BARRAULT JEAN-LOUIS (1910-1994)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le théâtre, une synthèse de la vie

En mai 1968, les contestataires occupent l'Odéon. Jean-Louis Barrault n'ayant pas pris contre eux les mesures coercitives exigées par Malraux se voit brutalement congédié. L'Odéon, plus que lui, aura du mal à se remettre de ce mauvais coup. De nouveau à la recherche d'un lieu, Barrault loue une salle de catch, l'Élysée-Montmartre, où il monte Rabelais et Jarry sur la butte. En 1972, dans un coin de l'immense hall de la gare d'Orsay désaffectée, il plante un chapiteau pour créer la quatrième journée du Soulier de satin. Chapiteau qui lui donne l'idée d'adopter ce style pour le théâtre de bois qui promptement devient le Théâtre d'Orsay. Mais la gare doit devenir le musée du xixe siècle. Barrault y restera cependant jusqu'en 1981. La troupe, qui n'est plus constituée que de quelques fidèles, s'installe alors dans le palais de Glace qui devient le Théâtre du Rond-Point. La structure du Théâtre d'Orsay, conçue pour être démontable, est reconstituée à l'identique. Une seconde salle de dimension plus restreinte est édifiée en sous-sol, propice à la représentation d'œuvres intimistes et de petites formes. Dans la grande, d'un lieu à l'autre – Orsay et Rond-Point –, le même type d'activités se développe, peu différentes de celles de l'Odéon. Reprise des succès : une version longue du Soulier de satin ; L'Amante anglaise de Duras, mise en scène par Claude Régy ; un Zadig mis en scène par Barrault qui ne fera pas date, pas plus que Les Oiseaux d'après Aristophane. D'autres textes littéraires ou philosophiques sont adaptés : Ainsi parlait Zarathoustra, Les Nuits de Paris entre autres. Les dernières grandes créations sont Le Cid, mis en scène par Francis Huster, Angelo tyran de Padoue ; Madeleine Renaud fait applaudir Oh ! les beaux jours jusqu'à la limite de ses forces.

Au petit Marigny, Jean-Louis Barrault avait mis en scène et joué seul une pièce de Jean Vauthier, Le Personnage combattant. C'est ce qu'il fut toute sa vie.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : ancienne élève de l'École normale supérieure de Fontenay-aux-Roses, critique dramatique de Regards et des revues Europe, Théâtre/Public, auteur d'essais sur le théâtre

Classification

Autres références

«  BARRAULT JEAN-LOUIS (1910-1994)  » est également traité dans :

DOMAINE MUSICAL

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 2 255 mots
  •  • 1 média

Le Domaine musical fut une des grandes aventures musicales du xx e  siècle : cette bouillonnante association naît en 1954 de la volonté de Jean-Louis Barrault et de Pierre Boulez. Il est alors indispensable d'offrir aux jeunes compositeurs un cadre où ils puissent s'exprimer et nouer un contact avec un public qui ignore pratiquement tout des bouleversements que connaît la musique, les organisat […] Lire la suite

ODÉON-THÉÂTRE DE L'EUROPE

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 1 122 mots

Construit à l'initiative de Louis XVI, ce théâtre inauguré le 9 avril 1782 était à l'origine destiné à la troupe de la Comédie-Française. À son emplacement actuel, près du palais du Luxembourg, le projet de théâtre des architectes De Wailly et Peyre s'inscrivait dans une importante opération d'urbanisme du quartier. Sur une nouvelle place semi-circulaire, s'érige le bâtiment bordé sur trois côtés […] Lire la suite

RENAUD MADELEINE (1900-1994)

  • Écrit par 
  • Raymonde TEMKINE
  •  • 674 mots

L'année même de la disparition de Jean-Louis Barrault est morte Madeleine Renaud, la comédienne qui a formé avec lui le couple de théâtre le plus célèbre . Lui était la fougue et l'esprit d'aventure, elle tout ensemble le charme et la solidité. Bien que d'apparence fragile, elle a tout autant que lui du ressort, du courage, et accepte les aléas d'une carrière fertile en retournements dont elle sa […] Lire la suite

LE SOULIER DE SATIN, Paul Claudel - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • David LESCOT
  •  • 1 118 mots

Dans le chapitre « Le flot débordant du verbe »  : […] Le verset claudélien, réplique poétique du verset biblique, propulse le texte d'un souffle à la fois sacré et puissant, tandis que sa souplesse et ses variations rythmiques préservent la parole de trop de raideur et de solennité : don balthazar. «  Partez. rejoignez-le ! » doña prouhèze. «  Seigneur, je vous ai déjà dit que je me suis placée non plus en ma propre garde, mais en la vôtre. » don ba […] Lire la suite

THÉÂTRE DES NATIONS

  • Écrit par 
  • Colette GODARD
  •  • 956 mots

Dans la période de reconstruction qui suivit la Seconde Guerre mondiale, la nécessité apparut à certains d'être plus que jamais solidaires du reste du monde : la connaissance des cultures étrangères était une des conditions de cette solidarité. Aman Maistre-Julien et Claude Planson eurent alors l'idée d'accueillir à Paris des troupes et des spectacles étrangers et ils obtinrent l'aide financière d […] Lire la suite

THÉÂTRE OCCIDENTAL - La scène

  • Écrit par 
  • Alfred SIMON
  •  • 10 030 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Notre temps »  : […] L'âge d'or de la mise en scène touche à sa fin au début des années 1950. Par une sorte de paradoxe, il s'achève avec l'explosion de trois actions révolutionnaires qui vont retentir sur toute cette décennie : le théâtre épique (dramaturgie et scénographie) de Brecht, le Bayreuth de Wieland et Wolfgang Wagner, la mise en scène vilarienne à Avignon et à Chaillot. Trois événements considérables et de […] Lire la suite

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Théâtre et politique culturelle

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED
  •  • 5 114 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un ministère spécialisé »  : […] Après le limogeage de Jeanne Laurent, en 1952, les choses ont été maintenues dans l'état où elle les avait laissées, jusqu'à ce que la V e  République reprenne à son compte, en 1959, l'ambition de veiller au développement et à la diffusion des lettres et des arts : il est alors créé de toutes pièces un ministère des Affaires culturelles, dont le moins qu'on puisse dire est qu'il est considéré en u […] Lire la suite

Pour citer l’article

Raymonde TEMKINE, « BARRAULT JEAN-LOUIS - (1910-1994) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-barrault/