Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DEMOULE JEAN-PAUL (1947- )

Jean-Paul Demoule

Jean-Paul Demoule

Archéologue et préhistorien français, Jean-Paul Demoule a été président de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) entre 2002, année de sa fondation, et 2008. Sensible aux questions des rapports entre archéologie et société, précurseur en matière de professionnalisation du métier d’archéologue en France, il est l’auteur de nombreux ouvrages sur la fabrique du passé, ainsi que sur les politiques patrimoniales et identitaires liées à l’archéologie.

Un néolithicien en Sorbonne 

Né le 7 août 1947 à Neuilly-sur-Seine, Jean-Paul Demoule fut élève de l'École normale supérieure de Paris puis docteur de troisième cycle en histoire de l'art et archéologie (1975), et docteur d'État ès lettres depuis 1992. Il est également docteur en préhistoire de l’université de Sarrebruck (1979). Durant ses années de formation, il fouille notamment en Grèce, sur le site néolithique de Dikili Tash dès 1969, sous la direction de Jean Deshayes. En parallèle, il prend part à de nombreuses opérations de sauvetage archéologique dans le sillage des chantiers de construction et d’aménagement du territoire, notamment dans les vallées de l’Aisne. Il sauve ainsi de la destruction planifiée de nombreux sites préhistoriques et protohistoriques, souvent écartés de la focale d’intérêt par les autorités patrimoniales et par le grand public de l’époque. Convaincu de la nécessité d’une prise de conscience, il publie très tôt des ouvrages sur le patrimoine préhistorique français, et participe à la fondation de la revue Les Nouvelles de l’archéologie en 1979-1980, aux côtés de Françoise Audouze, Thierry Berthoud, Jean Chapelot, Serge Cleuziou, Anick Coudart, Alain Ferdière et Alain Schnapp. Son premier livre, La France de la préhistoire. Mille millénaires des premiers hommes à la conquête romaine (1990), va porter sur la préhistoire française et sur son amplitude chronologique parfois insoupçonnée.

Outre ses activités d’enseignement, il est l’élève de Bohumil Soudský, premier professeur de protohistoire européenne à l’université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne avant de devenir l’assistant de Marion Lichardus-Itten, avec qui il coordonne jusqu’en 2007 les fouilles du site néolithique de Kovačevo, dans l’arrondissement de Sandanski en Bulgarie, qui permettent de déployer de nombreuses techniques novatrices pour analyser le matériel archéologique découvert : tamisage systématique, repérage planimétrique, tracéologie, etc. En 1989, ce site fut au cœur d’une exposition intitulée Le Premier Or de l'humanité en Bulgarie, au musée des Antiquités nationales de Saint-Germain-en-Laye.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur agrégé d'histoire, attaché temporaire d'enseignement et de recherche en histoire ancienne, doctorant en archéologie

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Jean-Paul Demoule

Jean-Paul Demoule

Autres références

Voir aussi