JAPON (Le territoire et les hommes)Géographie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
CapitaleTōkyō
Langue officielleaucune 1
Note : Le japonais est la langue nationale
Unité monétaireyen (JPY)
Population125 497 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)377 975

Le Japon est situé à l'extrémité orientale du continent asiatique. Historiquement, il relève du monde culturel sinisé, et d'un Extrême-Orient par rapport à l'Europe. De nos jours, il fait économiquement et politiquement partie de la Triade, également composée de l'Amérique du Nord et de l'Europe occidentale. Par son avancée technologique, ses transformations sociales et ses hybridations culturelles, il symbolise pour certains un Extrême-Occident postmoderne.

Le Japon est éloigné des principaux foyers de civilisation mésopotamien, méditerranéen ou indien. Situé à moins d'un millier de kilomètres du littoral chinois et à 160 kilomètres de la péninsule coréenne au détroit de Tsushima, il entre dans l'orbite du monde sinisé à partir du vie siècle. Sorte de « finistère » du continent eurasiatique et aboutissement des « Routes de la soie », il constitue pendant plusieurs siècles un terminus pour les flux de civilisation dont il tire profit sans être soumis politiquement. Protégé des invasions par une piraterie endémique plus que par l'éloignement insulaire, il échappe à la colonisation chinoise au xiiie siècle, lors des conquêtes mongoles. Unifiés politiquement, solides économiquement et forts militairement, ses dirigeants échappent à la colonisation européenne au xvie siècle en rejetant le christianisme et la présence occidentale, excepté les Néerlandais qui sont cantonnés dans un îlot du port de Nagasaki.

Le nom de Japon (japonais : Nihon ou Nippon) apparaît au viie siècle, dans le sillage de l'influence culturelle sinisée. La monarchie qui a pris le contrôle d'une grande partie de l'archipel japonais qu'elle dénomme Yamato refuse d'être considérée comme la vassale orientale de l'Empire du Milieu. Réciproquement, la Chine ne peut tolérer une manifestation d'indépendance dans sa proche périphérie. Le compromis est trouvé avec ce nom de Nihon/Nippon (chinois : Jipen) qui signifie au sens strict « Origine du soleil », tandis que le nom de « Pays de l'Est » est réservé à la Corée (chinois : Dongguo, coréen : Dong-kuk) alors tributaire de la Chine.

Contrairement aux noms d'autres pays qui se réfèrent à un lieu, une ethnie ou une dynastie, la signification de Nihon/Nippon est pleinement géopolitique puisqu'elle se réfère à un positionnement politique et géographique. La dénomination européenne, comme Japon, Japan, Giappone..., provient très certainement d'une traduction portugaise (Japão) dérivée au xvie siècle du mot chinois Jipenguo (« pays de Jipen ») qui a également donné Cipango dans les écrits européens depuis Marco Polo.

Quant à la double prononciation japonaise en Nihon ou Nippon, cas probablement unique au monde, il est difficile d'en savoir l'origine. Il est probable que celle de Nippon, plus martiale, était préférée au Moyen Âge, époque des samurais, tandis que celle de Nihon, plus douce, s'est popularisée à l'époque moderne, pacifique et hédoniste, des Tokugawa (xviie-xixe siècle). Au cours de la période militariste des années 1930 et 1940, la première est redevenue à la mode, elle a même été imposée officiellement en 1933. De nos jours, les deux sont employées. Cette paire phonétique, qui est admise en langue française, reflète les nombreuses dualités de la socioculture japonaise, sur un registre qui rappelle le binôme du yin et du yang d'origine chinoise mais parfaitement adapté au Japon.

Tōkyō, la capitale, est aussi loin de Paris (9 738 kilomètres) que de New York (10 925 kilomètres), de Calcutta [Kolkata] (5 134 kilomètres) que de Singapour (5 315 kilomètres). La première traversée connue de l'océan Pacifique entre le Japon et le continent nord-américain ne date que de 1582. Au xvie siècle, compte tenu des diverses pauses pour bénéficier des vents ou des marées, les grands voiliers mettent près d'un an pour y venir d'Europe. Au début du xxe siècle, il faut encore un mois par navire à vapeur. Jusqu'au début des années 1980, une escale s'impose toujours pour les liaisons aériennes. Actuellement, une douzaine d'heures par avion long-courrier est nécessaire sur ce parcours.

