OWENS JESSE (1913-1980)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'athlète américain Jesse Owens est sans doute l'homme qui a marqué le plus durablement l'histoire des jeux Olympiques modernes, mais aussi l'un de ceux qui ont le plus frappé les imaginations dans la grande aventure du sport au xxe siècle.

Jesse Owens fut en effet le triomphateur des jeux Olympiques de Berlin en 1936, où il remporta quatre médailles d'or, et son quadruple exploit fit sensation. Celui-ci survenait en effet dans un contexte plus que particulier. L'Europe se trouvait sous la menace du nazisme, et on n'hésitait pas à parler de « jeux nazis », car Adolf Hitler avait souhaité exploiter l'organisation de cette gigantesque épreuve sportive pour exalter les vertus de la race aryenne. La légende a longtemps voulu qu'Adolf Hitler ait refusé de serrer la main d'Owens, athlète de couleur qui avait infligé au meilleur représentant allemand, Luz Long, un camouflet dans l'épreuve du saut en longueur. Hitler, en fait, n'a jamais approché Owens : peut-être parce qu'il ne tenait pas à rencontrer « un auxiliaire africain de l'Amérique », selon l'expression de Goebbels.

Plus tard, le président Dwight Eisenhower fera de Jesse Owens, dans le contexte de la guerre froide, l'un des « ambassadeurs » de l'Amérique dans le monde entier. Suprême honneur pour un Noir né dans le Sud quarante ans à peine après la fin de l'esclavage.

Une ascension fulgurante

James Cleveland Owens naît le 12 septembre 1913 à Danville (Alabama). La famille de ce petit-fils d'esclave est pauvre, l'enfant travaille dès son plus jeune âge dans les champs de coton d'Oakville. En 1920, la famille Owens – onze enfants – quitte le Sud, car les machines remplacent les hommes dans les champs de coton, et le père espère trouver un emploi dans le Nord industriel, à Cleveland, où les aciéries sont prospères.

En 1928, Charles Paddock, champion olympique du 100 mètres en 1920, le remarque lors d'une réunion [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  OWENS JESSE (1913-1980)  » est également traité dans :

BERLIN (JEUX OLYMPIQUES DE) [1936] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 851 mots

Dans le chapitre « 3 août »  : […] L'Américain « Jesse » Owens remporte le 100 mètres (10,3 s), devant son compatriote Ralph Metcalfe (10,4 s) et le Néerlandais Tinus Osendarp (10,5 s). Au lancer du marteau, Karl Hein (Allemagne) bat le record olympique (56,49 m) et s'impose devant son compatriote Erwin Blask (55,04 m), tous les deux matérialisant le travail effectué depuis deux ans avec l'entraîneur Sepp Christmann. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/1936-10es-jeux-olympiques-d-ete/#i_16467

JEUX OLYMPIQUES

  • Écrit par 
  • Jean DURRY, 
  • Pierre LAGRUE, 
  • Alain LUNZENFICHTER
  • , Universalis
  •  • 15 081 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « 1936. Berlin »  : […] En 1931, par 43 voix contre 16 et 8 abstentions, les membres du CIO ont attribué à la capitale du III e  Reich, de préférence à Barcelone, l'organisation des X es  Jeux d'été. Tandis que des « Olympiades populaires » prévues à Barcelone et soutenues par le mouvement sportif ouvrier ne pourront se tenir car la guerre civile espagnole vient d'éclater […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques/#i_16467

JEUX OLYMPIQUES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 864 mots

16-23 juin 1894 Tenue à la Sorbonne à Paris du Congrès international pour le rétablissement des jeux Olympiques ; sous l'impulsion de Pierre de Coubertin, la naissance des jeux Olympiques de l'ère moderne est entérinée. 6-16 avril 1896 I ers  jeux Olympiques de l'ère moderne à Athènes. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-reperes-chronologiques/#i_16467

METCALFE RALPH (1910-1978)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 472 mots
  •  • 1 média

Athlète américain, spécialiste du sprint. Ralph Metcalfe remporta notamment le relais 4 fois 100 mètres aux jeux Olympiques de Berlin en 1936. À l'apogée de sa carrière (1933-1934), il fut surnommé l'« homme le plus rapide du monde ». Lors des Jeux de 1932 et de 1936, il obtint la médaille d'argent sur 100 mètres, battu de justesse par ses grands rivaux, Eddie Tolan d'abord, Jesse Owens ensuite. R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ralph-metcalfe/#i_16467

SPORT (Disciplines) - L'athlétisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 647 mots
  •  • 31 médias

Dans le chapitre « Le sprint »  : […] Pour ce qui est du sprint court, si l'on peut retenir les 10 s 2/5 de l'Américain Charles Paddock en 1921 sur 100 mètres, le nom de Jesse Owens se détache. En 1936, il établit le record du monde du 100 mètres à 10,2 s, performance qui ne sera améliorée qu'en 1956 ; toujours en 1936, il court le 200 mètres en 20,7 s, temps qui ne sera battu qu'en 1951. En 1960, l'Allemand Armin Hary est le premier […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-disciplines-l-athletisme/#i_16467

Voir aussi

Pour citer l’article

Alain BILLOUIN, « OWENS JESSE - (1913-1980) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jesse-owens/