NOUVEL JEAN (1945- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’architecture comme un art visuel

C'est un concours gagné en 1981, celui de l'Institut du monde arabe à Paris, qui lui permet de réaliser avec Architecture Studio (M. Robain, J.-F. Galmiche, R. Tisnado, J.-F. Bonne) une œuvre phare de la nouvelle architecture parisienne qui le propulse définitivement dans la célébrité. Il obtient le prix de l'Équerre d'argent pour l’IMA. Achevé à l'automne de 1987, cet édifice élégant, lisse et spectaculaire, d'une rare sophistication, fait du collage d'images inspirées de la technique et de références puisées à la tradition orientale (comme les diaphragmes de la façade qui s'ouvrent ou se referment en fonction des variations de la lumière), est parfaitement intégré tant au mouvement du quai en bord de Seine qu'à l'espace plus abstrait et froid de la faculté de Jussieu.

En 1987 également, Nouvel achève avec d'autres associés deux opérations de logement social tout à fait inédites par leur esthétique industrielle, leurs escaliers métalliques, leurs bardages de tôle et par les surfaces abondantes qu'elles offrent. Celle de Saint-Ouen d'abord, celle de Nîmes-Nemausus surtout, dont l'aspect hirsute et acéré, le brutalisme, la place faite aux interventions d'artistes, la situation insolite (deux vaisseaux de fer parallèles, glissés parmi les files de platanes) suscite un énorme intérêt, prouvant que dans le logement social aussi il est possible d'échapper aux modèles traditionnels et de créer le sentiment d'une aventure, peut-être futuriste, anticipant sur les modes de vie à venir, ou peut-être simplement « branchée » : l'avenir le dira. En 1988, il crée l'agence Jean Nouvel, Emmanuel Cattani et associés, à laquelle succédera en 1994 sa propre agence, Architectures Jean Nouvel.

Parmi les projets qui vont suivre – la tour d'Hérouville-Saint-Clair, étudiée en 1988, à la façon d'« un cadavre exquis », par quatre équipes d'architectes européens conversant par télécopie ; la rénovation de l'Opéra de Lyon, édifice néo-classique coiffé d'un haut volume hémicylindrique de verre et d'acier (1993) ; [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  NOUVEL JEAN (1945- )  » est également traité dans :

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Notions essentielles

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 4 952 mots

Dans le chapitre « Du postmodernisme aux incertitudes contemporaines »  : […] Après avoir fait l'unanimité au sortir de la Seconde Guerre mondiale, au moment où le Mouvement moderne triomphait sans partage, la définition de l'œuvre architecturale en termes d'espace va se trouver ébranlée au milieu des années 1970 par un historicisme d'un genre nouveau. Sous l'impulsion d'architectes italiens comme Carlo Aymonino ou Aldo Rossi, l'heure est à la redécouverte de la ville. Au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-notions-essentielles/#i_98206

LA SEINE MUSICALE, Boulogne-Billancourt

  • Écrit par 
  • Eve ROY
  •  • 1 084 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De l’île-machine à la vallée de la culture »  : […] Les îles de Billancourt (Saint-Germain et Seguin) sont des îles naturelles de la Seine situées à l’ouest de Paris, qui constituèrent à la Belle Époque un lieu de loisirs pour les Parisiens. Mais l’histoire retient surtout l’époque où l’île Seguin fut acquise par Louis Renault, en pleine expansion industrielle. Entre 1919 et 1935, elle fut remodelée, surélevée pour affronter les crues, réduite en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-seine-musicale-boulogne-billancourt/#i_98206

PARIS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre BABELON, 
  • Michel FLEURY, 
  • Frédéric GILLI, 
  • Daniel NOIN, 
  • Jean ROBERT, 
  • Simon TEXIER, 
  • Jean TULARD
  •  • 32 092 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Un répertoire des formes »  : […] Christian de Portzamparc, auteur avec Georgia Benamo d'un ensemble de 208 logements répartis en plusieurs immeubles de part et d'autre de la rue des Hautes-Formes ( xiii e , 1975-1979), inaugure quant à lui un moment de renouvellement formel important, dont Jean Nouvel et Henri Gaudin seront également deux des principaux acteurs. Le premier se f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paris/#i_98206

QUAI BRANLY MUSÉE DU, Paris

  • Écrit par 
  • Julien GUILHEM, 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 3 227 mots

Dans le chapitre « Un nouveau musée, un musée nouveau »  : […] Le musée consacré aux « arts premiers » appelé officiellement musée du quai Branly, ouvre au public le 23 juin 2006. Son identité est d'abord à chercher dans un édifice à la conception très originale, dû à Jean Nouvel. Celui-ci a joué à la fois de l'espace qui lui était alloué, des contraintes urbanistiques et d'une nécessaire insertion dans l'environnement haussmannien d'un quartier bourgeois, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee-du-quai-branly-paris/#i_98206

Voir aussi

Pour citer l’article

François CHASLIN, « NOUVEL JEAN (1945- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-nouvel/