La révolution des transports modernes, de concert avec les révolutions industrielles des xixe et xxe siècles, infléchit la donne géographique. Le Japon constit [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 20 pages

Médias de l’article

Japon : carte physique

Japon : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Le Fuji-Yama, 2

Le Fuji-Yama, 2
Crédits : E. Graf

photographie

Japon : évolution urbaine

Japon : évolution urbaine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Shinkansen, Japon

Shinkansen, Japon
Crédits : J. Leung / Shutterstock.com

photographie

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  JAPON  » est également traité dans :

JAPON (Le territoire et les hommes) - Géologie

  • Écrit par 
  • Michel FAURE
  •  • 3 970 mots
  •  • 11 médias

L'archipel nippon appartient à l'ensemble des guirlandes insulaires qui bordent la façade orientale de l'Asie. Il est composé de six segments : l'archipel des Kouriles et l'est de l'île de Hokkaidō ; l'île de Sakhaline et le centre de Hokkaidō ; l'ouest de Hokkaidō et le nord de l'île de Honshū (ou Japon du Nord-Est) ; la partie centro-méridionale d […] Lire la suite

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 082 mots
  •  • 49 médias

Dans l'histoire de l'Asie, le Japon occupe une place particulière du fait de son insularité. On l'a souvent comparée à celle de l'Angleterre dans l'histoire de l'Europe. Mais cette similitude géographique ne doit pas masquer les dissemblances qui, de fait, ont donné au Japon l'élément essentiel de son originalité et le caractère spécifique de son évolution historique.L'Angleterre, face à l'Europe, […] Lire la suite

JAPON (Le territoire et les hommes) - Droit et institutions

  • Écrit par 
  • Jacques ROBERT
  • , Universalis
  •  • 9 635 mots
  •  • 3 médias

Au cours d'un développement d'une vingtaine de siècles, le droit japonais a connu bien des transformations spontanées ou suscitées par des influences extérieures. Jusqu'au milieu du xixe siècle, ces influences venaient principalement des civilisations indienne et chinoise, et, pendant des milliers d'années, le droit japonais a évolué sous l'empire exc […] Lire la suite

JAPON (Le territoire et les hommes) - L'économie

  • Écrit par 
  • Evelyne DOURILLE-FEER
  •  • 10 723 mots
  •  • 2 médias

Les racines de la puissance économique du Japon remontent à l'ère Meiji (1868-1912), lorsque le pays passe du féodalisme à la modernité. Le but de rattraper l'Occident soude la population dans un effort collectif, matérialisé par le décollage économique : la croissance du P.I.B. passe de 1,2 p. 100 par an, en moyenne, entre 1879 et 1885, à 4,3 p. 100 entre 1885 et 1898.Dès la fin du […] Lire la suite

JAPON (Arts et culture) - La langue

  • Écrit par 
  • Bunkichi FUJIMORI
  •  • 2 785 mots
  •  • 3 médias

Le japonais, langue commune de quelque cent vingt millions de locuteurs, emprunte au chinois une partie importante de son vocabulaire et la base de son écriture, mais ses caractéristiques fondamentales sont totalement étrangères à celles du chinois. En revanche, le japonais présente des ressemblances frappantes avec le coréen et avec le groupe des langues d […] Lire la suite

JAPON (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques ORIGAS, 
  • Cécile SAKAI, 
  • René SIEFFERT
  •  • 20 418 mots
  •  • 2 médias

Dans le domaine des lettres comme en bien d'autres, les Chinois avaient été les initiateurs des Japonais. Avec l'écriture, en effet, ceux-ci avaient importé, entre le ive et le viiie siècle, à peu près tous les écrits de ceux-là. Mais après une période d'apprentiss […] Lire la suite

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 382 mots
  •  • 34 médias

Issu, comme tous les arts de l'Extrême-Orient, de la Chine qui lui a fourni techniques et modèles, l'art japonais se distingue, cependant, par l'originalité de ses créations.Son développement est scandé de périodes d'absorption, où se manifeste un intérêt avide pour les formules étrangères, et de périodes d'adaptation au cours desquelles se dégagent les te […] Lire la suite

JAPON (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Hubert NIOGRET
  •  • 5 587 mots
  •  • 2 médias

Un échange permanent entre les influences étrangères et la transmission d'un patrimoine culturel national a caractérisé les débuts de l'industrie en devenir du cinéma japonais. La concentration industrielle dès le début des années 1910, la structuration en genres spécifiques établis dès 1921, un tournant de l'industrie vite enrayé par une catastrophe nationale en 1923 ont marqué le développement d […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe PELLETIER, « JAPON (Le territoire et les hommes) - Géographie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-geographie/