JAPON (Le territoire et les hommes)Géographie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
CapitaleTōkyō
Langue officielleaucune 1
Note : Le japonais est la langue nationale
Unité monétaireyen (JPY)
Population125 497 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)377 975

Une Mégalopole de 90 millions d'habitants

Pendant la « haute croissance », le phénomène d'exode rural et d'immigration vers les villes ainsi que les effets du baby-boom provoquent d'importantes mutations démographiques. Plus de huit millions de personnes changent encore annuellement de résidence départementale au cours des années 1960 et au début des années 1970. Ce chiffre se stabilise entre 2,5 et 3 millions de personnes jusqu'au milieu des années 1980. Il augmente à nouveau pour dépasser les six millions de personnes à partir de 1985. Ces migrations profitent essentiellement aux grandes villes et aux mégapoles.

Une population très urbanisée

La population vivant dans les communes urbaines (shi) dépasse celle des communes rurales (« bourgs », chō ; et « villages », son) dès le milieu des années 1950. Les espaces très peuplés, ou D.I.D. (densely inhabited districts, traduction anglaise de la classification japonaise de jinkō shūchū chiku), ont une densité supérieure à quatre mille habitants au kilomètre carré pour une masse agglomérée supérieure à cinq mille habitants. Ils regroupaient 66 p. 100 de la population japonaise en 2005, soit 84,3 millions d'habitants, sur seulement 3,32 p. 100 du territoire.

Japon : évolution urbaine

Dessin : Japon : évolution urbaine

Japon. Évolution démographique des villes de plus de 100 000 habitants entre 1995 et 2005 (source : Recensements nationaux 1995 et 2005, Statistics Bureau). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

La Mégalopole qui résulte de ces processus de migration et de concentration est une entité géographique qui n'a pas de réalité administrative en tant que telle. Il ne s'agit pas non plus d'un « chaos urbain » ou d'une simple coalescence de villes. C'est un réseau articulé autour de trois mégapoles (Tōkyō, Ōsaka, Nagoya), de plusieurs métropoles qui comprennent au moins un million d'habitants et d'une multitude hiérarchisée de cités. Il est structuré par des logiques industrielles, tertiaires, foncières et urbanistiques, que Tōkyō domine de plus en plus.

La Mégalopole forme un continuum urbain de centres-villes et de banlieues qui intègre des espaces rurbains, des ceintures maraîchères et des espaces verts de loisirs. Sa densité est en général supérieure à 400 habitants au kilomètre carré. Ses pôles sont reliés par des voies de communication à haut débit : train à grande vitesse (Shinkansen), autoroutes, lignes aériennes. La ligne Shinkansen du Tōkaidō (Tōkyō-Nagoya-Kyōto-Ōsaka sur 500 kilomètres), qui constitue le cordon ombilical de la Mégalopole, ouvre en 1964. Son extension vers le sud-ouest jusqu'à Fukuoka (plus 393 kilomètres) est achevée en 1975, celle vers le nord-est et Sendai-Morioka en 1982. Son prolongement vers le sud de Kyūshū est en cours.

Shinkansen, Japon

Photographie : Shinkansen, Japon

Le TGV japonais (Shinkansen) s'étend sur deux axes au départ de Tokyo, le premier vers Kagoshima et le second vers Aomori. 

Crédits : J. Leung / Shutterstock.com

Afficher

La Mégalopole s'étend désormais sur 1 300 kilomètres de Sendai au nord-est à Kumamoto au sud-ouest. Elle rassemble ainsi 90 millions d'habitants sur moins de 128 millions au total.

La mégapole du Grand Tōkyō compte 30,1 millions d'habitants en 2005, soit un quart de la population japonaise sur 2 p. 100 du territoire, avec environ quatre mille habitants au kilomètre carré. Elle comprend des villes comme Yokohama ou Kawasaki.

La mégapole du Grand Ōsaka compte 16,2 millions d'habitants, soit 13 p. 100 de la population totale sur 2 p. 100 du territoire, avec environ quatre mille habitants au kilomètre carré. Elle comprend des villes comme Kyōto ou Kōbe. La mégapole du Grand Nagoya compte 8,6 millions d'habitants.

Kyōto: la pagode Yasaka

Photographie : Kyōto: la pagode Yasaka

Érigée au VIe siècle, plusieurs fois détruite et reconstruite (l'état actuel date du XVe siècle), la pagode Yasaka, qui compte cinq étages, est un des symboles de Kyōto. 

Crédits : Hsi Fang Hung/ Moment/ Getty Images

Afficher

Tōkyō, la capitale, concentre toujours davantage les habitants et les activités économiques, en particulier les services supérieurs et les décisions. Le Grand Ōsaka perd des habitants, comme la moitié des départements japonais (1995-2005), au profit du Grand Tōkyō en général. Les deux départements voisins de Tōkyō et de Kanagawa (Yokohama) concentrent 11 p. 100 de la production industrielle japonaise, presque un quart de la production manufacturière, 41 p. 100 des étudiants, 58,1 p. 100 des sièges sociaux, un tiers des salariés en 2003. Ajoutés aux cinq départements environnants du Kantō, ils assurent 28,9 p. 100 de la production industrielle.

