JAYADEVA (XIIe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Brahmane bengali à qui est attribué, selon toute vraisemblance, l'un des plus beaux poèmes de la littérature sanskrite, le Gîta-Govinda (la « Célébration du bouvier Krishna »). Si l'on en croit les récits traditionnels, Jayadeva aurait vécu au xiie siècle, d'abord dans le village de Kindavila (où, actuellement encore, on fête l'anniversaire de sa naissance), puis à la cour du roi Lakshmana (de la dynastie Séna).

Il avait d'abord été un renonçant (samnyâsin), parcourant les routes du royaume et mendiant sa nourriture. Mais un jour qu'il faisait ses dévotions dans un temple, il remarqua une prostituée sacrée (dévadâsî) nommée Padmâvati dont il tomba amoureux. Malgré ses vœux monastiques qui incluaient le vœu de chasteté et malgré la condition en principe irréversible de Padmâvati (vouée au dieu du temple, elle était considérée comme mariée à lui), Jayadeva parvint à faire d'elle son épouse légitime.

C'est alors seulement qu'il gagna la considération du roi en écrivant ce chef-d'œuvre de la poésie amoureuse qu'est le Gîta-Govinda. On lui attribue aussi des hymnes dévotionnels en hindi, dont l'un a été adopté par les Sikhs dans le canon de leurs Écritures sacrées, l'Adi-Granth. On raconte encore qu'à la fin de sa vie il fut la victime d'une atroce mutilation : des brigands, qui voulaient le voler, lui coupèrent les deux mains. Le souverain cependant assura à Jayadeva une vieillesse décente, et il mourut comblé d'honneurs.

—  Jean VARENNE

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Lyon-III

Classification


Autres références

«  JAYADEVA ( XII e s.)  » est également traité dans :

GĪTA-GOVINDA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 477 mots

L'un des plus célèbres poèmes lyriques de la littérature sanskrite. Attribué avec la plus grande vraisemblance à un brahmane bengali du xii e  siècle, nommé Jayadéva, le Gīta-Govinda (« célébration du bouvier Krishna ») est, en fait, un petit drame à deux personnages, Krishna et Rādhā, auxquels s'ajoutent quelques comparses. Avatāra (« incarnation ») du dieu Vishnu, le jeune prince Krishna parcour […] Lire la suite

VIDYĀPATI (XIVe s.)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 243 mots

La littérature religieuse hindoue écrite dans les diverses langues de l'Inde moderne est illustrée par de nombreux poètes mystiques originaires de toutes les régions du pays. Vidyāpati, qui naquit au Bihār au xiv e  siècle, est l'un des plus importants de ces auteurs de cantiques dévotionnels. On lui doit quelques ouvrages en sanskrit (notamment un recueil de contes, la puruṣaparīkṣā ), mais surto […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean VARENNE, « JAYADEVA (XIIe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jayadeva/