PERLMAN ITZHAK (1945- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une personnalité éclectique

Disposant d'une voix de basse bien timbrée, Perlman va jusqu'à participer à l'enregistrement de Tosca de Puccini que réalise en 1980 James Levine à la tête du Philharmonia Orchestra (rôle du Geôlier, aux côtés de Plácido Domingo et de Renata Scotto), et il se fait conteur dans Pierre et le loup de Prokofiev. En 1996, il apparaît, jouant son propre rôle, dans le film de Woody Allen Every One Says I Love You (Tout le monde dit I Love You). Il est le soliste de la partition – oscar de la meilleure musique de film – que compose John Williams pour le film de Steven Spielberg Schindler's List (La Liste de Schindler, 1993) et il peut être entendu, en compagnie de Yo-Yo Ma, dans Memoirs of a Geisha de Rob Marshall (Les Mémoires d'une Geisha, 2005), dont la musique a également été composée par John Williams. De très nombreux Grammy Awards ont consacré sa réputation. À partir de 1999, il donne des cours à la Juilliard School. Attiré par la direction d'orchestre, il est, de 2001 à 2005, premier chef invité de l'Orchestre symphonique de Detroit et, de 2002 à 2004, conseiller musical de l'Orchestre symphonique de Saint Louis. Itzhak Perlman a créé les concertos pour violon et orchestre d'Earl Kim (1979) et de Robert Starer (1981). Il a joué sur quelques instruments précieux, parmi lesquels un Guarneri del Gesù de 1743 – le « Sauret » –, un Bergonzi ayant appartenu à Fritz Kreisler, ainsi que plusieurs Stradivarius : le « Sinsheimer » (ou « General Kyd ») de 1714, l'« Espagnol » de 1723 et le « Soil » de 1714, son instrument préféré, que lui a transmis Yehudi Menuhin.

Itzhak Perlman est un idéal virtuose dont la suprême élégance réside dans la dissimulation de toute trace d'effort et de tension derrière une libre respiration musicale et un phrasé d'une naturelle aisance. Une sonorité charmeuse, une expression pudique qui jamais ne force la voix et un jeu d'une sobriété ra [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « PERLMAN ITZHAK (1945- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/itzhak-perlman/