Écrivains de langue sanskrite


AŚVAGHOṢA (80?-? 150)

  • Écrit par 
  • Jean-Christian COPPIETERS
  •  • 390 mots

Poète, dramaturge, musicien et penseur bouddhiste, Aśvaghoṣa vivait à l'époque de l'empereur Kaniśka (seconde moitié du iie siècle). D'après Xuanzang, il était considéré, avec ses contemporains Nāgārjuna, Āryadeva et Kumāralāta, comme un des quatre soleils illuminant le monde. Les traditions concernant ses origines sont confuses ; plusieurs villes (Sā […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asvaghosa/#i_0

BHĀRATA

  • Écrit par 
  • Roland BRETON
  •  • 316 mots

La tradition sanskrite se fonde sur un ensemble de Shâstras (śāstra, « traité normatif »), où sont énoncées les règles propres à chaque technique : médecine, astrologie, érotisme, etc.Dans le domaine littéraire, le plus célèbre de ces Shâstras est celui qui concerne l'art dramatique ; attribué à un certain Bhârata et concernant notamment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bharata/#i_0

BHARTṚHARI (VIe s.?)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 374 mots

L'un des meilleurs poètes lyriques de l'Inde ancienne, d'expression sanskrite, Bhartṛhari (Bhartrihari) est mal connu ; on le situe avec quelque probabilité au vie siècle. Le pèlerin chinois Yijing, qui visita l'Inde au viie siècle, parle de lui comme d'un bouddhiste, cependant que d'autres traditions en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bhartrhari/#i_0

BHAVABHŪTI (VIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 410 mots

L'art dramatique indien d'expression sanskrite est dominé par le nom de Kâlidâsa (peut-être du ive s.), mais la gloire de celui-ci a suscité toute une lignée de poètes désireux de l'égaler, sinon de le surpasser. Le plus important de ces continuateurs est Bhavabhûti (Bhavabhūti), un brahmane de haute culture qui fit carrière à la cour du roi Yashivarm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bhavabhuti/#i_0

DAṆḌIN (VIIe s. env.)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 341 mots

La littérature sanskrite comprend un très grand nombre d'œuvres poétiques, rédigées en vers, mais connaît peu d'ouvrages en prose, la prose étant, dans l'Inde ancienne, tenue pour facile, donc inférieure. Elle comporte cependant des contes en prose mêlée de vers (le Panchatantra, le Hitopadesha), quelques traités techniques et même un petit nombre de « roman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dandin/#i_0

GORAKHNĀTH (XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 376 mots

Personnage dont on sait peu de chose, sinon qu'il a dû naître dans le premier quart du xiie siècle dans un village du piémont himalayen, et qui apparaît, sinon comme le fondateur de la secte des Nāths, du moins comme celui qui lui donna ses premières lettres de noblesse sous la forme de textes sanskrits où la doctrine du mouvement se trouvait définie. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gorakhnath/#i_0

HARSHA, roi de l'Inde (606-647)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 266 mots

Souverain converti au bouddhisme, sous le règne duquel se trouva unifiée, au ~ viie siècle, l'Inde septentrionale (du Cachemire au Bengale) et dont la capitale était Kanauj. Harsha (surnommé siladitya, « soleil de vertu ») passe pour avoir favorisé les artistes de son temps et fait de sa cour un des hauts lieux de la culture indien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/harsha/#i_0

JAYADEVA (XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 266 mots

Brahmane bengali à qui est attribué, selon toute vraisemblance, l'un des plus beaux poèmes de la littérature sanskrite, le Gîta-Govinda (la « Célébration du bouvier Krishna »). Si l'on en croit les récits traditionnels, Jayadeva aurait vécu au xiie siècle, d'abord dans le village de Kindavila (où, actuellement encore, on fête l'ann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jayadeva/#i_0

KALHANA (fin XIe s.)

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 227 mots

La seule œuvre indienne de langue sanskrite qui ressemble au genre historique occidental est la chronique des souverains du Cachemire, La Rivière des rois (Rāja-taraṅgiṇī). Ces « annales », où la succession des chefs d'État est comparée à un collier de joyaux, est due à un brahmane local, nommé Ka […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kalhana/#i_0

KĀLIDĀSA (IVe-Ve s. env.)

  • Écrit par 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 1 715 mots

Kālidāsa est le nom le plus célèbre de la littérature sanskrite. Dès que son œuvre est connue en Europe, elle suscite l'enthousiasme des romantiques. En Inde même il est cité très tôt, à partir du viie siècle, comme le premier poète, modèle de toute perfection littéraire, miroir fidèle de l'idéal hindou. Tout l'ordre, toute l'éthique du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kalidasa/#i_0

VĀLMĪKI

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 224 mots

Les grandes épopées hindoues, le Mahābhārata (« La Grande Guerre des Bharatas ») et le Rāmāyana (« la Geste de Rāma ») sont des compilations relativement tardives (peut-être du ~ ive s.) d'éléments composés longtemps auparavant. C'est pourquoi le Mahābhārata, par exemple, est attribué symboli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/valmiki/#i_0

VYĀSA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 216 mots

Nom donné à l'auteur mythique des Écritures védiques, ainsi que des grandes épopées hindoues. La tradition brahmanique considère que les textes du Veda ne peuvent avoir été composés par un auteur humain et qu'ils sont éternels. Il a fallu cependant qu'ils fussent reçus, au début d'un cycle cosmique, par des êtres privilégiés, les ṛṣi (rishis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vyasa/#i_0