IVAN IV LE TERRIBLE (1530-1584)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un lourd héritage

En mourant, Ivan le Terrible laissait à ses successeurs un lourd héritage. La postérité a pu trouver des justifications aux activités politiques du grand despote : expulser les Tatares de la moyenne et de la haute Volga, chercher une issue vers la Baltique, briser les grandes féodalités, tout cela correspondait effectivement aux nécessités nationales. On peut en dire autant de sa réforme de l'administration, faite pour augmenter l'autorité du pouvoir.

Mais, d'une façon paradoxale, l'effort d'Ivan IV pour mettre fin à la toute-puissance des féodaux devait avoir les conséquences les plus funestes pour la situation de la classe paysanne. Le morcellement inévitable des grands domaines et l'attribution de terres aux nouveaux « hommes de service » allaient entraîner une disparition de la commune libre et intensifier le rattachement des paysans à la glèbe.

Se sentant menacés dans leur liberté, les paysans cherchaient à se soustraire aux mesures gouvernementales en abandonnant leurs lopins de terre et en se dirigeant vers les régions éloignées où ils pouvaient espérer conserver leur ancien mode de vie. Le centre de la Russie commençait à se dépeupler, à se vider de sa substance. Et, chez les paysans restés sur place, le mécontentement ne cessait de grandir.

Suivant l'exemple de son contemporain, Henri VIII d'Angleterre, Ivan IV avait été marié huit fois. Il ne laissait que deux fils, seuls survivants de cette branche de la maison de Rurik qui avait étendu sa puissance de Moscou à la Russie entière : son successeur, Fédor, être débile, et le petit prince Dimitri, âgé de quatre ans. L'assassinat de Dimitri (1591) et la mort de Fédor (1598) devaient mettre un terme à la vieille dynastie et marquer le début de la « grande époque des troubles » qui allait mettre en danger l'existence même de la Russie.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

1500 à 1600. Expansion ibérique et Réforme

1500 à 1600. Expansion ibérique et Réforme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Ivan le Terrible

Ivan le Terrible
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  IVAN IV LE TERRIBLE (1530-1584)  » est également traité dans :

IVAN IV COURONNÉ TSAR

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 202 mots
  •  • 1 média

Ivan IV, dit le Terrible (1533-1584), n'a que trois ans lorsqu'il succède à son père Basile III comme grand-prince de Russie. Maintenu sous la tutelle de sa mère Hélène Glinskaïa, puis sous l'influence des Grands, il n'accède au pouvoir qu'en 1547, lorsqu'il se fait couronner tsar par le métropolite Macaire. Ce dernie […] Lire la suite

ANNEAU D'OR

  • Écrit par 
  • Olga MEDVEDKOVA
  •  • 4 071 mots

Dans le chapitre « Pereïaslavl-Zalesski »  : […] Pereïaslavl-Zalesski (« Pereïaslavl au-delà des forêts ») fut fondée par Iouri Dolgorouki sur les rives de la Troubej, qui se jette dans le lac Plechtcheevo. À l'origine, le prince y exerçait son pouvoir ; c'est pourquoi, au centre de la ville, fut élevée une construction princière, l'église de la Transfiguration (1152-1157), dont le style est très proche de celle de Kidekcha. Tombée en 1302 sous […] Lire la suite

CHOUÏSKI LES

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 360 mots

Descendants de la dynastie de Souzdal (Nijni Novgorod), dont l'indépendance politique prit fin sous le règne du grand-prince de Moscou Basile I er (1389-1425), les princes Chouïski doivent leur nom à la localité de Chouïa (aujourd'hui dans l' oblast d'Ivanovo). Passés au service de la monarchie moscovite, les Chouïski jouent un rôle important dans l'histoire de l'État russe du xv e et du xvi e […] Lire la suite

ESTONIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • Jean-Luc MOREAU
  •  • 9 142 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La Réforme : Germaniques et Suédois »  : […] Le ralliement d'une partie des propriétaires germaniques aux thèses de Luther en 1525 bouleversa le pays estonien en marquant la fin du pouvoir romain, sans la remplacer par une autorité reconnue par tous. Le tsar de Russie Ivan IV profita de cet affaiblissement de l'Ordre pour attaquer la Livonie et l'Estlandie. Le pays fut déchiré par la guerre (1558-1582). L'Ordre de Livonie s'y épuisa et disp […] Lire la suite

KOURBSKI ANDREÏ MIKHAÏLOVITCH (1528-1583)

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 447 mots

De vieille souche nobiliaire, descendant des princes de Iaroslavl, le prince Andreï Mikhaïlovitch Kourbski apparaît déjà parmi les conseillers du jeune tsar Ivan IV, ce groupe qu'il appellera plus tard lui-même Izbrannaja Rada (le « Conseil choisi »). On le trouve aux côtés du monarque lors de la prise de Kazan' en 1552. Jusqu'au début des années 1560, il jouit d'une faveur particulière. Mais la […] Lire la suite

LETTONIE

  • Écrit par 
  • J. A. ANDRUPS, 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS
  •  • 8 200 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La Réforme luthérienne et ses conséquences »  : […] Le début du xvi e  siècle fut marqué par la Réforme de Luther, qui connut un grand succès dans les pays baltiques. Les Germaniques virent dans cette réforme le moyen de contester l'autorité romaine, tout en préservant leur propre pouvoir sur les paysans locaux. La lutte pour la possession des églises et des biens ecclésiastiques fut violente entre les clergés catholique et luthérien. Le ralliement […] Lire la suite

MOSCOU

  • Écrit par 
  • Galia BURGEL, 
  • Catherine GOUSSEFF, 
  • Roger PORTAL
  •  • 8 358 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Une capitale vassale des Tatars »  : […] Création du prince de Suzdal', Juri Dolgoruki, Moscou, dont le nom apparaît pour la première fois dans les documents en 1147, ne fut jusqu'au xiii e  siècle, dans la Russie féodale, qu'un petit bourg, pourvu d'une fortification ou kremlin de bois, dépendant de la principauté de Vladimir-Suzdal'. Devenue au début du xiii e  siècle le centre d'une principauté autonome, Moscou fut, avec l'ensemble de […] Lire la suite

OPRITCHNIKI

  • Écrit par 
  • Wladimir VODOFF
  •  • 168 mots
  •  • 1 média

En 1565, le tsar Ivan IV le Terrible , en conflit avec les boyards, se tailla dans l'empire moscovite un territoire particulier, l' opritchnina ( opričnina ), qu'il plaça sous son administration directe. Le centre de l'opritchnina fut le bourg Alexandrov ( Aleksandrova sloboda ), à une centaine de kilomètres au nord-est de Moscou. Là fut créée une cour constituée de serviteurs choisis pour leur f […] Lire la suite

KAZAN PRISE DE (1552)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 193 mots

En s'emparant définitivement du khanat mongol de Kazan, que son grand-père Ivan III n'avait que temporairement annexé en 1487, Ivan le Terrible, premier des grands-princes moscovites à s'être fait couronner tsar, affirme dès les débuts de son règne (1547-1584) la nouvelle dimension prise par son État, alors en pleine restructuration autocratique. Longtemps vassale de la Horde d'or et devant payer […] Lire la suite

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Ivan IV le Terrible »  : […] La poussée colonisatrice des paysans russes se heurtait à l'est au khanat de Kazan (Kazan'), héritier de la Horde d'Or, qui rassemblait les populations turques et finnoises de la moyenne Volga et de la région préouralienne (Mordves, Oudmourtes, Mariis, Tchouvaches, Tatars, Bachkirs). Les conquêtes d'Ivan IV le Terrible, s'emparant de Kazan en 1552, d'Astrakhan (Astrakhan') en 1556, ont fait dispa […] Lire la suite

Pour citer l’article

Constantin de GRUNWALD, « IVAN IV LE TERRIBLE (1530-1584) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-iv-le-terrible/