié au Yangzi, peut atteindre 5 000 kilomètres carrés en hautes eaux. La plaine se prolonge par la vallée du Ganjiang, axe sud-nord de la province. Tout cet ensemble est limité à l'est par la chaîne granitique des Wuyishan et à l'ouest par les massifs cristallins des Wanyangshan et des Jiulingshan.

Le riz est la principale culture du Jiangxi, pratiquée essentiellement dans la plaine du lac Poyang, et donne deux récoltes annuelles au sud de la province. Le coton prédomine sur les rives nord-est du lac, tandis que la ramie, célèbre plante textile du sud du Jiangxi, est cultivée dans la région de Wanzai. Dans cette partie méridionale apparaissent aussi diverses cultures tropicales, canne à sucre notamment, tandis qu'une variété réputée de thé est cultivée dans le bassin de la Xiushui.

Le charbon et le tungstène sont les deux grandes ressources industrielles du Jiangxi. À Pingxiang, à la limite de la province du Hunan, se situe le principal bassin houiller chinois au sud du Yangzi. Au sud, à Xihuashan, le tungstène est exploité dans l'un des gisements les plus riches du monde. Le cuivre constitue une autre richesse, de même que l'uranium, le niobium, l'or et l'argent.

Les principaux centres urbains de la province sont Nanchang (4,8 millions d'habitants en 2006), capitale provinciale, grand marché du riz et du coton (filatures), dont les activités industrielles sont diversifiées dans l'électroménager, le textile, l'automobile et la pharmacie ; Jingdezhen (1,5 million d'hab.), célèbre depuis des siècles pour ses fabrications de porcelaines qui utilisent le kaolin local ; Ganzhou (8,4 millions d'habitants), centre économique du sud du Jiangxi, la ville du tungstène ; Jiujiang (4,6 millions d'habitants), débouché portuaire de la province sur le Yangzi.

—  Pierre TROLLIET

Écrit par :

  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales

Classification


Autres références

«  JIANGXI [ KIANG-SI ]  » est également traité dans :

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le « pseudo-socle de Manji » »  : […] Le relief est plus mouvementé en Chine du Sud. Sur le bouclier précambrien reposent de très épaisses séries sédimentaires (du Cambrien au Jurassique) – beaucoup plus épaisses qu'en Chine du Nord – et qui ont été plissées. Les terrains sont variés mais comprennent en particulier de grandes masses de calcaires primaires. Plusieurs plissements les ont affectés : calédoniens, hercyniens et surtout pli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_21833

CHINE - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Guy MENNESSIER, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 5 863 mots
  •  • 7 médias

La République populaire de Chine est un des plus grands États du monde (9 561 240 km 2 ) et le plus peuplé (1 307 560 000 habitants à la fin de 2005, hors Hong Kong, Macao et Taïwan). À côté d'une immense majorité Han (ou chinoise proprement dite), la population comprend 54 nationalités minoritaires , qui occupent 60 p. 100 du territoire , et une 55 e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-cadre-naturel/#i_21833

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 735 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les basses montagnes du Jiangnan »  : […] Au sud du Yangzi, en contrebas des Wuyishan à l'est, des montagnes de Guizhou à l'ouest et des Nanling au sud, s'étend une zone confuse de basses montagnes qui s'élève de 150 mètres au nord à 400 mètres au sud. Elles correspondent approximativement aux deux provinces du Hunan et du Jiangxi, que les géographes chinois groupent sous le nom de « Jiangnan ». Aux confins des deux provinces, un certa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-les-regions-chinoises/#i_21833

POYANG [P'O-YANG] LAC

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 376 mots

Situé dans le nord de la province du Jiangxi, dans le sud-est de la Chine, le Poyang est le plus grand lac d'eau douce du pays. Occupant une dépression structurale au sud de la vallée du Changjiang, il s'évacue dans ce fleuve à Hukou. Le lac est alimenté par plusieurs cours d'eau du Jiangxi, dont le principal est le Ganjiang, qui traverse presque toute la province. La superficie du lac est diffi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poyang-p-o-yang-lac/#i_21833

Pour citer l’article

Pierre TROLLIET, « JIANGXI [KIANG-SI] », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jiangxi-kiang-si/