Une Mégalopole qui se densifie et qui s'étend

Le développement économique et urbain aboutit à l'agrandissement de la capitale sur un rayon de soixante à soixante-dix kilomètres, et à sa réorganisation interne. De nouveaux habitants viennent peupler les quartiers centraux, plutôt de classes aisées (processus de gentrification). Les grands ensembles dortoirs qui ont accueilli les baby-boomers sont désormais vieillissants, puisque sans leurs enfants qui sont partis loger ailleurs.

D [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 20 pages

Médias de l’article

Japon : carte physique

Japon : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Le Fuji-Yama, 2

Le Fuji-Yama, 2
Crédits : E. Graf

photographie

Japon : évolution urbaine

Japon : évolution urbaine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Shinkansen, Japon

Shinkansen, Japon
Crédits : J. Leung / Shutterstock.com

photographie

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  JAPON  » est également traité dans :

JAPON (Le territoire et les hommes) - Géologie

  • Écrit par 
  • Michel FAURE
  •  • 3 970 mots
  •  • 11 médias

L'archipel nippon appartient à l'ensemble des guirlandes insulaires qui bordent la façade orientale de l'Asie. Il est composé de six segments : l'archipel des Kouriles et l'est de l'île de Hokkaidō ; l'île de Sakhaline et le centre de Hokkaidō ; l'ouest de Hokkaidō et le nord de l'île de Honshū (ou Japon du Nord-Est) ; la partie centro-méridionale d […] Lire la suite

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 082 mots
  •  • 49 médias

Dans l'histoire de l'Asie, le Japon occupe une place particulière du fait de son insularité. On l'a souvent comparée à celle de l'Angleterre dans l'histoire de l'Europe. Mais cette similitude géographique ne doit pas masquer les dissemblances qui, de fait, ont donné au Japon l'élément essentiel de son originalité et le caractère spécifique de son évolution historique.L'Angleterre, face à l'Europe, […] Lire la suite

JAPON (Le territoire et les hommes) - Droit et institutions

  • Écrit par 
  • Jacques ROBERT
  • , Universalis
  •  • 9 635 mots
  •  • 3 médias

Au cours d'un développement d'une vingtaine de siècles, le droit japonais a connu bien des transformations spontanées ou suscitées par des influences extérieures. Jusqu'au milieu du xixe siècle, ces influences venaient principalement des civilisations indienne et chinoise, et, pendant des milliers d'années, le droit japonais a évolué sous l'empire exc […] Lire la suite

JAPON (Le territoire et les hommes) - L'économie

  • Écrit par 
  • Evelyne DOURILLE-FEER
  •  • 10 723 mots
  •  • 2 médias

Les racines de la puissance économique du Japon remontent à l'ère Meiji (1868-1912), lorsque le pays passe du féodalisme à la modernité. Le but de rattraper l'Occident soude la population dans un effort collectif, matérialisé par le décollage économique : la croissance du P.I.B. passe de 1,2 p. 100 par an, en moyenne, entre 1879 et 1885, à 4,3 p. 100 entre 1885 et 1898.Dès la fin du […] Lire la suite

JAPON (Arts et culture) - La langue

  • Écrit par 
  • Bunkichi FUJIMORI
  •  • 2 785 mots
  •  • 3 médias

Le japonais, langue commune de quelque cent vingt millions de locuteurs, emprunte au chinois une partie importante de son vocabulaire et la base de son écriture, mais ses caractéristiques fondamentales sont totalement étrangères à celles du chinois. En revanche, le japonais présente des ressemblances frappantes avec le coréen et avec le groupe des langues d […] Lire la suite

JAPON (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques ORIGAS, 
  • Cécile SAKAI, 
  • René SIEFFERT
  •  • 20 418 mots
  •  • 2 médias

Dans le domaine des lettres comme en bien d'autres, les Chinois avaient été les initiateurs des Japonais. Avec l'écriture, en effet, ceux-ci avaient importé, entre le ive et le viiie siècle, à peu près tous les écrits de ceux-là. Mais après une période d'apprentiss […] Lire la suite

JAPON (Arts et culture) - Les arts

  • Écrit par 
  • François BERTHIER, 
  • François CHASLIN, 
  • Nicolas FIÉVÉ, 
  • Anne GOSSOT, 
  • Chantal KOZYREFF, 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Françoise LEVAILLANT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Shiori NAKAMA, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 56 382 mots
  •  • 34 médias

Issu, comme tous les arts de l'Extrême-Orient, de la Chine qui lui a fourni techniques et modèles, l'art japonais se distingue, cependant, par l'originalité de ses créations.Son développement est scandé de périodes d'absorption, où se manifeste un intérêt avide pour les formules étrangères, et de périodes d'adaptation au cours desquelles se dégagent les te […] Lire la suite

JAPON (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Hubert NIOGRET
  •  • 5 587 mots
  •  • 2 médias

Un échange permanent entre les influences étrangères et la transmission d'un patrimoine culturel national a caractérisé les débuts de l'industrie en devenir du cinéma japonais. La concentration industrielle dès le début des années 1910, la structuration en genres spécifiques établis dès 1921, un tournant de l'industrie vite enrayé par une catastrophe nationale en 1923 ont marqué le développement d […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe PELLETIER, « JAPON (Le territoire et les hommes) - Géographie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-geographie/